/ Projets ANR

Projet ANR - TRAPLANUM : Les nouvelles formes de travail via les plateformes numériques [2020-2023]

Partenariat financier

Description du projet

Le projet de recherche TRAPLANUM entend analyser les nouvelles formes de travail via les plateformes numériques. Le projet propose un état des lieux et une analyse pluridisciplinaire du travail via des plateformes numériques. En effet le développement des plateformes numériques bouleverse les schémas tant économiques que juridiques. Le crowdworking est une nouvelle forme de travail effectué par la « foule », via un intermédiaire numérique, reposant sur l’externalisation de certaines activités. Il pose notamment des difficultés relatives au statut et à la protection des personnes effectuant ces prestations de travail sans le statut de travailleur salarié. Il entraine également des mutations des marchés du travail.
Les solutions judiciaires concernant le type « classique » de plateformes –avec une communauté de travailleurs et une figure patronale relativement identifiables-, comme Uber ou Deliveroo, les cadres réglementaires apportés par des législateurs nationaux tels la loi El Khomri ou les statuts intermédiaires que connaissent certains droits étrangers sont-ils applicables aux travailleurs des plateformes proposant des micro-taches de travail présentant des caractéristiques bien plus floues type BeMyEye ou Wirk (FouleFactory) ?
Le projet entend développer des analyses pluridisciplinaires (droit, économie, gestion) pour saisir les différents aspects et implications du phénomène de crowdworking.

Coordination du projet

Le consortium rassemble 20 enseignants chercheurs, chercheurs et doctorants de quatre laboratoires de recherche (CERCRID, UMR CNRS 5137 ; Triangle UMR CNRS 5206 ; Centre de Droit des Affaires à Toulouse Equipe d’accueil 780 ; Coactis Equipe d’accueil 4161).

L’équipe porteuse est le CERCRID, sous la coordination d’Emmanuelle Mazuyer.

Membres de Triangle participant au projet