/ Actions grand public, conférences

Démocratie : rêver, penser, agir ensemble

Démocratie du travail, démocratie au travail : un territoire encore à conquérir ?

Cafés / débats / Ateliers de lecture et d’écriture

Cycle organisé par Sophie Béroud, à la BM de Lyon. Retrouvez le programme complet ici

Présentation

Lorsqu’on parle de renouvellement des formes et des pratiques démocratiques, il est rarement question de la sphère du travail. Tout se passe comme si celle-ci, régie par d’autres rapports dont en premier lieu le rapport salarial, échappait au questionnement sur le nécessaire renouveau démocratique. Le pouvoir unilatéral des actionnaires relève au contraire d’une sorte de monarchie quasi absolue, régime depuis longtemps remis en cause dans la sphère politique.

Pourtant, la question des droits des travailleurs, de la reconnaissance de leur place dans la production des biens et des services, de leur capacité à intervenir sur la définition même du travail constitue une revendication ancienne : depuis la revendication d’une démocratie ouvrière en 1848 à la mise en place d’institutions de représentation des salariés dans la sphère du travail au cours du XXe siècle, jusqu’aux expériences autogestionnaires.

L’objectif de ce cycle de « café-débat », associé à un atelier de lecture et d’écriture, sera d’aborder, de façon large, les questionnements autour des
formes possibles d’une démocratie au travail, d’une démocratie du travail. L’atelier de lecture et d’écriture permettra d’approfondir ces différents thèmes et de mettre en commun des propositions pour que soit aussi présente
l’exigence démocratique dans le monde du travail.

Ce cycle, café-débat et ateliers, se déroulera sous la responsabilité de Sophie Béroud, maître de conférences en science politique à l’Université Lyon 2 et membre de Triangle.

Ses travaux sur les transformations contemporaines du syndicalisme, sur l’organisation des salariés précaires et sur la conflictualité sociale l’ont conduite à s’intéresser aux formes de démocratie dans la sphère du travail. Elle a notamment mené des études sur le rôle des comités d’entreprise (en termes de démocratisation culturelle) et sur les enjeux de la représentativité syndicale.

Partenaire de ce cycle : L’Université populaire de Lyon

L’Université Populaire de Lyon s’inspire de la tradition des Universités Populaires au XIXe siècle telle qu’elle a été réactivée par le philosophe Michel Onfray avec la création de l’Université Populaire de Caen en octobre 2002.

  • Le savoir n’est pas un objet réservé à une petite caste.
  • C’est une jouissance qui peut être partagée et transmise.
  • Et chacun a le droit d’y goûter à sa guise.

En pratique, cependant, l’accès à ce plaisir est souvent bien difficile. Les connaissances ne sont guère transmises qu’en des lieux à l’accès strictement réglementé et sur un mode hiérarchique[…] Ouvrir ne serait-ce qu’une petite fissure, dans ces cloisons qui isolent les citoyens et les connaissances, en profiter pour rapprocher les connaissances entre elles, telles sont les idées fondatrices de l’Université Populaire de Lyon.

Prochaines dates

Dates récentes

UMR
2005 - 2016 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]