/ Chercheur.e.s et enseignant.e.s-chercheur.e.s

Fournel, Jean-Louis

 Professeur d’italien à l’université Paris-8
Publications dans HAL


© Luc Cédelle


Parcours et responsabilités actuelles

- Professeur à l’Université Paris 8 (département d’études italiennes) depuis 1997
- Maître de conférences à l’Université Paris 8 (département d’études italiennes) de 1989 à 1997
- Animateur et co-fondateur (depuis 1991) du CERPPI (Centre de Recherche sur la Pensée Politique Italienne, ENS de Lettres et Sciences humaines de Lyon, partie constitutive depuis le 1er janvier 2005, de l’UMR 5206 du CNRS "Triangle : action, discours, pensée politiques et économiques" ENS LSH de Lyon- IEP de Lyon-Université Lyon II)
- Professeur agrégé au Lycée Descartes (Tours) en 1988-1989
- Allocataire-moniteur normalien à l’Université Paris X - Nanterre de 1986 à 1988

Titres universitaires français

- Elève de l’Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud de 1979 à 1986
- Agrégé d’italien (1983)
- Doctorat d’italien (N.R.) Libertés de la parole et règles de l’écriture dans les dialogues de Sperone Speroni, thèse préparée sous la direction de M. Adelin-Charles Fiorato et soutenue en Sorbonne (Paris III) en février 1989
- H.D.R. Le gouvernement des mots et des choses dans l’Italie de la Renaissance, présentée à l’Université Paris 8 en février 1994

Titres Divers

- 1999-2004 : membre coopté du comité scientifique du Centro di studi L’Italia del Rinascimento e l’Europa de l’Université de Turin, de
- depuis avril 1999 : membre coopté du conseil scientifique (consiglio dei docenti) du nouveau Doctorat européen La renaissance italienne et l’Europe, créé par l’Université de Rome-La Sapienza,
- 1996-2005 : membre du comité exécutif des relations internationales de l’Université Paris 8
- 1998-2002 : responsable de deux programme européens pluri-annuels Tempus pour la coopération avec les universités de Bosnie-Herzégovine
- 2001-2004 : Participation comme professeur étranger co-requérant à un programme de recherches dirigé par Jean-Jacques Marchand (professeur à l’Université de Lausanne) sur L’Historiographie florentine de la Renaissance, programme accordé en 2001 à l’Université de Lausanne par le FNRS (Fonds national suisse de la recherche scientifique)
- 2002-2006 : Participation active à un programme de recherches pluriannuel reconnu par le Ministère de l’Education nationale (ACI) : "Morale, politique, justice internationale au prisme des sciences humaines : Concepts, discours, représentations" (programme dirigé par Isabelle Delpla, MCF au département de philosophie de l’Université Paul Valéry de Montpellier)
- avril 2006  : invité comme Short Term Fellow par le Council of Humanities de l’Université de Princeton (Etats-Unis) pour un cycle de cours et de conférences
- à compter de décembre 2006 et pour la période 2007-2010 : Responsable d’un projet quadriennal retenu par l’Agence nationale de la recherche (ANR) « Naissance, formes et développements d’une pensée de la guerre, des guerres d’Italie à la paix de Westphalie (1494-1648) »

Domaines de recherches

- Histoire de la pensée politique italienne la Renaissance
- Rhétorique et langue vulgaire dans l’Italie de la Renaissance
- Histoire du républicanisme italien
- Analyse historique du discours politique
- Raison d’Etat et utopies (XVIe-XVIIe siècles)
- Topologie de la littérature

Participation à des revues scientifiques

  • Membre du conseil scientifique du Giornale Storico della letteratura italiana à partir de janvier 2010
  • Correspondant en France de la revue Bruniana e Campanelliana depuis 1999 et membre du Conseil scientifique de la revue à partir de l’automne 2004.
  • Membre du comité de rédaction et du conseil de direction de la revue Laboratoire italien (ENS Editions) de 2000 à 2003 ; co-directeur de la revue Laboratoire italien(ENS Editions) à partir de janvier 2004

Organisations de séminaires réguliers

  • de 1992 à 2000 : co-organisation du séminaire mensuel du Centre de recherches sur la pensée politique italienne à l’ENS de Fontenay-aux-roses/Saint-Cloud
  • 2004-2005 et 2005-2006 à l’ENS Ulm : co-direction du séminaire annuel à périodicité hebdomadaire "La Renaissance italienne et l’Europe"
  • 2004-2005 et 2005-2006 à l’Université Paris 8 : co-direction (avec Françoise Crémoux) du séminaire annuel à périodicité mensuelle "L’Ecriture de la vérité dans l’Espagne et l’Italie des XVe-XVIIe siècles"
  • 2005-2006 et 2006-2007 : co-organisation (avec Jacques Guilhaumou et Jean-Pierre Pottier) du séminaire annuel transdisciplinaire transversal de l’UMR Triangle (ENS LSH Lyon) “Libertés/libéralisme” (périodicité mensuelle)
  • 2006-2007 à l’Université Paris 8 : co-direction (avec Françoise Crémoux) du séminaire annuel à périodicité mensuelle "Mots de frontières : paroles de l’Eglise et de l’Etat dans l’Espagne et l’Italie des XVe-XVIIe siècles"

Publications

Publications récentes

2015


  • Descendre Romain et Fournel Jean-Louis (dir.), Langages, politique, histoire : avec Jean-Claude Zancarini, ENS Éditions, Hors collection, 2015, 619 p.

  • Fontaine Marie Madeleine et Fournel Jean-Louis (dir.), Les mots de la guerre dans l'Europe de la Renaissance, Genève, Droz, Travaux d'Humanisme et Renaissance, 2015, 374 p.

  • Fontana Alessandro, L'exercice de la pensée : Machiavel, Leopardi, Foucault [éditon et présentation : Jean-Louis Fournel et Xavier Tabet], Paris, Publications de la Sorbonne, Itinéraires, 2015, 30é p.
  • Fournel Jean-Louis, « La questione dell'amore nella politica machiavelliana : amore, odio, paura », in Gian Mario Anselmo, Riccardo Caporalli et Carlo Galli (dir.), Machiavelli cinquecento : mezzo millennio del Principe, Milano, Mimesis edizioni, Filosofie, 2015, p. 261-272.

