/ Recherche

LIA


Post-Western Sociology in Europe and in China

Le LIA est un laboratoire international associé du CNRS/ENS de Lyon et de l’Académie des Sciences Sociales de Chine (Pékin) dirigé, pour la partie française, par Laurence Roulleau-Berger, directrice de recherche 1ère classe au CNRS et, pour la partie chinoise, par Li Peilin, professeure de sociologie et Vice-président de l’Académie des Sciences Sociales de Chine.

Le LIA a fait l’objet d’un cahier spécial dans le n° de printemps-été 2017 du journal du CNRS en Chine.

Consulter le site web du LIA

Programmes

Programme IDEX (2019-2020) Post-Western Sociology in Europe and in China
dirigé par L. Roulleau-Berger

Le programme scientifique du LIA vise à contribuer à l’analyse des modes de fabrication des connaissances scientifiques en France et en Chine via les sciences de terrain dans un contexte global d’accélération et de circulation des savoirs. Il privilégie les regards croisés permettant de mettre en évidence des différences importantes au niveau des conditions de production de ces savoirs et d’exploration de leurs relations avec les paradigmes et méthodes développés dans des contextes chinois et européens, notamment français.
Le programme scientifique se divise en trois phases :

  1. analyser la diversité des trajectoires académiques et des controverses des sociologies en France et en Chine
  2. analyser les paradigmes sociologiques et les théories méthodologiques
  3. réaliser une sociologie multi-située et produire des regards croisés sur les pratiques sociologiques en France et en Chine.

Nous initierons en 2019-2020 trois nouveaux programmes de recherche sur les axes

  • Metropolis, global economies and migrations
  • Ethnicity, religion and society
  • Ecological risk and disasters

Programme émergent ENS Lyon Anthropocène, inégalités et « refaire société en Europe et en Asie » (2019-2022) dirigé par L. Roulleau-Berger

  • Équipe française : Laurence Roulleau-Berger, Guillaume Gourgues, Maître de conférences, Université Lyon 2, Samadia Sadouni, Maître de conférences, IEP Lyon, Paula Vasquez, Chargée de recherches au CNRS, GTM-CRESSPA, Li Yong, post-doctorant en sociologie, Triangle, ENS Lyon - Marie Bellot, post-doctorante en sociologie, Triangle, ENS Lyon - Béatrice Zani, doctorante en sociologie, Triangle, ENS Lyon - Jean Tassin, doctorant en sociologie, Triangle ENS Lyon-Oscar Truong, doctorant Triangle, ENS Lyon -Loïs Bastide, Maître de conférences en sociologie, Université de Polynésie française
  • Équipe chinoise : Wang Xiaoyi, Professeur de sociologie, CASS- Pan Jie, Maître de conférences en sociologie CASS, Pékin- Zhang Qian, Maître de conférences en sciences environnementales, CASS, Pékin.
  • Équipe japonaise : Koichi Hasegawa, Professeur de sociologie, Tohuku University - Shujiro Yasawa, Professeur Emérite en sociologie, Seijo University - Yoshiyuki Yama, Professeur de sociologie, Kwansei Gakuin University

La santé, l’alimentation, les inondations, la sécheresse, les catastrophes environnementales et écologiques telles que le changement climatique et la pollution sont devenus des enjeux sociétaux majeurs. En Chine, les deux premières décennies du 21e siècle ont été marquées par une série de scandales sanitaires. Dans ce contexte global la sociologie de l’environnement et des risques s’est aujourd’hui très développée en Chine, au Japon, en Europe. Au Japon Fukushima a provoqué un turning point dans l’histoire des sciences sociales dans lesquelles la sociologie des risques a pris un statut majeur. Aucun programme de recherche n’a encore été réalisé pour mettre en œuvre des regards croisés sur les risques sanitaires, industriels et climatiques, les catastrophes écologiques en Chine, au Japon, en Europe, en Indonésie.

