/ Archives : colloques et journées d’études 2005 - 2014

Colloque "Le peuplement, catégorie insaisissable des politiques urbaines ?"

17 novembre 2011, 18 novembre 2011 à l’Université Jean Monnet, Saint-Etienne (1ère journée) et à l’IEP de Lyon (2nde journée)

img

Colloque co-organisé par les laboratoires CERAPS (CNRS UMR 8026), EVS (CNRS UMR 5600) et TRIANGLE (CNRS UMR 5206).

Télécharger l’affiche

Comité d’organisation

Fabien Desage (MC Science politique, Université Lille 2, CERAPS)
Christelle Morel Journel (MC Géographie, UJM Saint-Etienne, CRENAM)
Valérie Sala Pala (MC Science politique, UJM Saint-Etienne, TRIANGLE)

Comité scientifique

Evelyne BAILLERGEAU, Françoise DE BARROS, Massimo BRICOCOLI, Lydia COUDROY DE LILLE, Fabien DESAGE, Bella DICKS,
Mustafa DIKEÇ, Dominique DUPREZ, Renaud EPSTEIN, Myriam HOUSSAY-HOLZSCHUCH, Christine LELEVRIER, Christelle MOREL JOURNEL, Jean-François PEROUSE, Valérie SALA PALA, Sylvie TISSOT, Mathieu VAN CRIEKINGEN.

Présentation

Ce colloque s’inscrit dans le cadre du projet ANR SPACECONTROL (programme « Espace et territoire », édition 2010 ; coordinateur : Dominique Duprez), qui vise à comprendre les logiques et dynamiques du contrôle socio-spatial des classes populaires (et en particulier des jeunes). L’un des axes du projet vise à analyser le « peuplement » comme catégorie des politiques urbaines et à le saisir au moyen de méthodes diverses (allant de la comparaison internationale à l’approche socio-historique et micro-locale).

A bien des égards, le peuplement peut être qualifié de catégorie insaisissable des politiques urbaines. L’incertitude inhérente à cette catégorie provient de ce qu’elle renvoie le plus souvent à du « non dit », du « non officiel », à des catégorisations silencieuses et des modes d’action discrets (sauf dans certains contextes politiques extrêmes, tels que les politiques d’apartheid, cf. Morange, 2006 ; Houssay, 1999). Cette catégorie est aussi marquée par un déficit de légitimité dans la mesure où les politiques et les choix de peuplement ne se disent pas et subissent difficilement l’épreuve de la justification. Le déficit de légitimité est aussi alimenté par les connotations politiques très fortes, et le plus souvent négatives, de la notion de « politique de peuplement », connotations liées au fait que ces politiques sont justement associées à des contextes politiques d’une grande violence, à des formes de domination extrêmes, par exemple dans le cas des entreprises de colonisation (cas d’Israël et des « colonies de peuplement » aujourd’hui). Pourtant, les chercheurs enquêtant sur des politiques urbaines y compris dans des contextes politiques plus ordinaires et pacifiques sont souvent amenés à constater que le peuplement est construit, même discrètement, comme un enjeu par les acteurs de ces politiques urbaines et que peuvent s’y jouer des formes plus subtiles de contrôle politique, spatial et social.

Pour ces raisons peut-être, peu de travaux prennent aujourd’hui le peuplement comme objet de recherche. De nombreuses recherches actuelles étudient la ségrégation, la « mixité sociale », ou encore les formes de mobilités résidentielles et géographiques. Si ces entrées recoupent partiellement la question du peuplement, elles laissent dans l’ombre de nombreux aspects de celle-ci. En particulier, elles abordent rarement directement la question des intentions, choix et stratégies politiques et celle des représentations sociales et catégorisations qui informent ces intentions et ces choix. L’objectif de ce colloque est ainsi de tenter de faire le bilan des connaissances et d’identifier les chantiers et questions de recherche à venir afin de mieux comprendre comment le peuplement constitue un enjeu des politiques urbaines, au cœur des relations entre espace et politique.

Le terme de peuplement est traditionnellement défini de deux grandes manières : il peut renvoyer soit à un état, soit à une action. Nous le définirons ici dans ce deuxième sens, comme une action consistant à peupler des territoires c’est-à-dire à influencer la composition sociale de ces territoires. L’objet de ce colloque est donc de comprendre en quoi ce peuplement est construit comme un enjeu et un objet des politiques urbaines par les différentes catégories d’acteurs participant à la fabrication de ces politiques, dans des contextes sociaux, historiques et politiques spécifiques, qu’ils soient ordinaires ou « extraordinaires ».

