/ Séminaire et Ateliers FELiCiTE : Féminismes En Ligne : Circulations, Traductions, Editions

Séminaire de traductologie féministe | Cornelia Möser : « Traduire c’est produire »

27 mars 2019, à 9h30, à l’ENS de Lyon, site Descartes, salle D4.260

Présentation

Discutantes : Margot Giacinti, Lena Kerveillant

Lors de la séance FELiCiTE de novembre 2018 Yannick Chevalier posait la question de l’appropriation du mot « genre » en anglais pour désigner tout ce qui n’est pas sexe, et celle de l’acception technique « genre grammatical » dans les discours féministes et le champ scientifique des études féministes.

En écho à ces questions, Cornelia Möser s’empare de la traductologie pour interroger la traductibilité du mot « genre » et la critique de sa réception dans les contextes de débats féministes et disciplinaires crispés en France et en Allemagne. Après être revenue sur ce qui, via « la pensée de la différence », distingue l’utilisation du mot « gender » chez Judith Butler de celle du mot « sexe » comme marqueur de rapport social de domination via l’approche matérialiste de Christine Delphy, elle tente de comprendre les conditions qui ont rendu possible, pour Judith Butler, un travail foncièrement transdisciplinaire et transnational. A la fois philosophe et traductrice au quotidien, Cornelia Möser revisite pour nous non seulement Butler, mais aussi les traductologies de Walter Benjamin, Naoki Sakai, Edward Saïd, Rada Ivekovic, et bien d’autres, pour renverser les discours sur l’intraduisibilité et dépasser les frontières, utilisant ainsi, en féministe, la traduction comme un pied de nez à la fidélité à la nation, à une discipline ou un courant politique.

/ Séminaire et Ateliers FELiCiTE : Féminismes En Ligne : Circulations, Traductions, Editions

UMR
2005 - 2019 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]