  • Fournel Jean-Louis, « Il genere e il tempo delle parole : dire la guerra nei testi machiavelliani », in Filippo Del Lucchese, Fabio Frosini et Vittorio Morfino (dir.), The radical Machiavelli : politics, philosophy and language, Leiden, Brill, 2015, p. 23-38.

  • Fournel Jean-Louis, « Questione della lingua e lingue degli stati : lingua dell'impero, lingua dello stato e lingua imperiale », in J.-L. Fournel, Rosanna Gorris Camos et Enrico Mattioda (dir.), Ai confini della letteratura : atti della giornata in onore di Mario Pozzi (Morgex, 4 maggio 2012), Torino, Nino Aragno editore, 2015, p. 3-18.

  • Fournel Jean-Louis, Gorris Camos Rosanna et Mattioda Enrico (dir.), Ai confini della letteratura : atti della giornata in onore di Mario Pozzi (Morgex, 4 maggio 2012), Torino, Nino Aragno editore, Saggi e ricerche, 2015, X-192 p.
  • Fournel Jean-Louis et Zancarini Jean-Claude, « La langue du conflit dans la Florence des guerres d'Italie », in Marie Madeleine Fontaine et J.-L. Fournel (dir.), Les mots de la guerre dans l'Europe de la Renaissance, Genève, Droz, Travaux d'Humanisme et Renaissance, 2015, p. 259-284.

2014



  • Fournel Jean-Louis, « Is 'the Prince' really a political treatise? A discussion of Machiavelli’s motivations for writing 'the Prince' », Italian culture, 2014, vol. 32, nᵒ 2, p. 85-97.

  • Fournel Jean-Louis, « La guerre et l’État : statuts et histoires d’un micro-texte machiavélien (Le Prince, III, 48) », Exercices de rhétorique, 17 juin 2014, nᵒ 3.
  • Fournel Jean-Louis, « Au-delà de l'expérience, la conjecture et l'opinion », in J.-L. Fournel, Hélène Miesse, Paola Moreno et J.-C. Zancarini (dir.), Catégories et mots de la politique à la Renaissance italienne = categorie e termini della politica nel Rinascimento italiano, Bruxelles, P. Lang, 2014, p. 227-242.

  • Fournel Jean-Louis, Miesse Hélène, Moreno Paola et Zancarini Jean-Claude (dir.), Catégories et mots de la politique à la Renaissance italienne = categorie e termini della politica nel Rinascimento italiano, Bruxelles, P. Lang, 2014, 307 p.
  • Fournel Jean-Louis et Zancarini Jean-Claude, « Le Savonarole de Machiavel : une lecture laïque et politique », Bruniana e Campanelliana, Ricerche filosofiche e materiali storico - testuali, 2014, XX, nᵒ 1, p. 47-60.
  • Fournel Jean-Louis et Zancarini Jean-Claude, « La vie politique des mots », in J.-L. Fournel, Hélène Miesse, Paola Moreno et J.-C. Zancarini (dir.), Catégories et mots de la politique à la Renaissance italienne = categorie e termini della politica nel Rinascimento italiano, Bruxelles, P. Lang, 2014, p. 279-286.

  • Fournel Jean-Louis et Zancarini Jean-Claude, « Entrées : armi ; artiglieria ; Borbone, Carlo di ; Calmo, Andrea ; Carlo VIII ; cavalleria ; fanteria ; Fernández de Córdoba y Aguilar, Gonzalo ; fortezze ; Francesco I ; Francia : La fortuna di Machiavelli in Francia e in Svizzera (avec Xavier Tabet) ; guerra e pace ; Luigi XII ; nemico ; odio e amore ; parte ; patria ; pietà e crudeltà ; Ravenna, battaglia di ; ruina ; Savonarola, Girolamo ; tirannide », in Gennaro Sasso et Giorgio Inglese (dir.), Enciclopedia machiavelliana, Roma, Istituto della Enciclopedia italiana fondata da Giovanni Treccani, 2014, p. 198-201.

  • Machiavel , De principatibus - Le Prince, Paris, PUF, Quadrige, 2014, 456 p.

2013

  • Fournel Jean-Louis, « Y a-t-il des terres inconnues ? Considérations sur l'utopie selon Tommaso Campanella », Morus : Utopia e renascimento, 2013, nᵒ 8, Anais do III Congresso internacional de estudos utópicos : Utopia, consenso e livre-arbítrio (séculos XIV-XVII), "Faze o que quiseres", p. 203-217.

  • Fournel Jean-Louis, « De la vérité effective de la chose : dynamiques de la vérité [vidéo canal-u] », in Olivier Guerrier (dir.), La Vérité, colloque de l'Institut universitaire de France [Toulouse, 2-4 avril 2013], canal-u.tv, 2013.
  • Fournel Jean-Louis, « Narrating Italian wars (1494-1540) : contamination, models and knowledge », in Marco Mondini (dir.), Narrating war : early modern and contemporary perspectives, Berlin, Duncker & Humblot ; il Mulino, 2013, p. 45-62.

2012


  • Delpla Isabelle, Bougarel Xavier et Fournel Jean-Louis (dir.), Investigating Srebrenica : institutions, facts, responsibilities, Berghahn Books, 2012, 224 p.
  • Descendre Romain et Fournel Jean-Louis, « Das guerras civis à guerra mundializada : o pensamento das guerras chamadas guerras de religião na Itália (Botero e Campanella) », in Guilherme Carrozza, Mirian Dos Santos et Telma Domingues Siva (dir.), Sujeito, sociedade, sentidos, Campinas, Editora RG, 2012, p. 151-178.

  • Descendre Romain et Fournel Jean-Louis, « Des guerres civiles à la guerre mondialisée : la pensée des guerres dites de religion en Italie (Botero et Campanella) », in Xavier Torres i Sans (dir.), Les altres guerres de religiò : Catalunya, Espanya, Europa (segles XVI-XIX), Girona, Documenta Universitaria, Papers de l'IRH, 2012, p. 51-80.

  • Fournel Jean-Louis, La cité du soleil et les territoires des hommes : le savoir du monde chez Campanella, Paris, Albin Michel, 2012, 368 p.

