/ Doctorant·e·s

Giacinti, Margot

 Doctorante en science politique à l'ENS de Lyon

Thèse en préparation

Intitulé provisoire  : Le féminicide : enjeux socio-historiques d’une catégorisation juridique dans l’espace francophone, de la Révolution française à nos jours

Sous la direction de : Anne Verjus

Domaine de recherche

Histoire de la pensée politique / Études de genre

Fonctions administratives et participation à projets

Depuis septembre 2018 : représentante des doctorant.e.s au conseil de Laboratoire
Depuis septembre 2018 : membre du projet FELiCiTé et membre du Groupe de Recherche et d’Action Féministe (GRAF) atelier EFiGiES de Lyon.
Depuis novembre 2018 : représentante étudiante (suppléante) à la Commission scientifique

Enseignements

2018 - 2019 : Enseignements dirigés "méthodologie des sciences sociales" en Première Année Commune aux Études de Santé (PACES), Faculté de médecine Lyon-Est.

2017 – 2019 : Cours magistraux de science politique en CPES Lettres (ENS de Lyon)
Objets étudiés : histoire de la science politique ; les radicalités, les inégalités territoriales, la ville (2017-2018) ; le secret, le numérique, la pauvreté (2018-2019)

Publications

Recension de Prostitution et Révolution. Les femmes publiques dans la cité républicaine (1789-1804), de Clyde Plumauzille, Revue française de science politique, Vol. 68, 2018/6, p. 1142-1143.
URL : https://www.cairn.info/revue-francaise-de-science-politique-2018-6-page-1123.htm

Participation à des évènements scientifiques et communications

2019, communication le 30 avril 2019 dans le cadre de la journée d’étude "Genre et Démocratie", organisée par les laboratoires juniors MAAD et Corps Ordonnés, ENS de Lyon, intitulée "La catégorisation juridique du féminicide est-elle compatible avec l’universalisme du droit ?"

2019, discussion le 27 mars dans le cadre du séminaire FELiCiTé, ENS de Lyon de l’intervention de Cornelia Möser (CRESPPA- GTM) "Traduire, c’est produire"

2019, communication le 15 mars dans le cadre de la journée d’étude organisée par le séminaire FELiCiTé, ENS de Lyon "Traduire le genre des violences", intitulée "Enjeux théoriques et pratiques de la traduction du femicide/féminicide"

2018, communication le 11 juin dans le cadre de l’Ecole d’été BRULAU, Lausanne, Suisse, intitulée "Théoriser le concept de féminicide : apports et difficultés méthodologiques".

2018, communication le 30 mai à la 6ème conférence doctorale de Théorie Politique, pannel "Le champs féministe de la lutte", Sciences Po Paris, intitulée "Théoriser le concept de fémi(ni)cide : une nouvelle catégorie politique pour penser le "continuum de violence" ?

2018, co-organisation du colloque international "Théoriser en Féministe : philosophie, épistémologie, politique" du 25 au 27 avril, Université Lyon 3, IEP de Lyon, ENS de Lyon. Site internet : https://theoriserenfeministe.wordpress.com/

2018, présidence de l’atelier "Des archives au terrain : enjeux d’une recherche féministe", 25 avril, Université Lyon 3, dans le cadre du colloque international "Théoriser en Féministe : philosophie, épistémologie, politique".

2018, animation d’une discussion autour des violences conjugales et du féminicide à la suite de la projection du film "L’emprise", 6 mars, Université Lyon 2 Lumière.

2018, discussion de l’ouvrage de Maurice Daumas « Qu’est-ce que la misogynie  ? », Paris, Arkhe Editions, 2017. Séminaire Re/lire les Sciences sociales, 15 Janvier, ENS de Lyon.

Formation

Master 2 Histoire de la Pensée Politique à l’ENS de Lyon. Mémoire intitulé « Le fémi(ni)cide dans la pensée de Diana E.H. Russell et Jill Radford », sous la direction de Claude Gautier. Obtention du diplôme de l’Institut d’Études Politiques de Lyon.

Master 1 et 2 Relations Internationales Contemporaines à l’Institut d’Études Politiques de Lyon. Mémoire intitulé « Le Planning Familial de Grenoble (1960-1972) : genèse d’une lutte féministe dans l’illégalité » sous la direction de Gilles Vergnon.

Échange à l’Université d’Oslo (Norvège) en études de genre et criminologie.

Première et seconde années généralistes à Sciences Po Lyon. Diplôme d’Études Européennes.

Pôle(s)

Membre du/des pôle(s) : Chantier Transversal Genre et Politique