/ Chercheur.e.s et enseignant.e.s-chercheur.e.s

Magnon-Pujo, Cyril

 Maître de conférences en science politique à l'Université Lumière Lyon-2
Publications dans HAL

Parcours

  • Maître de conférences en science politique, Université Lumière Lyon 2 (depuis septembre 2017)
  • Chargé d’enseignement, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et Paris Dauphine.
  • Doctorat de science politique, Mention très honorable avec les félicitations du jury et subvention à la publication : « Normer la violence privée ? La construction sociale d’un contrôle des compagnies de sécurité privée », soutenue à l’Université Paris 1, 30 janvier 2015.
  • ATER, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne/CESSP (2010-2012)
  • Chargé de recherche, International Stability Operations Association, Washington (2009)
  • Allocataire de recherche, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne/CESSP (2007-2010)

Domaines de recherche

  • Sociologie politique de l’international et études critiques de la sécurité
  • Sociologie de l’action publique et « gouvernance globale »
  • Sociologie des organisations internationales et de l’Etat

Mes recherches portent sur l’organisation sociale de la violence et sur les modalités contemporaines de gouvernement sur la scène internationale. A partir d’un terrain d’enquête sur les compagnies de sécurité privée actives à l’échelle internationale, je m’intéresse au phénomène de privatisation de la sécurité, et à la construction sociale des normes. Les rapports entre acteurs privés et publics, entre logiques politiques et économiques, entre échelons national et international, sont ainsi au cœur de mes recherches. Cela me conduit à réévaluer la configuration des espaces politiques (nationaux et transnationaux) et l’élaboration des politiques publiques, notamment règlementaires, et à m’intéresser à la sociologie contemporaine de l’Etat, en récusant l’idée de sa « disparition » au profit de celle de sa « respécification ».

  • Sociologie politique de l’international et études critiques de la sécurité : privatisation de la sécurité, légitimation de la violence, compagnies de sécurité privée
    Cet axe de mes recherches m’amène à travailler directement sur le mercenariat et le développement récent des compagnies de sécurité privée, dans le cadre d’une réflexion plus large sur l’évolution de la conflictualité. A distance d’une réflexion en termes de « stratégie », mon intérêt se porte toutefois sur les mécanismes déployés pour contrer la stigmatisation de cette activité professionnelle, et sur les pratiques de représentation et de régulation mises en œuvre afin de faire exister les « compagnies de sécurité privée », de construire une identité nouvelle, et de se distancier de la violence. Cela me conduit à reconsidérer ce qu’il est convenu d’appeler la « gouvernance de la sécurité » - du fait de la place désormais occupée par cet acteur-, au profit de la notion « d’assemblage global » et de l’idée d’interpénétration croissante des logiques économiques et politiques.
  • Sociologie de l’action publique et « gouvernance globale » : transnationalisation, construction des normes, sociologie de l’expertise et du droit
    Cet axe de mes recherches porte sur la notion de normes en relations internationales, à partir d’une relecture de leur processus de construction. Adoptant une démarche sociologique et considérant les déterminants sociaux à l’action régulatrice, je m’attache ici à prendre toute la mesure des dynamiques concurrentielles qui président à leur développement et qui concourent à l’intervention d’acteurs privés et publics dans la construction des normes. Dans ce cadre, j’analyse les rapports et les mécanismes de domination conduisant à l’émergence de normes, de règles, et d’une « élite » transnationale et multipositionnée qui les porte.
  • Sociologie des organisations internationales et de l’État
    Cette partie de mes travaux porte, à partir des terrains précédents, sur la place de l’Etat et des organisations internationales dans la mise en œuvre de la contrainte physique légitime et dans la définition de politiques publiques, nationales, européennes et internationales. J’y interroge les équilibres nouvellement définis et la redéfinition du périmètre des différents agents du fait des interactions prolongées entre acteurs privés et publics. Si les dichotomies classiques telle celle de public/privé, d’économique/politique ou de national/international sont, en pratique, mises à mal par l’enchevêtrement croissant des acteurs, j’analyse leurs effets structurants et leur renforcement mutuel et paradoxal du fait des pratiques observées.