  • Fournel Jean-Louis, « Les violences de guerre dans les "Mémoires" de Commynes : contribution à une histoire de la violence pré-moderne », in Joël Blanchard (dir.), 1511-2011, Philippe de Commynes : droit, écriture : deux piliers de la souveraineté, Genève, Droz, Cahiers d'Humanisme et Renaissance, 2012, p. 105-126.
  • Fournel Jean-Louis, « A quel genre appartient donc le Prince ? », in Paloma Bravo, Cécile Iglesias et Giuseppe Sangirardi (dir.), La Renaissance des genres : pratiques et théories des genres littéraires entre Italie et Espagne (XVe-XVIIe siècles), Dijon, Éd. universitaires de Dijon, 2012, p. 99-109.
  • Fournel Jean-Louis, « L'annonce, le bruit et le récit des armes : les mots de la guerre [avant-propos] », in Jérémie Foa et Paul-Alexis Mellet (dir.), Le bruit des armes : mises en forme et désinformations en Europe pendant les guerres de Religion (1560-1610) : actes du colloque international, Tours, 5-7 novembre 2009, Paris, H. Champion, 2012, p. 9-17.


  • Fournel Jean-Louis, Guilhaumou Jacques et Potier Jean-Pierre (dir.), Libertés et libéralismes : formation et circulation des concepts, Lyon, ENS éd., 2012, 451 p.

  • Fournel Jean-Louis et Zancarini Jean-Claude, « L'Italie ou le nouvel art de combattre », Sciences humaines. Histoire, 2012, nᵒ HS n° 1, p. 54-57.

  • Fournel Jean-Louis et Zancarini Jean-Claude, « Come scrivere la storia delle guerre d'Italia ? », in Claudia Berra et Anna Maria Cabrini (dir.), La "Storia d'Italia" di Guicciardini e la sua fortuna, Milano, Cisalpino, 2012, p. 181-219.

2011

  • Bocca Lorenzo et Fournel Jean-Louis, « La biblioteca di Baldassar Castiglione », in Sergio Luzzatto et Gabriele Pedullà (dir.), Atlante della letteratura italiana. Vol. 2, dalla Controriforma alla Restaurazione, Torino, Einaudi, 2011, p. 14-19.
  • Fournel Jean-Louis, « «Non essere un’ombra » : la correspondance de Francesco Guicciardini ambassadeur en Espagne (mars 1512 – novembre 1513) », in Pérette-Cécile Buffaria (dir.), Diplomatie et littérature, Paris, Arprint, 2011.
  • Fournel Jean-Louis, « La cortina di fumo del classicismo », in Sergio Luzzatto et Gabriele Pedullà (dir.), Atlante della letteratura italiana. Vol. 2, dalla Controriforma alla Restaurazione, Torino, Einaudi, 2011, p. 8-13.
  • Fournel Jean-Louis, « Campanella profeta fuori patria », in Sergio Luzzatto et Gabriele Pedullà (dir.), Atlante della letteratura italiana. Vol. 2, dalla Controriforma alla Restaurazione, Torino, Einaudi, 2011, p. 453-459.
  • Fournel Jean-Louis, « I luoghi della cultura italiana nella Lione del Cinquecento », in Sergio Luzzatto et Gabriele Pedullà (dir.), Atlante della letteratura italiana. Vol. 2, dalla Controriforma alla Restaurazione, Torino, Einaudi, 2011, p. 132-136.
  • Fournel Jean-Louis, « Guicciardini rassettato », in Sergio Luzzatto et Gabriele Pedullà (dir.), Atlante della letteratura italiana. Vol. 2, dalla Controriforma alla Restaurazione, Torino, Einaudi, 2011, p. 175-180.
  • Fournel Jean-Louis et Zancarini Jean-Claude, « I "fatti d'arme" nel Regno di Napoli (1495-1504) : "discordini" o "battaglie" ? », in Giancarlo Abbamonte, Joana Barreto, Teresa D'Urso, Alessandra Perriccioli Saggese et Francesco Senatore (dir.), La battaglia nel Rinascimento meridionale : moduli narrativi tra parole e immagini, Roma, Viella, I libri di Viella ; 126, 2011, p. 421-447.

2010


  • Crémoux Françoise et Fournel Jean-Louis (dir.), Idées d'Empire en Italie et en Espagne : XIVe - XVIIe siècles, Mont-Saint-Aignan, Publications des universités de Rouen et du Havre, 2010, 266 p.


  • Fournel Jean-Louis, « Les guerres de l'utopie : considérations sur Thomas More, Francesco Patrizi et Tommaso Campanella », Laboratoire italien, 2010, nᵒ 10-2010, p. 129-154.
  • Fournel Jean-Louis, « Napoli », in Eugenio Canone et Germana Ernst (dir.), Enciclopedia Bruniana e Campanelliana. Vol. 2, Pisa: Roma, Fabrizio Serra editore, 2010, p. 298-311.
  • Fournel Jean-Louis, « Mare », in Eugenio Canone et Germana Ernst (dir.), Enciclopedia Bruniana e Campanelliana. Vol. 2, Pisa: Roma, Fabrizio Serra editore, 2010, p. 256-270.
  • Fournel Jean-Louis, « La présence de l'Italie dans la pensée politique de Campanella : les ambiguïtés d'une logique impériale », in Françoise Crémoux et Jean-Louis Fournel (dir.), Idées d'Empire en Italie et en Espagne : XIVe-XVIIe siècle, Publications des universités de Rouen et du Havre, 2010, p. 233-252.
  • Fournel Jean-Louis, « L'écriture du gouvernement et de la force en France et en Italie au début du XVIe siècle », in Patricia Eichel-Lojkine (dir.), Claude de Seyssel (c.1450-1520) : écrire l'histoire, penser le politique en France, à l'aube des temps modernes; Autour de Claude de Seyssel, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010, p. 99-116.
  • Fournel Jean-Louis, « Dire autrement la politique et la guerre européennes (XVIe-XVIIe siècles) », in Ludovic Frobert (dir.), Guerres, conflits, violence: l'état de la recherche, Paris, Autrement, 2010, p. 32-35.
  • Fournel Jean-Louis, « I luoghi della cultura e della politica nella Firenze repubblicana », in Sergio Luzzatto et Gabriele Pedullà (dir.), Atlante storico della letteratura italiana. Vol. 1, dalle origini al Rinascimento, Torino, Einaudi, 2010, p. 628-639.
  • Fournel Jean-Louis, « Passati e presente (note sulla storicizzazione della politica come definizione di un sapere repubblicano) », in Enrico Mattioda (dir.), Nascita della storiografia e organizzazione dei saperi : atti del Convegno internazionale di studi, Torino, 20-22 maggio 2009, Florence, L.S. Olschki, 2010, p. 87-98.

