/ Séminaire Triangle d’écriture du politique (STEP)

Yasmine Bouagga. S’opposer au fichage génétique, une mobilisation difficile

11 février 2016, 9h30-11h30, en salle R253, à l’ENS de Lyon (site Descartes)

Intervention

Yasmine Bouagga, chargée de recherche CNRS, laboratoire Triangle.

Pratique devenue routinière dans le contrôle policier, la prise d’empreintes ADN par les services de police ou de gendarmerie à fins d’alimentation du fichier est particulièrement massive en France, mais elle fait peu débat. Seule une minorité d’ « irréductibles » s’opposent à ce fichage, au prix de batailles judiciaires coûteuses. Quelles sont leurs motivations, leurs arguments, leurs stratégies juridiques ? En quoi ces mobilisations éclairent le sens politique de cette nouvelle technique d’identification ? Pourquoi ces militants peinent-ils à mobiliser malgré tout ? A travers l’étude des cas de refus de prélèvement génétique à fins de fichage, on interrogera la portée des nouveaux savoirs scientifiques sur les relations entre l’État et les citoyens.

Discussion

Anaïk Purenne, Chargée de recherche CNRS, laboratoire RIVES UMR 5600.

Caroline Frau, Maitre de conférence en science politique à l’université Lumière Lyon II, laboratoire Triangle.

Espace de travail - documents

Lien vers l’espace de travail et l’article de Yasmine Bouagga (accès restreint).

/ Séminaire Triangle d’écriture du politique (STEP)

UMR
2005 - 2016 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]