Publications récentes

2016

  • « Une simple affaire de mots ? Construction d’un discours d’autolégitimation des compagnies de sécurité privée », Critique Internationale, 2016, vol. 1, n° 70, pp. 137-158.
  • Recension. « Private Security Companies. Transforming Politics and Security in the Czech Republic » (Palgrave, 2015), Oldrich Bures, European Review of International Studies, 2016, vol. 3, n° 1.

2015

  • « Organisations internationales, individus et positions sociales », vignette introductive, in Siméant J. (Dir.), Guide de l’enquête globale en sciences sociales, Ed. de l’EHESS, 2015, p. 296-297.

2013

  • « Des mercenaires aux compagnies de sécurité privée. Construction et pratiques de légitimation de la violence privée commerciale dans le système international », Déviance et société, 2013, vol 37, n° 4, pp. 487-508.

2011

  • « La souveraineté est-elle privatisable ? La régulation des compagnies de sécurité privée comme renégociation des frontières de l’État », Politix, 2011, vol. 3, n° 95, pp. 129-153.

Communications (sélection)

  • « Legislate to Legitimate ? », BISA International Law and Politics Working Group, BISA-ILAW workshop : Law and War in the 21st Century (Andrea Birdsall), 6 September 2017, University of Edinburgh.
  • « Entre militarisation et privatisation de la décision ? Observer les interactions entre haut-fonctionnaires, militaires et cadres des compagnies de sécurité privée lors de négociations internationales », présentation dans le séminaire d’études de Sylvain Laurens : « Sociologie des élites contemporaines », Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, 18 avril 2017
  • « The Construction of PMSC’s Understanding : From Contestation to Collegiality ? », EISA general conference (European International Studies Association), Panel Assembling Conflict Expertise : Competing Knowledges/Heterogeneous Experts (Ole Waever, Anna Leander), 23-27 septembre 2015, Giardini-Naxos.
  • « Constructing and Consuming “Security” as a Commodity », EISA first annual Convention, Panel Consuming private security (Victoria Basham, Elke Krahmann), 18-21 septembre 2013, Varsovie.
  • « Renegotiated but Reinforced. New Modalities of – State – Government as an Outcome of PMSCs’ Regulation », EISA Exploratory Workshops meeting, Panel Security Governance and Governmentality : Interplay and Influence of Public and Private Actors in the Security Domain (Asne Aarstad, Cyril Magnon-pujo), 24-27 octobre 2012, Rhodes
  • « From Security Governance to a Regulatory Governance of Security », ECPR Joint Sessions of Workshops : PMSCs : Transforming Security Governance ?, 10-15 avril 2012, Anvers.
  • « Un simple travail discursif ? Pratiques de labellisations contemporaines autour de la violence privée commerciale », section thématique 8 : Représentations et labellisations de la « guerre », Thomas Lindemann, Christian Olsson, 31 août 2011.
  • « Les compagnies de sécurité privée, acteurs ambigus des ordres politiques disloqués », section thématique 9 : Ni guerre, ni paix : enquêtes sur les ordres politiques disloqués, Dominique Linhardt, Cedric Moreau de Bellaing, 1 septembre 2011.

Enseignements

  • Présents
    Analyse des conflits contemporains (Master 2)
    Politique comparée et internationale (Master1)
    Action publique (Licence 3)
    Problème de la mondialisation (Licence 3)
    Introduction aux Relations internationales (Licence 2)
  • Passés
    Politiques internationales (Master 2)
    Transformation des conflits armés (Master 2)
    Sociologie des relations internationales (Master 1)
    Relations internationales (Master 1)
    Politique étrangère (Master 1)
    Sociétés politiques comparées (Master 1)
    Introduction à la Science Politique (Licence 2)
    Systèmes politiques comparés (Licence 2)

Pôle(s)

Membre du/des pôle(s) : Action Publique