/ Des membres de Triangle participent

Boris Gobille participe à la conférence/débat « Sociologie des révolutions et des crises politiques : Politix (n°112) et Actes de la recherche en sciences sociales (n° 211-212) en débat »

28 juin 2016, de 13h30 à 15h30 à l’Université Paris Dauphine, salle Espace One, 1er étage

Conférence/Débat

Inscription préalable obligatoire : http://goo.gl/forms/dAIJmNyYS4zNEOSA3

Conférence/débat à l’occasion de la parution du numéro 112 (2015-4) de Politix « Protagonisme et crises politiques »et du numéro double 211-212 (2016-1) d’Actes de la recherche en sciences sociales « Révolutions et crises politiques - Maghreb/Machrek ».

Avec le soutien de l’IRISSO - UMR CNRS 7170 (www.irisso.dauphine.fr)

Résumé

Depuis la fin de l’année 2010, les bouleversements politiques et sociaux dans le monde arabe, en Ukraine, en Grèce et ailleurs sont – une fois encore – au centre de toutes les attentions et notam-ment de l’attention académique. Les chercheurs en sciences sociales d’aujourd’hui n’entendent pas se laisser dicter leurs objets par l’actualité et les problématisations non-savantes qu’elle charrie mais refusent dans le même temps de démissionner devant les faits ou de s’emmurer dans leur tour d’ivoire, feignant d’ignorer la gravité du monde qui les entoure et l’urgence d’une pensée construite et contrôlée. C’est à cet exercice délicat que se sont livrés les auteurs réunis dans deux dossiers ré-cemment publiés de la revue Politix. Revue des sciences sociales du politique et de la revue Actes de la recherche en sciences sociales, sans cesse pris dans une forme d’injonction paradoxale : pren-dre de la distance avec l’événement historique et saisir son épaisseur sociale dans toute sa matériali-té, réfuter les explications causales macrosociologiques et prendre au sérieux les revendications et les répertoires d’action des protestataires, résister au diktat de l’instant et de l’accélération de l’histoire et réinscrire les pratiques et les discours dans leur terreau sociologique et historique. L’objectif de la conférence/débat n’est pas de proposer une nouvelle interprétation des événements qui ont bouleversé les régions concernées mais de comprendre, au moyen d’enquêtes de terrain de longue haleine, comment ces événements ont bousculé les structures sociales et politiques des pays en question et de quelles façons cette histoire courte est à réintégrer au sein des mutations sociales plus larges qu’ont connues ces sociétés. La confrontation des deux dossiers de revue pourra permet-tre plus généralement de discuter des outils empiriques et théoriques les plus adaptés pour étudier les crises politiques et les révolutions.

Présidente de séance

  • Catherine Achin (Paris Dauphine, PSL, IRISSO)

Intervenants

  • Boris Gobille (ENS Lyon, Triangle) et Quentin Deluermoz (Paris 13, Pléiade, IUF), coordinateurs du numéro 112 de Politix
  • Choukri Hmed (Paris Dauphine, PSL, IRISSO) et Laurent Jeanpierre (Paris 8, CRESPPA-LabTop), coordinateurs du numéro 211-212 d’Actes de la recherche en sciences sociales

Discutants

  • Eric Agrikoliansky (Paris Dauphine, PSL, IRISSO)
  • Ludivine Bantigny (Université de Rouen, Centre d’histoire de Sciences Po)

N.B : Les numéros des deux revues seront en vente à l’occasion de la conférence/débat.

/ Des membres de Triangle participent

UMR
2005 - 2016 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]