  • Fournel Jean-Louis et Zancarini Jean-Claude, « Sortir de la bibliothèque ? (Essai de cartographie d'un des territoires de Michel Foucault) », Astérion, 2010, nᵒ 7.

Publications

Avant 2010

Ouvrages

Essais

  • Les dialogues de Sperone Speroni : libertés de la parole et règles de l’écriture, Marburg, Hitzeroth Verlag, 1990, 415 p.
  • (en collaboration avec F. Furlan), Répertoire (il sagit de l’annexe historico-anthropologique du volume de la Bibliothèque de la Pléiade Conteurs de la renaissance italienne), Paris, Gallimard, 1993, p. 1721-1890
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini), Le guerre d’Italia, Florence, Giunti, 1996, 70 p.
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini), La politique de l’expérience : Savonarole, Guicciardini et le républicanisme florentin, Alessandria, Edizioni dell’Orso, 2002, 400 p..
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini), Les guerres d’Italie, des batailles pour l’Europe, Paris, Gallimard, 2003, 144 p.
  • (avec Paolo Grossi), Governare a Firenze, Cahiers de l’Hôtel Gallifet, Institut culturel italien de Paris, 2007, 170 p.
  • (avec Christian del Vento) n°7 de Laboratoire italien dossier monographique sur Philologie et Politique , Lyon, ENS Editions, 2007, 270 p.
  • (en collaboration avec R. Descendre et J.-C. Zancarini), Estudos sobre a lingua politica. Filologia e politica na Florença do Século XVI, Campinas/Sao Paulo, Editora Unimat/RF Editora, 2008.
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini). La grammaire de la République : langages de la politique chez Francesco Guicciardini (1483-1540). , Droz, 2009, 566 p.
  • (avec Françoise Crémoux), Idées d’Empire en Espagne et en Italie (XIVe-XVIIe siècles), Presses universitaires de Rouen et du Havre (PUHR), Rouen, 2010, 256 p.

Editions françaises commentées de textes de la pensée politique italienne de la renaissance

  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini), Francesco Guicciardini, Avertissements politiques (traduction des Ricordi , introduction, notes et annexes), Paris, Le Cerf, 1988, 175 p.
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini), Savonarole, Sermons, écrits politiques et pièces du procs (traduction de quatre des prediche sopra Aggeo, du Trattato circa el reggimento e governo della città di Firenze, de la Lettera ad un amico et des procès verbaux du procès de Savonarole, introduction, notes et annexes) Paris, Le Seuil, 1993, 318 p.
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini), Francesco Guicciardini, Histoire d’Italie, avec traduction intégrale inédite, introduction, notes et annexes, Paris, Laffont, Bouquins, 2 volumes, 1996, vol. 1 : LX+889 p., vol. 2 : 938 p.
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini), Francesco Guicciardini, Ecrits politiques, traduction, introduction, postface et notes, Paris, PUF, 1997, 357 p.
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini), Machiavel,Le Prince / De Principatibus, nouvelle traduction suivie d’un commentaire linéaire et d’une étude sur "La langue du Prince", Paris, PUF, janvier 2000, 640 pages.

Directions d’ouvrages ou de numéros de revue

  • (avec Anna Fontes et Michel Plaisance), Savonarole : enjeux, débats, questions, vol. 22 du CIRRI, Paris, Université de la Sorbonne Nouvelle, 1997, 335 p.
  • (avec Alessandro Fontana, Xavier Tabet et J.-C. Zancarini), Langues et Ecritures de la République et de la Guerre : Etudes sur Machiavel (actes réunis des colloques internationaux Machiavel : la République et la Guerre - colloque tenu Paris en novembre 1998 - et Langues et discours machiavéliens. Editions, traductions, interprétations - colloque du CERPPI organisé en juin 2001 à l’ENS LSH, Lyon), Gênes, Name, 2004, 505 p.
  • Barbarisation et humanisation de la guerre, actes de colloques publiés en ligne dans la revue Asterion, ENS LSH de Lyon, n° 2, 2004.
  • (avec Paolo Grossi), Gouverner à Florence (1494-1530), Cahiers de l’Hôtel Gallifet, Institut culturel italien de Paris, 2007
  • (avec Xavier Bougarel et Isabelle Delpla), Srebrenica 1995. Analyses croisées des enquêtes et des rapports, in Cultures et Conflits, n° 65, printemps 2007 (publication papier et sur la toile), 136 p. [édition augmentée en traduction anglaise sous presse pour Berghahn Books, Oxford and New York, parution prévue en 2010]

Articles et communications

textes publiés sur l’histoire de la rhétorique et sur l’histoire de la pensée politique italienne

