/ Séminaires

Séminaire Action collective : « Reconstituer des parcours et des univers militants »

Responsable(s) scientifique(s) : Sophie Beroud -  Camille Hamidi -  Montserrat Emperador Badimon  -  Daniel Thin - 

Responsable scientifique pour le CMW : Lilian Mathieu

Inscriptions par e-mail auprès de Daniel Thin.

Séminaire commun Centre Max Weber / Triangle.

PDF des séances archivées.

Présentation

Le séminaire sur l’action collective, commun au Centre Max Weber et à Triangle, se centrera cette année sur la thématique des parcours militants. Cette dimension est particulièrement étudiée dans la sociologie des mobilisations collectives. Il existe désormais une production scientifique importante aussi bien sur l’approche processuelle des carrières militantes [1]., sur les incidences biographiques de l’engagement et des mobilisations [2] que sur les dynamiques de désengagement [3]. L’importance de cette littérature contribue, de façon paradoxale, à un usage parfois un peu « mécanique » des notions de carrières ou de trajectoires militantes. Que saisit-on finalement lorsque l’on travaille sur des parcours militants ? Quels sont les angles morts de l’analyse ? Le séminaire visera à produire un bilan raisonné de ces travaux, en confrontant les façons de saisir ces outils conceptuels dans différents courants sociologiques [4] et les usages heuristiques qui en sont faits. Il s’agira aussi de revenir sur les démarches méthodologiques qui sont mises en œuvre pour rendre compte de parcours d’engagements et d’univers militants, comme univers de sens et de pratiques. Comment reconstituer, par exemple, le sens de l’engagement dans des milieux militants spécifiques en travaillant sur le passé ? Le dialogue avec des historiens pourra être ici particulièrement fécond, afin de réfléchir à la façon de « faire parler » les archives, mais aussi aux autres sources disponibles (archives orales, etc.). De même, un retour sur les conditions de réalisation et les usages des récits de vie, sur les obstacles à la restitution d’expériences militantes [5], pourrait être particulièrement stimulant.

Organisation

Le séminaire a lieu le lundi matin de 10h30 à 12h30 dans les locaux de l’École Normale Supérieure de Lyon (15 parvis René Descartes, 69007 Lyon), salle R 253 (sous réserve).

Notes

[1Cf. « Devenirs militants », Revue Française de Science Politique, vol. 51, 1-2, 2001

[2Doug MacAdam, Freedom summer, Luttes pour les droits civiques, Mississipi 1964, Marseille, Agone, 2012 (1988) ; Catherine Leclercq, Julie Pagis, « Les incidences biographiques de l’engagement. Socialisations militantes et mobilité sociale. Introduction », Sociétés contemporaines, 2011/4 n° 84, p. 5-23.

[3Olivier Fillieule, dir, Le Désengagement militant, Paris, Belin, 2005

[4Muriel Darmon, « La notion de carrière : un instrument interactionniste d’objectivation », Politix, n°82, 2008, pp. 149-167

[5Isabelle Sommier, « Une expérience ‘incommunicable » : ex-militants d’extrême gauche français et italiens » in Olivier Filieule, dir, Le désengagement militant, Paris, Belin, 2005, pp. 171-188.

Dates récentes

/ Séminaires

UMR
2005 - 2016 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]