/ Séminaire ED483 Visa pour la thèse : le doctorat côté pratique(s)

Séance 2 - « La thèse comme milieu professionnel » – 4 heures

14 octobre 2015, de 9h à 12h

Intervenants préssentis

Description

L’objectif de cette séance est de réfléchir sur l’aspect professionnel et socialisateur de la thèse comme expérience collective.

Le doctorant, en tant que jeune chercheur, n’est pas seul. Il participe à la vie de la recherche dans la perspective de contribuer à la science dans son champ de réflexion et de travail, mais aussi de s’insérer professionnellement. Selon son sujet de recherche, il ou elle a accès à certains « réseaux », acteurs, ressources, pistes de projets, etc. Les doctorants ont ainsi recours pour leur doctorat à une pluralité de stratégies, souvent construites pas à pas, dans un contexte où les exigences de travail sont nombreuses, variées et où « il faut faire feu de tout bois ». Dès lors, on peut se demander comment et avec qui travailler, à la fois dans le monde universitaire, mais aussi parfois en dehors. Les différentes « casquettes » que porte le ou la doctorant.e au cours de sa recherche l’insèrent dans différents milieux, qui sont autant de configurations de travail auxquelles il/elle est amené.e à s’adapter.
C’est donc sous l’angle des relations entre acteurs que nous aborderons le sujet de la professionnalisation par le doctorat. De par la diversité de ses occupations, le doctorant doit mobiliser un ensemble de langages et de codes professionnels qu’il faut connaître et savoir utiliser.

Différents acteurs de l’environnement social du doctorant interviendront au cours de cette séance, appartenant aux différentes structures de rattachement du doctorant. Après une rapide présentation du milieu associatif doctoral (Enthèse, les Têtes chercheuses, etc.) présent sur les sites de Lyon et Saint-Etienne, ces chercheurs et ingénieurs de recherche présenteront les ressources mobilisables dans les différents « guichets » ouverts aux doctorant.e.s (UMR, l’université de rattachement, l’école doctorale, le laboratoire, etc.), l’insertion dans des programmes de recherches nationaux et disciplinaires ou internationaux et interdisciplinaires, les réseaux de recherche, la vie de laboratoire, etc. Un doctorant ou docteur Cifre présentera enfin la manière dont il gère la confrontation à différents milieux professionnels et adapte ses pratiques à ceux-ci (l’institution/organisme avec lequel il fait sa Cifre, ses rapports au milieu de la recherche, ses éventuelles missions d’enseignement).

Textes envisagés

  • Foli Olivia, Dulaurans Marlène, « Tenir le cap épistémologique en thèse Cifre. Ajustements nécessaires et connaissances produites en contexte », Études de communication 1/2013 (n° 40), p.59-76. Sur Cairn.
  • MCPI : Métier de chercheur-e, profils et itinéraires

/ Séminaire ED483 Visa pour la thèse : le doctorat côté pratique(s)

UMR
2005 - 2016 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]