/ Colloques - journées d’étude

Colloque « La force de la non-violence, à partir de l’approche de Judith Butler », organisé en partenariat avec le Man (Mouvement pour une alternative non violente)

1er octobre : 09h00 - 17h00, à la MSH Lyon St-Etienne, 14 avenue Berthelot, Lyon 7ème

Présentation

L’ouvrage La force de la non-violence, une obligation éthico-politique de Judith Butler a été publié en 2020 aux États-Unis. Il est paru en France chez Fayard en octobre 2021.

Professeure à l’université de Berkeley, Judith Butler est une philosophe très influente de renommée mondiale. Son ouvrage de référence est Trouble dans le genre, sorti en 1990 aux États-Unis (et en 2005 en France).

Judith Butler s’est toujours intéressée aux questions liées à la violence mais c’est la première fois qu’elle fait de la non-violence le sujet central d’un ouvrage.
Elle ancre l’exigence de non-violence dans une réflexion sur l’interdépendance radicale des humains, constituée par les liens qui les relient aux autres. Ce sont ces liens que la violence vient avant tout détruire. Pour elle un autre fondement de la non-violence est l’égalité, ancrée dans l’égale "pleurabilité" de chaque être humain.
Judith Butler dénonce l’inégale valeur accordée aux vies humaines quand elles sont définies par les politiques racistes et nationalistes. Elle plaide pour une non-violence qui ne soit pas la seule interdiction morale de tuer, mais aussi une politique positive de l’égalité qui implique des dispositifs garants de l’égale préservation de toute vie.
Un livre de théorie exigeant qui étaye une philosophie politique de la non-violence. Judith Butler s’engage donc radicalement en faveur de la non-violence comme éthique politique basée sur les liens de solidarité et l’interdépendance entre les êtres, l’égalité et l’anti-individualisme.

img

Face à l’évolution des luttes sociales (en particulier, féministes, décoloniales, écologiques ...) et des modalités de leur répression, les débats autour de l’usage de la violence et de sa légitimité connaissent une nouvelle vitalité.

Ce colloque a pour objectifs de :

  • mieux faire comprendre ce qu’est la non-violence en tant qu’éthique politique et mode de résistance civile, et en particulier de lever les malentendus qui l’assimilent à la passivité ou à un simple refus d’utiliser des moyens violents sans souci de trouver des « alternatives efficaces » ;
  • faire se rencontrer chercheur.euses et militant.es en conjuguant élaborations théoriques et partage des expériences concrètes.

Programme

- Télécharger le programme -

  • 9 h : accueil des participants
  • 9 h 30 Introduction, présentation du contexte de la journée et lancement,
    Yvette Bailly, MAN Lyon, Anne Verjus, directrice de Triangle,
    Modalités et éthique du débat, notamment la parité dans les prises de parole
  • 10 h : Présentation de l’approche de la non-violence de Judith Butler
    Guillaume le Blanc, professeur de philosophie politique et sociale à l’Université de Paris-Diderot
  • 10 h 30 : échanges avec la salle
  • 10 h 45 : pause
  • 11 h : Table-ronde : Comment lire Judith Butler au regard des débats sur la non-violence ?
    avec Yvette Bailly, MAN-Lyon, Pauline Boyer, Alternatiba, Vanina Mozziconacci,Université Montpellier 3 Paul Valéry
    Modération : Margot Giacinti (Triangle) et Laure Defonte (MAN).
  • 12 h Déjeuner - buffet pris sur place
  • 13 h 30 : Forces, limites, conditions d’efficacité et effets de la lutte non-violente
    Amber French, rédactrice en chef de Minds of the Movement
    À partir du livre Pouvoir de la non-violence : Pourquoi la résistance civile est efficace d’Erica Chenoweth et Maria J. Stephen
  • 13 h 50 : échanges avec la salle
  • 14 h 15 : Collecte des réflexions et questions des participant.es à mi-journée
    Par petits groupes de 4 à 6 personnes, sans quitter leur place et selon les principes de la ruche
  • 14 h 35 : pause
  • 14 h 45 : Table-ronde : Violence et non-violence dans les mouvements sociaux : questions et enjeux actuels
    avec Jean-Baptiste Devaux et Christophe Parnet, Triangle, Irene, autrice, Montserrat Emperador Badimon, Triangle, Guillaume Gamblin, MAN-Lyon, journaliste de la revue Silence, Anne Le Huérou, Université de Nanterre, Assemblée Européenne des Citoyens, Serge Perrin, MAN-Lyon, collectif Jai Jagat.
    Modération : Sophie Béroud et Philippe Blancher
  • 16 h 35 : Restitution artistique par Ceheu. Conclusion par les organisateur.trices,
    Que vous a apporté la journée ? - météo finale des participant.es

Tout au long de la journée, Céheu, illustrateur membre de l’épicerie séquentielle et auteur dans le mensuel "Les rues de Lyon", nous proposera une restitution de l’ambiance et des débats sous forme de dessins.

Intervenant.es

  • Yvette Bailly, MAN-Lyon, co-autrice des ouvrages La Médiation, Insécurité et Violences et Exclusion et Violences aux éditions du MAN
  • Guillaume le Blanc, professeur de philosophie politique et sociale à l’Université de Paris-Diderot, auteur de Vaincre nos peurs, tendre la main, Mobilisons-nous pour les exclus ! 2019 Flammarion
  • Pauline Boyer, Alternatiba, co-autrice du livre Le manifeste pour la non-violence, 2022 aux éditions Charles Léopold Meyer
  • Vanina Mozziconacci, maîtresse de conférence de philosophie à l’Université Montpellier 3 Paul Valéry (laboratoire Crises), autrice de l’ouvrage Qu’est-ce qu’une éducation féministe ? Égalité, émancipation, utopie, 2022 aux Éditions de la Sorbonne
  • Amber French, rédactrice en chef de Minds of the Movement, blog sur les peuples et le pouvoir de la résistance civile, conseillère éditoriale à International Center on Nonviolent Conflict
  • Jean-Baptiste Devaux et Christophe Parnet, Triangle, docteurs/post-doctorants en science politique : mobilisation des gilets jaunes
  • Irene, autrice de Terreur féministe – Petit éloge du féminisme extrémiste, 2021 aux Éditions Divergence
  • Montserrat Emperador Badimon, Triangle, mouvements de chômeurs et d’exclus dans le monde arabe, mouvement contre les expulsions de logement en Espagne, diffusion des modes d’action collective
  • Guillaume Gamblin, MAN Lyon, journaliste du magazine S !lence, auteur des livres La force de l’autonomie, édition Chronique Sociale et L’insolente, dialogue avec Pinar Selek, édition Cambourakis / Silence
  • Anne Le Huérou, Université de Nanterre, membre de l’Assemblée Européenne des Citoyens : questions sur la violence et la non-violence dans les modes de résistance des sociétés russe et ukrainienne
  • Serge Perrin, MAN-Lyon, formateur à l’action non-violente, animateur du collectif Jai Jagat

Modérateur.trices

  • Anne Verjus, directrice de Triangle, directrice de recherche au CNRS
  • Margot Giacinti, Triangle
  • Laure Defonte, MAN
  • Sophie Béroud, Triangle
  • Philippe Blancher, Jai Jagat, réseau international pour la justice et la paix

Public visé

Toute personne curieuse de ces questions, militant.es associatif.ves ou syndical.cales, politiques, journalistes amené.es à couvrir des mouvements sociaux, universitaires, chercheur.ses, étudiant.es

- Télécharger l’affiche -

Modalités

gratuit - buffet fourni - sans inscription

/ Colloques - journées d’étude