Programme

Télécharger le programme du colloque (pdf)

Download program (pdf)

JEUDI 17 NOVEMBRE 2011 – Université Jean Monnet de Saint-Étienne
(Campus Carnot, Télécom Saint-Étienne, 25 rue Docteur Rémy Annino 42000 Saint-Etienne, [Amphi J020])

8h45 Accueil – café

9h15 Ouverture du colloque

  • Jean-Yves Cottin, Vice-Président du Conseil scientifique de l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne
  • Maurice Vincent, Maire de Saint-Etienne, Président de Saint-Etienne Métropole
  • Jean-Gabriel Contamin (directeur du CERAPS) (sous réserve) ou Fabien Desage (CERAPS), Renaud Payre (directeur adjoint de TRIANGLE), Jean-Yves Toussaint (directeur d’EVS)
  • Dominique Duprez, coordinateur du projet de recherche ANR SPACECONTROL, CLERSE-MESHS (CNRS/Université Lille 1)

9h45-10h30 Introduction

  • Fabien Desage, politiste, CERAPS (CNRS UMR 8026), Université Lille 2
  • Christelle Morel Journel, géographe, EVS (CNRS UMR 5600), Université de Lyon (Université Jean Monnet de Saint-Etienne)
  • Valérie Sala Pala, politiste, TRIANGLE (CNRS UMR 5206), Université de Lyon (Université Jean Monnet de Saint-Etienne)

10h30-12h30 Session 1 : Gouvernementalités
Présidente de séance : Claire Autant-Dorier, socio-anthropologue, Centre Max Weber (CNRS UMR 5283), Université de Lyon (Université Jean Monnet de Saint-Etienne)

  • Luca Paltrinieri, philosophe, TRIANGLE (CNRS UMR 5206), ENS de Lyon : Peuple, peuplades, populations : les antécédents du « peuplement » (18e-19e siècles)
  • Joost Jongerden, sociologue, Université de Wageningen, Pays-Bas : Urbanization, the rural and the construction of identities in Turkey-Kurdistan
  • Fabien Sacriste, historien, Laboratoire FRance MEridionale et ESPAgne (FRAMESPA - UMR 5136), Groupe de Recherche en Histoire Immédiate (GRHI), Université Toulouse 2 : Un exemple historique d’action sur le peuplement. Les regroupements de population pendant la guerre d’indépendance algérienne (1954-1962)

Discutants :

  • Stéphanie Guyon, politiste, CURAPP (CNRS UMR 6054), Université d’Amiens
  • Gilles Pinson, politiste, TRIANGLE (CNRS UMR 5206), IEP Lyon

12h30-14h Déjeuner

14h-16h Session 2 : (Dé-)Politisations
Président de séance : Dominique Duprez, coordinateur du projet de recherche ANR SPACECONTROL, CLERSE-MESHS (CNRS/Université Lille 1)

  • Sébastien Jolis, historien, Centre d’histoire sociale du XXe siècle, Université Paris 1–Panthéon Sorbonne : Idéologie et peuplement. Les réseaux communistes et le peuplement des HLM (1950-1958)
  • Cédric David, historien, IDHE Nanterre (UMR CNRS 8533), Université Paris Ouest Nanterre La Défense, allocataire de recherche Région Ile-de-France : Le logement social des familles d’immigrants à Saint-Denis : un problème de peuplement ?
    Lire le résumé de cette communication.
  • Renaud Epstein, politiste, Laboratoire Droit et changement social (UMR CNRS 3128), Université de Nantes : Dépolitiser une politique de peuplement : le design institutionnel de la rénovation urbaine
    Lire le résumé de cette communication.

Discutantes :

  • Françoise de Barros, sociologue, CRESPPA (CNRS UMR 7217), équipe CSU, Université Paris 8
  • Aisling Healy, politiste, TRIANGLE (CNRS UMR 5206), Université de Lyon (Université Jean Monnet Saint-Etienne)

16h-16h15 Pause

16h15-18h15 Session 3 : Instruments
Président de séance : Massimo Bricocoli, urbaniste, DiAP - Politecnico di Milano

  • Marie Le Guen, géographe, EVS (CNRS UMR 5600), Université de Lyon (Lumière Lyon 2) : De la ségrégation raciale à la ségrégation compétitive : le peuplement dans l’aménagement urbain à Austin, Texas
    Lire le résumé de cette communication.
  • Pierre-Edouard Weill, politiste, PRISME-GSPE (CNRS UMR 7012), IEP/Université de Strasbourg : Droit au logement opposable et politisation des « personnes défavorisées ». L’enjeu de la répartition spatiale des ménages « prioritaires »
    Lire le résumé de cette communication.
  • Fabrice Bardet, politiste, et Laurette Wittner, urbaniste, RIVES (CNRS UMR EVS 5600), ENTPE (Vaulx-en-Velin)  : Les stratégies des gestionnaires du logement social face à la thématique de la mixité ethnique
    Lire le résumé de cette communication.

