/ Doctorant·e·s

Giacinti, Margot

 Doctorante en science politique à l'ENS de Lyon

Lien vers mon CVHAL

Thèse en préparation

Intitulé provisoire  : Le féminicide : enjeux socio-historiques d’une catégorisation juridique dans l’espace francophone, de la Révolution française à nos jours

Sous la direction de : Anne Verjus

Domaine de recherche

Science Politique
Histoire de la pensée politique
Socio-histoire des femmes et du genre

Cursus et enseignements

2020 - 2021  : Attachée Temporaire d’Enseignement à temps complet, Université Lyon II Lumière (Lyon)

  • Introduction à la vie politique française (TD - L1 - 77,25h)
  • Vie politique française depuis 1945 (TD - L2 – 57,75h)
  • Socio-histoire de l’État (TD - L3 – 58h)

2019 - 2020 : Vacations en science politique, Université Savoie Mont-Blanc (Chambéry)
Préparation au concours commun des Instituts d’Études Politiques (thèmes : révolutions et secret).

  • Méthodologie de la dissertation (TD – L1 - 10h)
  • Questions Contemporaines (TD – L1- 22h).

2018-2019 : Vacations en sciences sociales, Université Claude Bernard Lyon 1 (Lyon)

  • Méthodologie des sciences sociales (TD – PACES – 20h)
  • Correction de l’épreuve de sciences sociales au concours de médecine (12h).

2017 – 2020 : Activité Complémentaire d’Enseignement, École Normale Supérieure de Lyon (Lyon)

  • Introduction à la science politique et préparation au concours des Instituts d’Études Politiques en Classe Préparatoire à l’Enseignement Supérieur (Mix CM/TD – niveau L1 – 32h)

Objets étudiés : socio-histoire de la science politique ; introduction à la science politique ; préparation aux concours sur les thèmes radicalité (2018), inégalités territoriales (2018), ville (2018) ; numérique (2019), pauvreté (2018-2019), secret (2019-2020), révolutions (2020).

Publications

Articles dans revue à comité de lecture

Notice de dictionnaire

  • (à paraître) « Féminicide », Dictionnaire de la fessée et du fouet. Corriger et punir, Lusset et Poutrin (dir.), Presses Universitaires de France, 2021.

Recension

  • Recension de Le capitalisme patriarcal, Federici, Silvia, Editions La Fabrique, avril 2019.
  • Recension de Le monde privé des femmes : genre et habitat dans la société française, Bonvalet, Dietrich-Ragon et Lambert (dir.), Agora débats/jeunesse, octobre 2019.
  • Recension de Prostitution et Révolution. Les femmes publiques dans la cité républicaine (1789-1804), de Clyde Plumauzille, Revue française de science politique, Vol. 68, 2018/6, p. 1142-1143.

Communications

Congrès

"S’émanciper sans se faire tuer ? Perspectives sur les féminicides 1789-1860", 2ème Congrès International des Etudes de Genre (GIS GENRE), Université d’Angers, 29 août 2019 (discussion Fabrice Virgili).

Colloques internationaux

[reportée] Avec Vanina Mozziconacci, « Quand il n’y a pas ‘mort d’homme’. Sécurité, sûreté et citoyenneté des femmes face au féminicide », Congrès International Féminisme, Droit et Citoyenneté (FEMLAWCIT), Centre Sorbonne, Paris, 24-26 juin 2020.

"Femicide : naming and theorizing a social fact without women’s experiences ?" Gender Studies Conference:On violence (Helsinki, Finlande), 24 octobre 2019.

"Femicide, a category in progress in the nineteenth century ?", 47ème conférence de la Western Society for French History, Bozeman (Montana, USA), 4 octobre 2019 (par vidéo, discussion Julie Hardwick).

Journées d’étude

"Quel mot pour le dire ? Identifier et nommer les féminicides (XIXème-XXème siècles)", journées d’étude Violences conjugales, masculinités, rapports de genre, MISHA - Université de Strasbourg, 05 novembre 2019.

"La catégorisation juridique du féminicide est-elle compatible avec l’universalisme du droit ?", Genre et Démocratie", organisé par les laboratoires juniors MAAD et Corps Ordonnés, ENS de Lyon, 30 avril 2019.

"Enjeux théoriques et pratiques de la traduction du femicide/féminicide", "Traduire le genre des violences", FELiCiTé, ENS de Lyon, 15 mars 2019.

"Théoriser le concept de fémi(ni)cide : une nouvelle catégorie politique pour penser le "continuum de violence ?", 6ème conférence doctorale de Théorie Politique, Sciences Po Paris, 30 mai 2018.