  • "Place et palais", in 50 rue de Varenne n°1, supplément à Nuovi Argomenti, décembre 1985, p. 37-50
  • "Les Ricordi de Guichardin : de l’écriture à la politique", Mélanges de l’Ecole Franaise de Rome en Histoire moderne, tome 97, 1985, vol. 2, p. 897-927
  • (en collaboration avec Alessandro Fontana), "Piazza, Corte, Salotto e Caffé", in Letteratura italiana, sous la direction de Alberto Asor Rosa, vol. V : Questioni, Turin, Einaudi, 1986, p. 635-686
  • "La rhétorique vagabonde et le portrait de la vérité dans trois dialogues de Sperone Speroni", Cahiers de la renaissance italienne, n°1 : Discours littéraires et pratiques politiques, études réunies par A. Fiorato, Paris, Publications de la Sorbonne Nouvelle, 1987, p. 11-59
  • "Il dialogo della istoria : dall’oratore al religioso", in Filologia veneta, n° 2, (numéro monographique sur Sperone Speroni) Padoue, Editoriale programma, 1989, p. 139-168
  • "Le monde des dialogues de Sperone Speroni : langue(s) commune(s) et commuauté(s) de culture(s)", in Quêtes dune identité collective chez les Italiens de la Renaissance, vol. 18 du CIRRI, Paris, Université de la Sorbonne Nouvelle, 1990, p. 121-173
  • "La conception des commentaires dans l’écriture de l’Histoire de Guichardin et Monluc", Du Pô à la Garonne (les relations entre la France et l’Italie à la Renaissance), textes réunis par Jean Cubelier de Beynac et Michel Simonin, Agen, Centre Matteo Bandello, 1990, p. 291-318
  • "Le travail de la critique dans les dialogues sur Virgile de Sperone Speroni", Les commentaires et la naissance de la critique littéraire (France/Italie, XIVe-XVIe sicles), études réunies par Gisèle Mathieu-Castellani et Michel Plaisance, Paris, Aux Amateurs de livres, 1990, p. 235-243
  • "Il camaleonte e il cuoco : Speroni e la critica del romanzo", Schifanoia, actes du colloque international de Tortona - 1989 - sur Giambattista Giraldi Cinzio, n°12, Ferrare, 1991, p. 105-110
  • "Le travail du deuil : notes sur l’histoire de la rhétorique", in Rhétoriques de cinéma, n° 6/7 de la revue Vertigo, Paris, 1991, p. 11-18
  • "Guichardin et la barbarie franaise", in L’image de l’autre européen XVe-XVIIe sicles, études réunies par J. Dufournet, A. Fiorato et A. Redondo, Presses de la Sorbonne nouvelle, Paris, 1992, p. 109-121
  • "Lectures françaises de Guichardin : vérités de l’Histoire et ébauches d’une raison d’Etat à la française", in La circulation des hommes et des oeuvres entre la France et l’Italie à la Renaissance, Paris, 1992, p. 165-187 (réédité comme annexe à F. Guiccciardini, Histoire d’Italie, op. cit., Paris, 1996, vol. II, p. 710-729)
  • (en collaboration avec Jean-Claude Zancarini), "Face à l’état d’urgence : sermons et écrits politiques de Savonarole (1494-1498)", Cahiers de la renaissance italienne, n° 3 : Italie 1494, études réunies par A. Fiorato, Paris, Publications de la Sorbonne Nouvelle, 1994, p. 15-39
  • (en collaboration avec Alessandro Fontana), "Per un’analisi topologica della letteratura", Litteraturwissenschaftliches Jahrbuch, Duncker und Humblot, Berlin, 1995, p. 387-404
  • "Une réception ambiguë : la diffusion de la pensée politique de Juste Lipse en langue vulgaire dans l’Italie du XVIIe siècle", in Juste Lipse et son temps, Christian Mouchel (ed.), Paris, Champion, 1996, p. 479-501
  • "Guichardin et la démunicipalisation de l’historiographie", in La mémoire et la cité. Modèles antiques et réalisations renaissantes, Edizioni scientifiche italiane, Perugia, 1997, p. 95-115
  • "Guichardin juge de Machiavel : modèles, dévoilement, rupture et réforme dans la pensée politique florentine", in Corpus , n° 31 (L’antimachiavélisme de la Renaissance aux Lumières), 1997, p. 113-130
  • "Le modèle politique vénitien : notes sur la constitution d’un mythe", in Revue de synthèse, numéro monographique Théories de la libre république du Quattrocento aux Lumières, avril-septembre 1997, n° 2-3, p. 207-219
  • "Natures, effets, couleurs du gouvernement et de l’histoire : remarques pour de nouvelles études guichardiniennes", in Hommage à Jacqueline Brunet, M. Diaz-Rozzotto (ed.), Annales littéraires de l’Université de Franche-Comté, 1997, p. 399-407
  • "Tommaso Campanella et la Monarchie de France : empire universel et équilibre des puissances", vol. n° 3 des Quaderni della Fondazione Luigi Firpo, Florence, Olschki, 1997, p. 1-35.
  • (en collaboration avec A. Fontana), "Le ’meilleur gouvernement’ : de la constitution d’un mythe à la ’terreur de l’avenir’", in Venise 1297-1797. La République des Castors, textes réunis par A. Fontana et G. Saro, Paris, ENS Editions, 1997, p. 13-35.
  • "Le procès de Savonarole : manipulation et bilan", in Savonarole : enjeux, débats, questions, Anna Fontes, J.-L. Fournel et Michel Plaisance (eds), vol. 22 du CIRRI, Paris, Université de la Sorbonne Nouvelle, 1997, p.223-242
  • "Du bon usage de l’hérésie : la révolte des Pays Bas et la question des Flandres dans la pensée politique de Campanella", in Les Flandres et la culture espagnole et italienne aux XVIe et XVIIe siècles, Mercedes Blanco-Morel et Marie-Franoise Piéjus (eds), Université de Lille III, 1998, p. 121-138.
  • "Profetismo e dubbi della storia : giudizi contemporanei e logica dei processi savonaroliani", in Savonarola : democrazia-Tirannide-Profezia, Giancarlo Garfagnini (ed.), Florence, Edizioni del Galluzzo, 1998, p. 213-230.
  • "La danse, la fable et le portrait", préface la réédition préparée par Pierre Martin de la traduction française du texte de Sperone Speroni Dialogo d’amore par Claude Gruget sous le titre Dialogue traittant d’Amour et Jalousie, Poitiers, La Licorne, 1998, p. I-IX.
  • "Rhétorique et langue vulgaire en Italie au XVIe siècle : la guerre, l’amour et les mots", chapitre de l’Histoire de la rhétorique dans l’Europe moderne (1450-1950), sous la direction de Marc Fumaroli, Paris, PUF, 1999, p. 313-340.