Discutants :

  • Fabien Desage, politiste, CERAPS (CNRS UMR 8026), Université Lille 2
  • Mathieu Van Criekingen, géographe, Laboratoire de géographie, Université Libre de Bruxelles (ULB)

VENDREDI 18 NOVEMBRE 2011 – Institut d’études politiques de Lyon
(14 Avenue Berthelot, 69007 Lyon, [Petit Amphithéâtre de l’IEP])

9h-11h Session 4 : Catégorisations
Présidente de séance : Christine Lelévrier, sociologue, Lab’Urba, Université Paris-Est Créteil

  • Thomas Kirszbaum, sociologue, Institut des sciences sociales du politique (ENS-Cachan, CNRS) : Classe et « race » dans les stratégies de peuplement : regard comparé sur la rénovation urbaine aux Etats-Unis et en France
    Lire le résumé de cette communication.
  • Emilie Saint-Macary, urbaniste, Lab’Urba, IUP : La mise en oeuvre de la mixité sociale par des acteurs privés dans le cadre des opérations de rénovation urbaine
    Lire le résumé de cette communication.
  • Hélène Béguin, urbaniste, Lab’Urba, IUP : Des « Africains noirs » à la « mixité sociale » : transformations du peuplement et des catégorisations dans les foyers de travailleurs migrants AFTAM (1962-2010).
  • Fatiha Belmessous, historienne, RIVES (CNRS UMR EVS 5600), ENTPE : Peuplement et « seuil de tolérance » : la question du logement des immigrés dans l’agglomération lyonnaise (1950-1970).
    Lire le résumé de cette communication.

Discutants :

  • François Bonnet, sociologue, Université d’Amsterdam
  • Myriam Houssay-Holzschuch, géographe, EVS (CNRS UMR 5600), ENS Lyon, IUF

11h-11h15 Pause

11h15-13h15 Session 5 : Echelles
Président de séance : Renaud Epstein, politiste, Laboratoire Droit et changement social (CNRS UMR 3128), Université de Nantes

  • Lydie Launay, sociologue, Laboratoire Architecture, Ville, Urbanisme, Environnement – LAVUE (CNRS UMR 7218), Paris Ouest Nanterre La Défense : Les politiques de « rééquilibrage sociologique » de Paris et Londres à l’épreuve des modes de catégorisation
    Lire le résumé de cette communication.
  • Mathilde Cordier, urbaniste, Lab’Urba, IUP : Les politiques de peuplement : l’impossible régulation intercommunale ?
  • Yoan Miot, urbaniste, Laboratoire TVES (EA44), Université Lille 1 : Diversifi er le peuplement des quartiers anciens de rénovation urbaine – Les cas de Mulhouse, Roubaix et Saint-Etienne
    Lire le résumé de cette communication.
  • Christine Lelévrier, sociologue, Lab’Urba, Université Paris-Est Créteil : Rénover pour diversifier le peuplement des quartiers populaires : sens et usages des catégorisations spatiales et sociales dans l’action locale

Discutants :

  • Eric Charmes, études urbaines, EVS (UMR CNRS 5600)/RIVES, Université de Lyon (ENTPE)
  • Lydia Coudroy de Lille, géographe, EVS (UMR CNRS 5600)/Bio-Géophile, Université de Lyon (Lumière Lyon 2)

13h15-14h15 Déjeuner

14h15-15h45 : Session 6 : Mobilisations
Président de séance : Georges Gay, géographe, EVS (CNRS UMR5600), Université de Lyon (Université Jean Monnet de Saint-Etienne)

  • Marie Gibert, géographe, PRODIG (CNRS UMR 8586), Université Paris I Panthéon-Sorbonne : Ho Chi Minh Ville, la politique du « statut résidentiel » face à l’impératif de renouvellement urbain
    Lire le résumé de cette communication.
  • Pierre Renno, politiste, CRPS-CESSP : Le programme des mitzpim (1978-2008) : mises en mots, théorisations et critiques des politiques de peuplement sionistes en Israël
    Lire le résumé de cette communication.

Discutantes :

  • Valérie Sala Pala, politiste, TRIANGLE (CNRS UMR 5206), Université de Lyon (Université Jean Monnet de Saint-Etienne)
  • Sylvie Tissot, sociologue, CSU-CRESPPA (CNRS UMR 7217), Université Paris 8

15h45-16h00 Pause

16h-17h Synthèse finale

  • Evelyne Baillergeau, sociologue, Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales et les discriminations (CREMIS)
  • Mustafa Dikeç, géographe, Royal Holloway, University of London
  • Christelle Morel Journel, géographe, EVS, Université de Lyon (Université Jean Monnet de Saint-Etienne)

Inscription

Télécharger le bulletin d’inscription pdf ou doc

Contacts

TRIANGLE – Université Jean Monnet
6, rue Basse des Rives
42023 Saint-Étienne Cedex 2
Tel : 04 77 42 19 38 ou 04 77 42 19 59 – Anne-Cécile Coulet
Fax : 04 77 42 19 58

/ Archives : colloques et journées d’études 2005 - 2014

UMR
2005 - 2016 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]