/ Séminaire Actions collectives (CMW/Triangle)

Marine Poirier : « Participations et résistances à l’ordre politique au sein d’un parti hégémonique. Trajectoires critiques et mobilisations ambivalentes au Yémen (2008-2011) ».

7 février 2019

Présentation

Cette communication se propose d’interroger comment certains outils développés à partir de l’étude des dominés (et/ou des « opposants »), comme la notion de résistance par exemple, méritent d’être retravaillés à l’aune de pratiques d’acteurs en position de relative domination (dans son cas celles de membres du parti hégémonique). Pour cela, Marine Poirier s’appuiera notamment sur un chapitre de sa thèse, intitulée « Le bon parti. » Soutenir le pouvoir autoritaire, le cas du Congrès Populaire Général au Yémen (2008-2011), où elle s’attache à mettre en évidence les ambivalences du soutien au régime autoritaire, et la réversibilité de l’obéissance et du consentement. M. Poirier soulignera comment l’engagement auprès du parti autorise l’adoption de conduites critiques et l’expression d’oppositions à l’ordre politique. Le parti constitue en effet un espace où s’énoncent des formes plus ou moins subversives de critique du régime. Si les conduites critiques ne renversent pas toujours l’ordre politique, et participent même souvent à l’entretien de ce dernier, elles invitent cependant à nuancer la « force du conformisme » ou la « force de l’obéissance ». C’est ce qu’elle montrera en interrogeant les conduites critiques voire dissidentes de députés du CPG, et en analysant comment la direction du parti s’en accommode souvent. Elle montrera aussi comment l’engagement de carrières critiques participe de stratégie de distinction entristes et révèlent des fidélités paradoxales au parti.

Marine Poirier est chercheuse au Centre d’études et de documentation économiques, juridiques et sociales (CEDEJ, Le Caire)

/ Séminaire Actions collectives (CMW/Triangle)

UMR
2005 - 2018 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]