/ Chercheur·e·s et enseignant·e·s-chercheur·e·s

Roza, Stéphanie

 Chargée de recherches en philosophie politique au CNRS
Publications dans HAL

Domaines de recherche

  • Philosophie de la Révolution française
  • Histoire de la pensée républicaine et origines du socialisme XVIIe-XVIIIe siècles
  • Pensées critiques XVIIIe-XXe siècles
  • Héritage des Lumières XIXe-XXe siècles

Enseignement

  • Philosophie générale ; philosophie morale et politique ; Histoire des idées politiques

Publications à paraître

  • Introduction et coordination du dossier « Les Lumières dans les pensées critiques contemporaines (1945-2019), Diderot studies, (à paraître fin 2019)
  • « Michel Foucault, les Lumières et la tradition socialiste » dans « Les Lumières dans les pensées critiques contemporaines », Diderot Studies (à paraître fin 2019).
  • “Social rights and duties in Babeuf and the neo-babouvists (1786-1848)”, French History (à paraître fin 2019).
  • Ouvrage en nom propre :
    La gauche contre les Lumières ?, Paris, Fayard, 2020 (à paraître).

Publications

2019


  • Candar Gilles et Roza Stéphanie, « Les idées politiques et sociales de Jean-Jacques Rousseau / Jean Jaurès », Cahiers Jaurès, 2019, nᵒ 231-232, p. 189-192.

  • Roza Stéphanie, « 马克思主义与18世纪法国的思想遗产 [=Marx and the marxists : the children of eighteenth-century France ?] », Marx zhǔyì yǔ xiànshí [= Marxism and Reality], 2019, nᵒ 4, p. 95-100.
  • « Le républicanisme social avant la République : Robespierre et Babeuf contre le suffrage censitaire » dans O. Christin (dir.), Républiques et républicanismes, Lomont, Le bord de l’eau, 2019, p. 131-142.

2018

  • « Marx et les marxistes, fils du XVIIIe siècle français » dans J.-N. Ducange et A. Burlaud (dir.), Marx, une passion française, Paris, La découverte, 2018, p. 217-228.
  • « Communist and neo-babouvist lectures of the Enlightenment and the French Revolution », dans E. Wallance (ed.), Remembering Early Modern Revolutions, London, Routledge, 2018, p. 137-144.
  • « Temporalisation et politisation de l’utopie dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle : l’Antiquité chez Mably et Babeuf » dans C. Bouton et B. Stiegler (dir.), L’expérience du passé : histoire, philosophie, politique, Paris, Editions de l’Eclat, 2018, p. 54-68.

2017

  • Coord. et introd. (avec P. Crétois), dossier « L’intérêt général, de Rousseau aux solidaristes » Asterion, 17/2017 : en ligne http://journals.openedition.org/asterion/2993.
  • Coord. (avec Jean-François Bissonnette, Pierre Crétois, Naël Desaldeleer et Cédric Rio), La dette comme rapport social, Lormont, Le bord de l’eau, 2017.
  • (avec P. Crétois) Coordination du dossier « L’intérêt général dans la philosophie politique contemporaine », Klèsis, n°37, 2017 : http://www.revue-klesis.org.
  • « Destin d’une philosophie de l’histoire en révolution : le cas d’Antoine Barnave », Dix-huitième siècle, n°49, 2017, p. 589-607.
  • « Utopie, démocratie totale et souveraineté populaire (1755-1797) » dans le dossier « Utopie et démocratie radicale », Tumultes, 2017/2, p. 159-173.
  • « Intérêt général, intérêt de classe, intérêt humain chez le jeune Marx » Asterion, 17/2017 : en ligne http://journals.openedition.org/asterion/3057.
  • « La conception de l’histoire de Barnave et ses sources anglaises », Philosophical Enquiries, n°8, Juin 2017, en ligne http://philosophicalenquiries.com/numero8article5Roza.html.
  • Articles « Babeuf », « Mably », « Morelly » du Dictionnaire des communs (M. Cornu, F. Orsi, J. Rochfeld, dir.), Paris, PUF, 2017, p. 73-76, 774-777, 816-820.
  • « Les Républicains de la communauté des biens » dans Y.-C. Zarka (dir.), La démocratie face aux enjeux environnementaux, Paris, Mimésis, 2017, p. 175-196.
  • Traduction
    Walter Markov, Jacques Roux, le curé rouge, Montreuil/Ivry, Libertalia/Société des Etudes Robespierristes, 2017.