  • "Ravenne et Novare : notes machiavéliennes et guichardiniennes pour une autre ’histoire-bataille’", Cahiers du Centre d’études d’Histoire de la défense, n° 9 : Nouvelle histoire bataille, Addim, Cahiers du CEHD, 1999, p. 117-130.
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini) "La ’civilità’ à Florence au temps des guerres d’Italie : ’âme de la cité’ ou ’espèce d’ânerie’", in Civisme et citoyenneté, études rassemblées par Luc Borot, Université de Montpellier III, Montpellier, 1999, p. 51-92.
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini) "’Otez-moi Brutus de la tête !’ : tyrannicide et droit de résistance à Florence de Salutati à Giannotti", comunication au colloque Le droit de résistance dans la pensée politique, études réunies par J.-C. Zancarini, ENS Editions, 1999, p.47-70.
  • "L’unico dialogo di Francesco Guicciardini o la lingua della nuova repubblica", Giornale storico della letteratura italiana, vol. CLXXVII, Fasc. 579, 2000, p. 321-336.
  • (en collaboration avec Jean-Claude Zancarini), "L’héritage de Machiavel : dévoilement et construction d’un point de vue", Les temps modernes, septembre/octobre/novembre 2000, p. 7-24 (n 610, consacr "La Souveraineté : horizons et figures de la politique", sous la direction de P. Kail et E. Wallon).
  • "Les temps de la prophétie dans la Florence savonarolienne (automne 1494- été 1495)", communication au colloque du LECEMO La prophétie comme arme de guerre des pouvoirs du XVe au XVIIe siècles (Paris III, 14, 15 et 16 janvier 1999), Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2000, p. 191-202.
  • "De l’acquisition par le crime ou le temps des cruautés : lectures machiavéliennes", Quaderni d’Italianistica , XXI / 2, University of Toronto, 2000, p. 127-140.
  • "Ambiguïtés courtisanes et savoir vivre politique : notes et hypothèses sur le lexique du livre IV du Livre du courtisan ", in De la politesse à la politique : recherches sur les langages du Courtisan de Baldassarre Castiglione, Juan Carlos D’Amico et Paolo Grossi (eds), Caen, Presses universitaires de Caen, 2001, p. 51-67.
  • "Frontiere ed ambiguità nella lingua del Principe : condensamenti e diffusione del significato", in La lingua e le lingue di Machiavelli , A. Pontremoli (ed.), Firenze, Olschki, 2001, p. 71-86
  • (en collaboration avec Jean-Claude Zancarini), "Machiavel et la rhétorique de l’urgence dans le Prince", in Autour de Machiavel : De la politique comme un des Beaux-arts, Théâtre des Amandiers, Nanterre, 2001, p. 11-29.
  • "Le contrôle des mariages et des naissances chez Tommaso Campanella de la Cité du Soleil à la Monarchie de France : la place du corps des femmes entre eugénisme et universalisme impérial", Bruniana e Campanelliana , 2001, VII/1, p. 209-220 (le texte de cette communication au colloque Le corps des femmes (XVIIe-XXe siècles) organisé par l’Université de Mines Gerais (Bresil) et l’Université Paris VII, en mai 2000 à Belo Horizonte (Brésil) a été aussi publié en traduction portugaise in O corpo feminino em debate, M. I. S. De Matos et R. Soilhet (eds), Sao Paulo, UNSP, 2003, p. 79-92)
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini), "Machiavel, Carnéade et les détours de la philosophie", communication au colloque de la SIES La philosophie italienne du Moyen Age au XIXe siècle (Paris, mars 1999), in La Philosophie italienne, Rennes, 2001, p. 111-134
  • "Stratégies des citoyens : la question des ’armi proprie’ chez Machiavel et Guicciardini", in Les Guerres d’Italie : histoire, pratiques, représentations, Paris, CIRRI, 2002, p. 74-87
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini), "Machiavel : la guerre comme horizon de la politique", Cahiers de la Villa Gillet, n° 16, 2002
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini), "La lingua del Guicciardini : il discorso della città e della guerra", in Bologna nell’età di Carlo V e del Guicciardini, E. Pasquini et P. Prodi (eds), Bologna, Il Mulino, 2002, p. 197-220
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini), "Les enjeux de la traduction : traduire les penseurs politiques florentins de l’époque des guerres d’Italie", in Actes de la recherche en sciences sociales, n° 145, décembre 2002, p. 84-94
  • "La question de l’ennemi chez Machiavel et Guicciardini : un noeud interprétatif de l’histoire florentine", in La storiografia repubblicana fiorentina, J.-J. Marchand et J.-C. Zancarini (ds), Firenze, Cesati, 2003, p. 23-41
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini), "Les mots propres et naturels et les termes d’Etat : une nouvelle langue de la politique" in Langues et Ecritures de la république et la guerre Etudes sur Machiavel, Gênes, Name editore, 2004, p. 51-86
  • "La barbarisation de la guerre au XVIe siècle : des guerres d’Italie aux guerres de religion", in actes du colloque Barbarisation et Humanisation de la guerre (ENS LSH de Lyon, 14 et 15 mars 2003) publiés par la revue en ligne de l’ENS LSH Asterion, n°2, 2004
  • "La nascita di una nuova lingua della politica", in L’Illuminista, Roma, 2004.
  • "La connaissance de l’ennemi comme forme nécessaire de la politique dans la Florence des guerres d’Italie", in L’Italie menacée : figures de l’ennemi du XVIe au XXe siècle, textes recueillis et présentés par Laura Fournier-Finocchiaro, Paris, L’Harmattan, 2004, p. 17-44.
  • "Du jugement de soi au tribunal de l’Histoire : l’analyse immédiate de la défaite dans les écrits de Francesco Guicciardini après le sac de Rome (1527-1530)", in L’Actualité et sa mise en écriture dans l’Italie des XVe-XVIIe siècles, études réunies par D. Boillet et C. Lucas, Paris, CIRRI, vol. 26, 2005, p. 85-102