Nous présentons ici un programme pionnier « Anthropocène, injustices spatiales et re-création des sociétés en Europe et en Asie » dans le cadre du Laboratoire International Associé CNRS/ENS Lyon-Académie des Sciences Sociales de Chine Post-Western Sociology in Europe and in China. Le LIA privilégie le croisement de regards entre chercheurs permettant de mettre en évidence des analogies et des différences au niveau des conditions de production de ces savoirs et d’exploration de leurs relations avec les paradigmes et méthodes développés dans les contextes européens, chinois, plus récemment japonais. Fondamentalement l’enjeu scientifique ici est celui de la question de la mobilisation de sociologies non hégémoniques et de la coproduction de nouveaux savoirs sociologiques, ici dans le champ de la sociologie des risques et de l’environnement. Nous chercherons à comprendre la complexité du processus de récréation de sociétés locales et de production de la Société globale dans différents contextes sociétaux en articulant une approche des dispositifs biopolitiques, des « géographies du care », des mobilisations collectives et des stratégies de vie et de survie individuelles via des processus de subjectivation.


Progamme Structurant UDL Shanghai (2020-2022) : Circulations migratoires, économies multipolaires, et mondialisations stratifiées depuis Yiwu

  • Dirigé par L. Roulleau-Berger, Directrice de recherche au CNRS, (Triangle) /Li Peilin, Professeur de sociologie, CASS, Directeur chinois du LIA et Wang Chunguang, Professeur et directeur-adjoint de l’Institut de Sociologie de l’Académie des Sciences Sociales de Chine
  • Équipe de recherche : He Rong, Professeur, Institut de Sociologie de l’Académie des Sciences Sociales de Chine- Lin Xiaoshan, Université Normale supérieure du Zhejiang-Bai Li, Professeur, Institut de sociologie,Université Normale de Nankin- Samadia Sadouni, MC IEP Lyon, Triangle - Marie Bellot, Post-Doctorante, Triangle/Université de Shanghai, ENS Lyon - Li Yong, Post-Doctorant, Triangle, ENS -Lyon - Béatrice Zani, Post-Doctorante, Triangle - Lucie Laplace, Doctorante, Triangle - Yan Jun, Maître de conférences Université de Shanghai - Ouyang Xuanyu, doctorant, CASS, Pékin.

Yiwu, ville globale de la province du Zhejiang, constitue un des plus importants marchés de gros du monde, d’où partent « les nouvelles routes de la soie » qui fournissent en small commodities une grande part du marché mondial. Yiwu, ville multimillionnaire, accueille 4 300 000 m2 de marchés, et plus de 400 000 types de produits proposés par plus de 100 000 fournisseurs. Si Yiwu était une petite ville en 1970, progressivement des commerçants et entrepreneurs chinois ont développé des réseaux économiques internes en Chine avec d’autres marchés locaux. Puis la ville a attiré de plus en plus d’entrepreneurs et de commerçants de différents pays arabes, d’Inde, du Pakistan, de Syrie, de Turquie, d’Égypte, du Yémen, de différents pays d’Afrique et du Maghreb, d’Europe centrale et orientale ... Ainsi est produite une coprésence urbaine multiethnique, organisée autour de la fabrique d’un cosmopolitisme économique pour partie musulman à la fois global et local. Yiwu apparaît alors comme ville globale non-occidentale.

À Yiwu les mobilités, circulations et migrations, dans leur complexité et leur diversité donnent à voir des processus hiérarchisés de mondialisation « par le haut », « par le milieu » et « par le bas », des agencements et disjonctions entre des espaces économiques, moraux, culturels et sociaux, entre des villes internationales et des ville mineures de Chine, du Moyen-Orient, d’Inde, d’Europe centrale et orientale, d’Afrique…. Yiwu attire des migrants chinois qui quittent leur régions pour devenir commerçant, petit ou moyen entrepreneur, ouvrier, employé à Yiwu… Les circulations migratoires internationales rendent compte d’un processus de construction d’une stratification sociale globalisée où apparaissent une nouvelle upper-class et une middle-class internationale dans la production d’un cosmopolitisme économique non-hégémonique. Enfin les économies digitales ont pris un statut majeur dans la production de ces marchés globaux « non-occidentaux ». À Yiwu territoires circulatoires, espaces transnationaux et économies digitales produisent des mondialisations « non-occidentales » qui interragissent avec des mondialisations « occidentales ».

Voir aussi :

Action Discours Pensée politique et économique
logo Université de Lyon logo CNRS logo ENS de Lyon logo Sciences Po Lyon logo Université Jean Monnet Saint-Etienne logo Université Lumière Lyon 2
2005 - 2020 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0