/ Séminaire ED483 Visa pour la thèse : le doctorat côté pratique(s)

Séance n°5 : Comment gérer une enquête ? De l’archive au terrain

2 février 2021, 14h-17h, en visioconférence

Référent.e.s

Christian Milandou, Faiza Larid

Intervenante pressenti.e.s

img Laure Bezard, archiviste à la maison de l’Orient et de la Méditerranée (MOM) ;
- Autre intervenant.e à confirmer.

Description de la séance

Se lancer dans la recherche, particulièrement en thèse, suppose un savoir-faire. L’aide de conseillers compétents est sur ce point décisive. C’est à ce prix qu’on pourra aider le ou la doctorant.e à devenir lui-même/ elle-même le ou la scientifique, le ou la spécialiste d’une question, dans le champ d’une discipline propre. Dans ce sens, pour mener à bien son travail de recherche, le ou la doctorant.e devra trouver les données à partir desquelles il/elle pourra réaliser sa recherche. Celles-ci peuvent être de divers ordres. Il faudra les fouiner, les fouiller en allant dans tous les sens. A première vue, ces données ne sont pas toutes faites. Il s’agira donc pour le ou la doctorant.e de recueillir celles liées au sujet retenu. Plusieurs questions se posent dès lors : quand est-il nécessaire de consulter les archives ? Quels fonds archivistiques consulter ? Quels sont les différents modes d’accès aux archives ? Sous quelles formes sont présentées les données ? Comment organiser son enquête et comment traduire les résultats de l’enquête ?
Pour répondre à ces interrogations, la cinquième séance du séminaire se donne pour mission d’aider le ou la doctorant.e à identifier les différentes données d’archives, particulièrement en sciences sociales. Ensuite, il proposera un espace de réflexion sur les techniques pour aborder et gérer une enquête. Pour cela, dans un premier temps, après avoir défini l’importance des données d’archives, les différents lieux où on peut les trouver, le séminaire proposera aux doctorant.e.s, les modalités pour mener une enquête avec succès, notamment en présentant les différentes techniques pouvant permettre la collecte des données d’archives. Une fois cette étape présentée, elle sera suivie par la phase de l’analyse des données grâce à laquelle le ou la doctorant.e pourra produire un discours scientifique de qualité. Au terme de cette séance, le ou la doctorant.e pourra entrer dans cette démarche de la recherche, imprégné.e d’une connaissance des méthodes de la recherche et de leurs limites en lien avec son environnement et son domaine d’étude.

Des temps de questions et discussions seront laissés au cours de la séance pour permettre à chacun.e de dialoguer avec les intervenant.e.s.

Textes

- Viola, Agnès. « Une enquête sur les archives de la recherche en sciences humaines et sociales : contribuer au signalement des fonds et à leur ré-exploitation », La Gazette des archives, n°212, 2008-4. Richesse et diversité : à la découverte des archives des sciences humaines et sociales. pp. 11-24 [Texte intégral en ligne]

- Gautier, Laurent, Alazard, Céline, Viola Agnès, Maazaoui Hédi et Millereux Arnaud. PANDOR : Portail Archives Numériques et Données de la Recherche, La Lettre de l’InSHS, INstitut des Sciences Humaines et Sociales, 2015, pp.4-6 [Texte intégral en ligne]

  • Florent Schmitt :

    Doctorant en sociologie à l’université Lumière Lyon-2

/ Séminaire ED483 Visa pour la thèse : le doctorat côté pratique(s)
Action Discours Pensée politique et économique
logo Université de Lyon logo CNRS logo ENS de Lyon logo Sciences Po Lyon logo Université Jean Monnet Saint-Etienne logo Université Lumière Lyon 2
2005 - 2021 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0