  • "Une nouvelle pensée républicaine : critique de la tradition communale et réforme du gouvernement dans les écrits politiques de Francesco Guicciardini", communication au XXXIXe colloque international d’études humanistes du CESR de Tours (juillet 1996) La ville la Renaissance : espaces-représentations-pouvoirs, Paris, Champion, 2006, p. 351-370
  • Article "Nuovo Mondo" pour le Lessico campanelliano e bruniano, vol. I, Pisa-Roma, 2006, p. 291-303.
  • "L’écriture de la catastrophe dans l’Italie en guerre (1494-1559)" in Europe, 2006, numéro monographique Ecrire l’extrême, p. 102-114.
  • "Des hommes de qualité à la qualité des hommes dans les écrits de Guicciardini", in Francesco Guicciardini tra ragione e inquietudine, a cura di Paola Moreno e Giovanni Palumbo, Genève, Droz, 2006, p. 129-146.
  • "Temps de l’écriture et Temps de l’Histoire dans les écrits de gouvernement de Machiavel", Machiavelli senza i Medici. Scrittura del potere / Potere della scrittura, a cura di J.-J. Marchand, Roma, Salerno, 2006, p. 75-95
  • Retorica della guerra, retorica dell’emergenza nella Firenze repubblicana", Giornale critico della Filosofia italiana, 2006, n° ???, p. 1-23.
  • "Il Nuovo mondo non è nuovo : caratteri di una geopolitica campanelliana", Storica (Viella, Rome), 2006, p. 41-65.
  • "Cessazione della guerra e fine della storia in alcuni storici fiorentini del primo Cinquecento", in La riscoperta del Guicciardini , E. Baldini e M. Guglielminetti (eds), Gênes/Genova, Name editore, 2006
  • “Les mots du Prince ou comment dire l’état d’urgence », Lettera internazionale, 4° trimestre 2006, p. 31-33.
  • “La mer dans la pensée politique de Tommaso Campanella”, in Bruniana e Campanelliana, 2007
  • “Les mots du Prince ou comment dire l’état d’urgence », Lettera internazionale, janvier 2007
  • “L’impossibile talassocrazia : il mare nel pensiero politico di Tommaso Campanella”, in Bruniana e Campanelliana, 2007
  • "Cessazione della guerra e fine della storia in alcuni storici fiorentini del primo Cinquecento", in La riscoperta del Guicciardini , E. Baldini e M. Guglielminetti (eds), Gênes/Genova, Name editore, 2006, p. 111-130.
  • “Le métier de gouverner”, in Governare a Firenze, J.-L. Fournel et P. Grossi (éds), Quaderni dell’Hôtel de Gallifet, Institut culturel italien de Paris, 2007, p. 13-25
  • “Lecture du Chapitre VIII du Prince”, in Governare a Firenze, J.-L. Fournel et P. Grossi (éds), Quaderni dell’Hôtel de Gallifet, Institut culturel italien de Paris, 2007, p. 125-139.
  • "La censure de la critique du pouvoir temporel de la papauté dans l’Histoire d’Italie de Guicciardini et ses effets dans l’Europe de l’Ancien Régime", XLVIe colloque annuel du CESR, Tours, 1-5 juillet 2003, in La papauté à la Renaissance, F. Alazard et F. La Brasca (eds), Paris, Champion, 2007, p. 663-676 (une version plus longue et pourvue de notes de cette intervention sera publiée dans la revue Il Pensiero Politico)
  • “Les formes du présent dans les Guerres d’Italie”, in Mélanges en l’honneur de Jean-Jacques Marchand, Roma, Salerno, 2007, pp. 71-86.
  • « Une République en état d’urgence » pour le numéro spécial Machiavel, hors série du Nouvel Observateur, juillet-août 2007, p. 44-48 (réédité in Machiavel. Le pouvoir et la ruse, Paris, CNRS Editions, 2008, p. 89-97)
  • “Quels sont les vrais péchés des hommes ? Rhétoriques de l’état d’urgence dans la Florence des guerres d’Italie”, in Rhétorique et littérature en Europe de la fin du Moyen Age au XVIIe siècle, D. de Courcelles (ed.), Turnhout, Brepols Publishers, 2008, p. 7-24.
  • "Savoir vivre et savoir faire dans le Livre du Courtisan de Baldassar Castiglione (1528) : les aléas de la mondanité et de la politique", in The Russian imperial Court and Europe : Dialogues of Cultures, Transactions of the State Hermitage, XXVI (actes en russe et en français du colloque de Saint-Pétersbourg - 18-21 octobre 2005 - La cour impériale russe et les cours européennes : dialogue des cultures), Saint-Pétersbourg, 2008, p. 79-94.
  • “Dalla città del sole ai territori degli uomini : utopia e universalismo”, in Laboratorio Campanella. Biografia, contesti, iniziative in corso, a cura di G. Ernst e C. Fiorani , Roma, L’Erma/Fondazione Caetani, 2008, p. 163-176.
  • “Écrire l’histoire chez F. Guiccciardini : dire la guerre et échapper à Florence”, Chroniques italiennes, janvier 2008, série Web n° 13, 1/2008 (consultable sur www.univ-paris3.fr/recherche/chroniquesitaliennes)
  • “La traduzione in francese della parola stato : ritorno su un vecchio problema”, in Chroniques italiennes, janvier 2008, série Web n° 13, 1/2008 (consultable sur www.univ-paris3.fr/recherche/chroniquesitaliennes)
  • “Trois éditeurs des Ricordi de Guicciardini et les usages d’un texte : édition princeps, œuvre inédite et édition critique”, Maître et passeur. Per Marziano Guglielminett dagli amici di Francia, a cura di Claudio Sensi, Alessandria, Edizioni dell’Orso, 2008, p. 65-82.
  • “Quand un Italien pensait le monde : Géosophie, géoprophétie et géopolitique chez Tommaso Campanella” in Laboratoire italien (dossier monographique Géographie et Politique au début de l’âge moderne), n° 8, 2008, p. 145-162.
  • “Une république de guerre : Florence (1494-1530)”, chapitre du livre La République dans tous ses états (études réunies par C. Moatti et M. Riot-Sarcey), Paris, Payot-Rivages, 2009, p. 187-225 et 342-346.
  • “Penser le pouvoir temporel des papes. Lectures de Storia d’Italia IV, 12”, Il Pensiero politico, XL (2007 mais en fait 2009), n. 3, pp. 490-519.
  • "Qu’est-ce qu’un homme d’État ? Remarques sur l’écriture autobiographique de Guicciardini", in L’auteur à la Renaissance, R. Gorris-Cadmos et A. Vanautgarden (eds), volume 9 de la collection « Nugæ humanisticæ sub signo Erasmi », Brepols, Turnhout, 2009, p. 469-492.