Séminaires

"Des mésententes conjugales ? Féminicides dans les cadres conjugal et familial en France au XIXème siècle", séminaire "Familles, Individus, et Patriarcat" (LAHRHA), MSH Lyon Saint-Etienne, 21 octobre 2019.

Autres interventions

[reportée] « Du meurtre de femme au féminicide. Histoire sociale d’un concept féministe », Conférences de vie politique comparée, Université Savoie Mont-Blanc (Chambéry), 26 mars 2020.

Intervention sur les violences conjugales et les féminicides à la suite de la projection du film « Jusqu’à la garde », Bibliothèque Municipale du Bachut, Lyon, 7 mars 2020.

Intervention autour des féminicides par suite de la pièce de théâtre « Revenantes : elles sont là pour témoigner », Compagnie Novecento, Maison des Passages, Lyon, 27 novembre 2019.

Discussion de l’ouvrage d’Aurore Koechlin, La révolution féministe, Paris, Éditions Amsterdam, 2019. Librairie Le Bal des Ardents, Lyon, 9 octobre 2019.

Intervention intitulée « Féminicides : de l’importance de reconnaître les crimes machistes », Librairie La Gryffe, Lyon, 03 avril 2019.

Discussion le 27 mars 2019 dans le cadre du séminaire FELiCiTé, ENS de Lyon de l’intervention de Cornelia Möser (CRESPPA- GTM) "Traduire, c’est produire"

"Théoriser le concept de féminicide : apports et difficultés méthodologiques", Ecole d’été BRULAU, Lausanne, Suisse, 11 juin 2018.

Animation d’une discussion autour des violences conjugales et du féminicide à la suite de la projection du film "L’emprise", 6 mars, Université Lyon 2 Lumière.

Discussion de l’ouvrage de Maurice Daumas « Qu’est-ce que la misogynie  ? », Paris, Arkhe Editions, 2017. Séminaire Re/lire les Sciences sociales, 15 Janvier, ENS de Lyon.

Organisation d’événements scientifiques

[à vénir] Co-organisation du colloque « Féminicides au XIXème siècle : socio-histoire, enjeux, représentations », les 14 et 15 mai 2020, ENS de Lyon. Site web : https://colloquefeminicides2021.wor...

Co-organisation de la journée du 27 mars 2019 dans le cadre du séminaire FELiCiTé, ENS de Lyon de l’intervention de Cornelia Möser (CRESPPA- GTM) "Traduire, c’est produire"

Co-organisation du colloque international "Théoriser en Féministe : philosophie, épistémologie, politique" du 25 au 27 avril 2018 , Université Lyon 3, IEP de Lyon, ENS de Lyon. Site internet : https://theoriserenfeministe.wordpress.com/

Valorisation de la recherche

Invitée de l’émission Sucietà pour un débat télévisé sur France 3 Corse Via Stella sur les féminicides et le continuum de violences faites aux femmes (discussion Florence Antonmarchi), 27 septembre 2019. Autre invité : Éric Bouillard, ex-procureur d’Ajaccio.

Entretien sur les féminicides pour l’émission Lilith, Martine et les autres, Radio Canut, 24 octobre 2019 [disponible en ligne].

Alice Develey, « Faut-il parler de “féminicide“ ou “d’uxoricide“ ? » (entretien avec Margot Giacinti), Le Figaro, 03 septembre 2019 [disponible en version papier et en ligne].>http://www.lefigaro.fr/langue-francaise/actu-des-mots/faut-il-parler-de-feminicide-ou-d-uxoricide-20190903]

Fonctions administratives et participation à projets

Depuis mai 2020 : membre du Labo Junior ViSaGe (Violence fondée sur le Genre)
Depuis septembre 2018 : représentante des doctorant.e.s au conseil de Laboratoire
Depuis septembre 2018 : membre du projet FELiCiTé et membre de l’atelier EFiGiES Lyon, GRAF (Groupe de Recherche et d’Action Féministes).
Depuis novembre 2018 : représentante étudiante (suppléante) à la Commission scientifique

Formation

Master 2 Histoire de la Pensée Politique à l’ENS de Lyon. Mémoire intitulé « Le fémi(ni)cide dans la pensée de Diana E.H. Russell et Jill Radford », sous la direction de Claude Gautier. Obtention du diplôme de l’Institut d’Études Politiques de Lyon.

Master 1 et 2 Relations Internationales Contemporaines à l’Institut d’Études Politiques de Lyon. Mémoire intitulé « Le Planning Familial de Grenoble (1960-1972) : genèse d’une lutte féministe dans l’illégalité » sous la direction de Gilles Vergnon.

Pôle(s)

Membre du/des pôle(s) : Chantier Transversal Genre et Politique