/ Archives séminaires 2013-2015

Séminaire transversal Savoirs de gouvernement

Présentation

En partant de l’émergence en Italie, au début du XVIe siècle, d’un langage technique de la politique, lié à la professionnalisation des fonctions de gouvernement, notre souhait est de revenir sur le développement, dès le XVIème siècle, d’une rationalité gouvernementale qui a donné naissance à une conception de l’administration et de l’action publiques, fondée sur la constitution d’un savoir positif. C’est ce savoir et ces définitions qui nous intéressent au premier plan, de la « raison d’Etat », en Italie et en France, à la théorie allemande de la « police » et aux savoirs contemporains (technocratiques et managériaux notamment). Ces sciences de gouvernement contribuent à des formes de gouvernementalité et à des inflexions des pratiques politiques. A travers ce séminaire nous nous proposons de saisir cette émergence d’un savoir positif de gouvernement et ses inflexions et redéfinitions à travers la production, la mobilisation et la circulation de connaissances et d’objets directement destinés à l’action publique.

La thématique des sciences de gouvernement est au cœur des travaux du laboratoire Triangle. Les travaux qui se sont développés, en science politique, en philosophie et en histoire de la pensée, depuis une dizaine d’années, ont nourri trois types d’interrogation :

  • Celle de la légitimation du politique par la science. En s’interrogeant sur les usages politiques des savoirs, ces travaux ont pointé la construction de nouvelles figures, de formes légitimes de compétence.
  • Celle de l’élaboration des savoirs de gouvernement. La sociologie historique des sciences de gouvernement comme l’histoire de la pensée a pu s’attarder sur l’élaboration de nouveaux savoirs sur la société, savoirs prescriptifs qui dessinent de nouveaux horizons d’action publique. Il s’agit de s’intéresser à la fois à la production des savoirs par les acteurs politiques et administratifs et aux savoirs produits par des groupes moins institutionnalisés rassemblant des universitaires, réformateurs, experts venus du secteur privé.
  • Celle enfin – beaucoup moins creusée – de la mobilisation des savoirs. C’est bien l’incorporation des savoirs dans l’action politique ou administrative qui est ici envisagée.

Le séminaire Triangle s’inscrit dans la continuité de ces travaux et souhaite également porter une attention à l’historicité des savoirs politiques. Pour ce faire il s’agit de prendre au sérieux l’ensemble des savoirs et savoir-faire destinés au perfectionnement et à la rationalisation de l’action politico-administrative, savoirs qui, pour certains, se sont institutionnalisés notamment sous formes de disciplines.

Le séminaire se propose de mettre en avant deux dimensions de ces savoirs pour l’action publique et le gouvernement :

  • la circulation des sciences de gouvernement. En travaillant le texte dans son contexte, à travers les références mobilisées mais aussi en repérant ce qu’a voulu dire et faire l’auteur, nous chercherons à saisir les liens entre différentes productions destinées à transformer le gouvernement.
  • la réception et la mobilisation des sciences de gouvernement. L’ambition est davantage de nous attarder sur les possibles effets de divers objets ou outils destinés à perfectionner l’action publique. C’est du côté du gouvernant et de l’action publique que nous saisirons ces productions intellectuelles. C’est là une manière aussi de questionner sur le temps long la notion de politiques publiques.

Ainsi, en cherchant à dépasser l’opposition internaliste/ externaliste de la production des savoirs nous inviterons chaque contributeur à produire une communication originale portant sur un objet circonscrit destiné à aider, perfectionner, réformer les pouvoirs publics. Cet objet pourra être un manuel, un ouvrage, une revue mais aussi une carte, une conférence, etc.

Nous aurons cinq types d’attente dans le cadre du séminaire :

  • le contexte de production de l’œuvre étudiée
  • la présentation auteur ou les auteurs et ce qu’il a ou ils ont voulu dire
  • les références tant à des dispositifs concrets qu’à des productions intellectuelles et donc la mise au jour de circulation d’idées ou de pratiques
  • la représentation de ce que doit être le gouvernement ou l’action publique
  • la réception et les effets sur l’action publique

Le séminaire s’accompagnera de la mise en ligne de textes sur lesquels reposera l’intervention.

Le séminaire aura lieu le vendredi après-midi.

Dates récentes

Archives

/ Archives séminaires 2013-2015

UMR
2005 - 2016 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]