/ Doctorant·e·s

Monnet, Hélène

 Doctorante en science politique à Sciences Po Lyon

Thèse en cours

Titre provisoire : Peut-on être expert de la pauvreté ? La légitimité de l’expertise comme outil des associations pour faire valoir leurs intérêts dans les politiques locales d’insertion. Une comparaison Métropole de Lyon – Conseil Départemental de la Gironde.

Sous la direction de Gwenola Le Naour

Financement : contrat doctoral 2019-2022.

Résumé :
Les politiques d’insertion constituent une activité majeure pour les Conseils Départementaux, surtout dans un contexte d’accentuation des inégalités. Pourtant, la tendance à l’austérité des dépenses sociales de l’Etat enjoint les collectivités territoriales à repenser leur modèle d’action sociale. C’est dans ce contexte que les associations, acteurs historiques de l’aide sociale locale, s’imposent comme des partenaires essentiels dans la mise en œuvre des politiques d’insertion. Mais au-delà de leur rôle purement technique, les associations parviennent-elles à influencer ces mêmes politiques publiques ou demeurent-elles de simples exécutantes ? Le secteur associatif parvient-il à mettre en avant une expertise légitime et légitimée par les experts plus classiques du secteur ? Et enfin, quel est le rôle de l’Etat dans la production de cette expertise ? Ces questionnements seront éclairés au regard d’une comparaison entre deux collectivités territoriales : la Métropole de Lyon et le Conseil Départemental de la Gironde. Cette thèse ambitionne donc de questionner les désengagements et réengagements de l’Etat dans les politiques sociales, à travers ses interactions avec les départements et les associations. La question de la coproduction des politiques d’insertion constituera un point central de ce travail, en partant de l’approche relative à la représentation des intérêts aux échelons locaux.

Enseignements :

  • Conférence de méthode, Méthode des Sciences Sociales, (2e année), 2019-2020, Sciences Po Lyon (Saint-Étienne).
  • Tutorat en droit administratif, 2016-2017, Université de Franche-Comté.

Formation :

  • Master 2 Analyse des Politiques Publiques (recherche), 2018-2019, Sciences Po Lyon, Mémoire sous la direction de Gwenola Le Naour "Le non-recours et la lutte contre la fraude à l’épreuve des coopérations institutionnelles dans la Métropole de Lyon". Mention Bien.
  • 4e année Action et Gestion Publique, 2017-2018, Sciences Po Lyon, Mémoire sous la direction de Christophe Capuano "La participation des bénéficiaires du RSA dans le cadre du PMI’e lyonnais". Mention Bien.
  • Licence Administration Économique et Sociale, Parcours Études Politiques, 2014-2017, Université de Franche-Comté. Mention Bien.