/ Actions grand public, conférences

Jonathan Bocquet à la conférence-débat : « Voter à travers l’Histoire. Pratiques et représentations »

9 mars 2017, 18h à la BM de Lyon Part-Dieu

Intervention

img
Jonathan Bocquet interviendra dans le cadre du Cycle Démocratie : rêver, penser, agir ensemble de la Bibliothèque municipale de Lyon, avec la communication suivante : « Les électeurs se cachent pour voter, Autopsie du citoyen »

Jonathan Bocquet est doctorant en science politique à l’université Lumière Lyon-2 et au laboratoire Triangle, UMR5206. Il travaille à une thèse sur "Démocratie représentative et démocratie délibérative : enjeux et stratégies des partis politiques", sous la direction de Nathalie Dompnier.

En savoir plus sur cet évènement sur le site de la BM de Lyon.

Résumé de la conf-débat


La pratique du vote est aujourd’hui largement associée au régime de la démocratie. Il est fréquent de penser que l’une ne va pas sans l’autre, et que dans leur forme actuelle, ils sont les emblèmes de notre "modernité". Cette pratique remonterait aux Grecs, considérés comme les ancêtres précurseurs. Mais cette filiation occulte l’écart très net entre le vote antique et le vote contemporain. Et les pratiques de vote ne sont pas limitées aux expériences de démocratie, du moins pas selon un lien organique. A une époque où la pratique du vote est à la fois banalisée, mais aussi remise en cause par de très forts taux d’abstention, il convient de s’intéresser aux différentes manifestations et expériences historiques du vote, aux enjeux qu’il a pu représenter à différentes époques – Antique, Moderne, et Contemporaine - , et aux représentations qui l’ont accompagné, jusqu’à en faire l’apanage des démocraties contemporaines. A travers les travaux présentés par de jeunes chercheurs, le vote apparaît ainsi comme un phénomène plus complexe que ce qu’il semble parfois.
image Café histoire : Voter à travers l’Histoire ; Pratiques et représentations

Résumé de l’intervention de Jonathan Bocquet

« Les électeurs se cachent pour voter – Autopsie du citoyen »

Le vote, comme principe de délégation, consiste en l’abdication du pouvoir par le peuple, au profit d’une élite. En cela, on pourrait dire qu’à l’instar d’un tour de magie, le citoyen disparait quand se referme le rideau de l’isoloir. Quel est le secret du magicien, qui procède en la transmutation de millions de bulletins, et autant d’expressions d’opinions individuelles, en une masse dont le sens, à la fois plus simpliste et plus sophistiqué, surpasse la simple agrégation de toutes ces voix singulières.

Dans une réflexion globale sur la démocratie représentative, nous aborderons la sociologie du comportement électoral, les notions de compétence politique et du principe d’égalité à la base du contrat démocratique, les différentes alternatives (démocratie liquide, méthode de Condorcet, tirage au sort,).

/ Actions grand public, conférences

UMR
2005 - 2017 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]