Travaux divers et travaux de vulgarisation

  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini), les articles "Guichardin", "Histoired’Italie","Ricordi","Histoiresflorentines","DialoguesurlafaçonderégirFlorence", pour la nouvelle édition remaniée du Dictionnaire des auteurs et du Dictionnaire des oeuvres, Paris, Laffont, Bouquins, 1994
  • Articles "François 1er", "Guerres d’Italie", "Italianisme", "Machiavélisme et anti-machiavélisme", "Renaissance", et divers articles biographiques ou encyclopédiques (Georges d’Amboise, Capitulations de Constantinople, Charles VIII, Louis XII, Monluc, Montmorency...) parus dans Histoire. La France et les Franais, J.-F. Sirinelli et D. Couty (eds), Paris, SGED-Bordas, 1999 (réédition Armand Colin, 2001 et Larousse, Dictionnaire d’Histoire de France, 2006)
  • (avec Jean-Claude Zancarini) ”Des historiens peu prudents : les enjeux historiographiques du procès Bompressi, Pietrostefani, Sofri”, Les Temps modernes, 1999
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini), articles "Le Prince" et "Le Livre du Courtisan" pour la "Bibliothèque Universalis" de l’Encyclopédie Universalis, 2000
  • Machiavel , article pour le Dictionnaire de stratégie , sous la direction de Jean Klein et Thierry de Montbrial, Paris, PUF, 2000, p. 336-338 (réédition en poche, Paris, PUF, 2006).
  • Le creuset florentin", article dans le numéro d’avril 2001 du Magazine littéraire (dossier consacré à L’énigme Machiavel)
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini),“Une histoire italienne : le procès Sofri” Laboratoire italien, n° 2, 2001
  • (en collaboration avec J.-C. Zancarini), "Sortir de la bibliothèque ?. Essai de cartographie d’un territoire de Michel Foucault", en traduction italienne in L’Illuminista, n° 6, Rome, 2003, p. 45-80.
  • (en collaboration avec Emmanuel Wallon), "Peter Handke : un témoin sans histoire ?", paru dans Le Monde des livres, vendredi 19 mai 2006.
  • “Introduction à la « forme-rapport » : caractéristiques et temporalités d’une production de vérité publique », in Culture et conflits (publication papier et sur la toile), n° spécial sur Srebrenica, dirigé par Isabelle Delpla avec la collaboration de Xavier Bougaret Jean-Louis Fournel, 2007
  • (avec C. Del Vento), « Les ‘pistes’ de Foucault : la publication des cours au Collèg de France comme forme de philologie politique : entretiens avec M. Bertani, A. Fontana et M. Senellart », Laboratoire italien, n° 7, 2006

Comptes rendus

  • sur Maurizio Viroli, From Politics to Reason of State : the Acquisition and the Transformation of the Language of Politics (1250-1600) (Cambridge University Press, 1992), pour les Archives de Philosophie. Bulletin Hobbes, 1995
  • sur Carlo Ginzburg, Le juge et l’historien (Paris, Verdier, 1997), pour Le Monde diplomatique, janvier 1998
  • sur Tommaso Campanella, Monarchie d’Espagne et Monarchie de France (Paris, PUF, 1997), pour le Giornale Storico della Letteratura Italiana, 1999
  • sur la première édition française intégrale des discours sur l’art poétique de Torquato Tasso (Le Tasse, Discours de l’art poétique et Discours du poème héroïque) par Franoise Graziani (Paris, Aubier, 1997), pour XVIIe siècle, 1999
  • sur ce même ouvrage, pour le Giornale Storico della Letteratura Italiana, 1999
  • Aux origines de la modernité politique. Présentation des travaux récents sur la pensée politique italienne des XVIe et XVIIe siècles (Guicciardini, Campanella, etc), compte rendu des journées d’étude de l’Institut Culturel Italien de Paris, les 21 et 22 mars 1997, pour Bruniana e Campanelliana, 1998
  • sur le livre de J.M. Headley Tommaso Campanella and the transformation of the World, Princeton University Press, 1997, pour Bruniana e Campanelliana, 1999/1, p. 242-247
  • La statue et l’oeuvre : le procès de Giordano Bruno (notes sur une édition française des actes du procès de G. Bruno) , pour Rinascimento, luglio 2000, p. 587-590.
  • sur Paolo Carta, Nunziature ed eresia nel Cinquecento : nuovi documenti sul processo e la condanna di Francesco Pucci (1592-1597), CEDAM, Padova, 1999, pour Bruniana e Campanelliana, 2000/2
  • sur Alfredo Perifano, L’alchimie à la cour de Côme 1er : savoirs, culture et politique (Paris, Champion, 1997), pour la Revue de synthèse, 2001
  • sur Corrado Vivanti, Incontri con la storia, Politica, cultura e societ nell’Europa moderna, a cura di Miguel Gotor e Gabriele Pedullà, Rome, 2002, pour Laboratoire italien, n° 4, 2003
  • sur Guido Baldassari, Questi italiani ! Discorsi di moralità pubblica e privata (Padova, Marsilio, 2002) pour Laboratoire italien, n° 4, 2003
  • Rassegna bibliografica (recenti studi campanelliani), pour le Giornale Storico della Letteratura Italiana, vol. CLXXXI, Fasc 594, 2004, p. 283-288 (recension des derniers écrits de et sur Campanella : Germana Ernst,Tommaso Campanella, Laterza, 2002 ; Germana Ernst, Il carcere, il politico e il profeta : saggi du T.C., Istituti editoriali e poligrafici internazionali , Pisa-Roma, 2002 ; T. Campanella, La Monarchie du Messie, Paris, PUF, 2002)
  • sur Nessuno è innocente : le tre morti di Pietro Paolo Boscoli, de Luigi Lazzerini (Olschki, 2003), pour Bruniana e Campanelliana, 2004/2
  • sur Niccola Labanca, Oltremare. Storia dell’espansione coloniale italiana, Bologna, Il Mulino, 2002 pour Laboratoire italien, n°5, 2004
  • sur G. Pedullà (a cura di), Racconti della resistenza, Torino, Einaudi, 2005, pour Laboratoire italien n° 6, 2005
  • sur J.-C. D’Amico, Charles Quint maître du monde entre mythe et réalité, Presses universitaires de Caen, 2004, pour Laboratoire italien n° 6, 2005
  • sur Stefano dall’Oglio, Savonarola e il savonarolismo, Cacucci editore, Bari, 2005, pour Bruniana e Campanelliana, 2005
  • sur Christiane Klapisch-Zuber, Retour à la cité : les magnats de Florence (1340-1440) (Editions de l’EHESS, 2006) pour Il pensiero politico et pour Laboratoire italien n°7, 2006

Direction de thèse(s) en cours

  • Zangara, Adriana : Les temps de l’écriture de l’Histoire dans la Florence du XVe siècle.
  • Manchio, Corinne : Machiavel secrétaire et l’écriture de la politique : étude d’une langue de chancellerie au temps des guerres d’Italie (1498-1512)

Pôle(s)

Membre du/des pôle(s) : Pensée Politique et Sciences Sociales