2016

  • « Deux conceptions de l’histoire en révolution : Babeuf et Barnave », Actuel Marx, n°59, 1er semestre 2016, p. 184-199.
  • « Entre autorité et émancipation : l’utopie pédagogique d’Antonio Gramsci dans le 12e Cahier de prison », Anthropology and Materialism, 2016/3, en ligne : http://am.revues.org/622.
  • « Le social et le politique : un bilan de l’Essai sur la Révolution de Hannah Arendt », Raisons politiques, n°64, novembre 2016, p. 85-95.
  • Article « Propriété » dans Bronislaw Baczko, Michel Porret, François Rosset (dir.), Dictionnaire critique de l’utopie au siècle des Lumières, Chêne-Bourg, Georg éditeur, 2016, p. 1025-1040.
  • « Une histoire moderne du mot communisme, de Babeuf à Marx » dans le Bulletin de l’Académie des sciences, Shangaï, 2016, p. 17-27.
  • « Barnave et le républicanisme : un rapport complexe » dans Christophe Miqueu et Jean Mondot (dir.), Lumières et République, Bordeaux, PUB, 2016, p. 193-204.

2015

  • « Politique républicaine et politique de l’utopie au XVIIIe siècle » dans Yannick Bosc, Rémi Dalisson, Jean-Yves Frétigné, Carine Lounissi (dir.), Cultures des républicanismes, Paris, Kimé, 2015, p. 33-46.
  • « Vertu privée vs vertu publique, dilemme du républicanisme rousseauiste » dans M. Biard (dir.), Vertu et politique, Rouen, PUR, 2015, p. 71-79.
  • « La peine de mort entre utopie et pragmatisme : les thèses de Beccaria chez Gabriel Bonnot de Mably », dans Michel Porret et Elisabeth Salvi (dir.), Cesare Beccaria, la controverse pénale, XVIIIe-XXIe siècle, Rennes, PUR, 2015, p. 55-66.
  • Ouvrage en nom propre :
    Comment l’utopie est devenue un programme politique : Morelly, Mably, Babeuf, du roman à la Révolution, Paris, Classiques Garnier, 2015.

Avant 2015

  • « L’exercice de la souveraineté populaire, de Rousseau à Babeuf » dans Pierre Crétois et Stéphanie Roza (dir.), Un républicanisme social au XVIIIe siècle : l’exception française ?, Paris, Publications de la Sorbonne, 2014, p. 147-170.
  • « Propriété et sociabilité chez Rousseau et Mably », dans Tanguy L’Aminot et Catherine Labro (dir.), Rousseau Studies, n°2, 2014, p. 75-89.
  • « Robinson en Utopie ? La fonction du décentrement géographique dans la Basiliade de Morelly », dans Raphael Chappé et Pierre Crétois (dir.), L’homme présupposé, Aix-en-Provence, Presses Universitaires de Provence, 2014, p. 139-149.
  • « Un grand moment d’éducation populaire ? Les Classiques du Peuple et le siècle des Lumières », dans Jean-Numa Ducange, Julien Hage et Jean-Yves Mollier (dir.), Ecrire le politique en France au XXe siècle : éditions, livres, et librairies du PCF, Dijon, Editions Universitaires de Dijon, 2014, p. 69-86.
  • « Situation de la connaissance du babouvisme », dans les Cahiers d’histoire, revue d’histoire critique, n°115, avril-juin 2011, p. 157-174.
  • « Comment la révolution a transformé l’utopie : le cas de Gracchus Babeuf », dans les Annales Historiques de la Révolution Française, n°366, octobre-décembre 2011, p. 83-103.
  • Introduction et présentation : « Un inédit de Buonarroti : la Réplique à la réponse de l’accusateur national », dans les Annales Historiques de la Révolution Française, n°370, octobre-décembre 2012, p. 213-233.
  • « L’héritage paradoxal de John Locke dans Des droits et des devoirs du citoyen de Mably », dans Philosophical Enquiries, n°2, décembre 2013 : http://www.philosophicalenquiries.com/numero2article5Roza.html.
  • « Former les citoyens de la République, de Morelly à Babeuf » dans La Révolution française, Cahiers de l’Institut d’Histoire de la Révolution française, n°6, 2014, en ligne : http://lrf.revues.org/1150.
  • « L’Abbé de Mably, entre modérantisme et radicalité » dans le dossier « Penser la Révolution française : auteurs et textes oubliés » de la revue Tangences, n°106, 2014, p. 29-50.
  • Edition de textes :
    • Edition du Code de la Nature (1755) de Morelly avec appareil critique aux éditions La ville brûle, Montreuil, 2011.
    • Postface (en espagnol) au Dictionnaire des athées de Sylvain Maréchal (Diccionario de ateos) dans la collection « Los ilustrados » aux éditions Laetoli, Pampelune, 2013.
    • Préface à La conspiration pour l’Egalité, dite de Babeuf (1828) de Buonarroti, publiée sous la direction de J.-M. Schiappa aux éditions La ville brûle, Montreuil, 2014.

Pôle(s)

Membre du/des pôle(s) : Pensée Politique et Sciences Sociales