/ Chercheur.e.s et enseignant.e.s-chercheur.e.s

Lanfranchi-Guilloux, Stéphanie

 Maître de conférences en études italiennes à l’ENS de Lyon
Publications dans HAL

Statut

  • 2009 : Maître de conférences en études italiennes à l’ENS Lyon
  • 2007 – 2009 : ATER à 50% au département d’Italien de l’ENS-LSH de Lyon
  • 2004 – 2007 : Allocataire-moniteur au département d’études italiennes de l’Université Paris VIII, Vincennes-Saint Denis.
  • 2000-2004 : fonctionnaire stagiaire en tant qu’élève normalienne de l’ENS de la rue d’Ulm

Années et lieux d’études, diplômes obtenus

  • 2004 – 29 novembre 2008 : Doctorat et allocation de recherche au département d’études italiennes de l’Université Paris VIII Vincennes-Saint Denis, dans l’école doctorale « Pratiques et théories du sens », et au sein du laboratoire « Triangle » de l’ENS-LSH de Lyon.
    Thèse intitulée « La recherche des précurseurs. Lectures critiques et scolaires de Vittorio Alfieri, Ugo Foscolo et Giacomo Leopardi dans l’Italie fasciste », menée sous la direction des Professeurs Xavier Tabet et Jean-Louis Fournel de l’Université de Paris VIII, et en co-tutelle avec Monica Galfré du département d’histoire de l’Université de Florence ; soutenue le 29 Novembre 2008, avec mention très honorable et félicitations du jury, composé de Massimo Baioni (Università degli studi di Siena), Antonio Bechelloni (Université Lille III), Jean-Louis Fournel (Université Paris 8), Monica Galfré (Università degli studi di Firenze), Christophe Mileschi (Université Paris 10), Xavier Tabet (Université Paris 8). Thèse en ligne
  • 2003 – 2004 : DEA d’italien à l’Université de Paris VIII ; mémoire intitulé : Giovanni Gentile et l’enseignement de la littérature italienne dans la réforme de l’école de 1923, sous la direction de Jean-Louis Fournel.
  • 2002 – 2003 : Agrégation d’Italien, session 2003
  • 2001 – 2002 : Maîtrise d’Italien à l’Université Paris VIII, mémoire intitulé : La fortuna di Ugo Foscolo durante il Ventennio fascista, sous la direction de Xavier Tabet.
  • 2000 – 2001 : Licence d’Italien à l’Université Paris III Sorbonne Nouvelle
  • 2000 – 2004 : École Normale Supérieure de la rue d’Ulm. Promotion 2000, concours A/ L
  • 1998 – 2000 : Classes Préparatoires au lycée « Pierre de Fermat » à Toulouse
  • 1995 – 1998 : “Schola Europaea” (section italienne) de Culham, Grande Bretagne. Baccalauréat européen

Formations et expériences diverses

  • 2007 : Bourse à l’École Française de Rome du 15 février au 15 mars 2007
  • 2006 : Cours de formation universitaire (Université d’été) du 18 au 22 septembre 2006 au Centro Nazionale di Studi alfieriani, à Asti (Piémont)
  • 2006 : Bourse à l’École Française de Rome du 15 janvier au 15 février 2006
  • 2002 : Scuola Normale Superiore de Pise, de décembre 2001 à mars 2002
  • 1997 et 1998 : travail d’été aux Archives départementales du Gers

Enseignements

  • 2011/2012
    • Cours de thème italien (Master, L3 et agrégation) à l’ENS-Lyon
    • Cours de Littérature (préparation de la question n° 3 de l’agrégation d’italien) : Federico De Roberto, I Viceré, L’imperio
  • 2009/2010 et 2010/2011 :
    • Cours de thème italien (Master, L3 et agrégation) à l’ENS-Lyon
    • Cours de Littérature (préparation de la question n° 3 de l’agrégation d’italien) : Giovanni Pascoli poète. Cours donné à l’ENS-Lyon et à l’Université Lyon III.
  • 2007 – 2009 :
    • Cours de thème italien (Master, L3 et agrégation) à l’ENS-Lyon
  • 2006 - 2007, 1° semestre :
    • Études de textes anciens et modernes, pour étudiants de 2° année (LLCE) au département d’études italiennes à l’Université de Paris VIII
    • Cours de langue italienne pour non-spécialistes, niveau II, à l’Université de Paris VIII
  • 2005 - 2006, 2° semestre :
    • Cycle de séminaires à l’ENS de la rue d’Ulm, (pour un total de 6 séances de 2 heures) intitulé « Le Risorgimento des Lettres », destiné à des élèves des départements d’Italien et d’Histoire de l’ENS (en collaboration avec Aurélie Gendrat, actuellement MCF à l’Université Paris IV, et sous la responsabilité de Sophie Fermigier et Piero Caracciolo).
    • Études de textes anciens et modernes, pour étudiants de 2° année (LLCE et LEA) au département d’études italiennes de l’Université de Paris VIII
  • 2004 - 2005, 1° semestre :
    • Études de textes anciens et modernes, pour étudiants de 3° et 4° années (Licence et maîtrise LLCE) au département d’études italiennes de l’Université de Paris VIII
    • Thème et production écrite, pour étudiants de 2° année (Deug, LLCE et LEA) au département d’études italiennes de l’Université Paris VIII

Publications et traductions

2015



  • Lanfranchi Stéphanie, « Les raisons politiques d’un échec éditorial : la traduction française des Œuvres de Mussolini en France, 1935-1939 », Laboratoire italien, 2015, nᵒ 16.

  • Lanfranchi Stéphanie, « Lambda, lecteur de Fish : les théories de la lecture à l’épreuve du totalitarisme fasciste », in R. Descendre et J.-L. Fournel (dir.), Langages, politique, histoire : avec Jean-Claude Zancarini, Lyon, ENS Éditions, Hors collection, 2015, p. 335-346.


  • Lanfranchi Stéphanie et Varcin Élise, « Mussolini et « coloro che ci sono stati » », Italies, 2015, nᵒ 19, p. 117-131.
  • Lanfranchi Stéphanie et Varcin Elise, « Mussolini, il genio italiano e la letteratura », in Laura Auteri, Matteo Di Gesù et Salvatore Tedesco (dir.), La cultura in guerra : dibattiti, protagonisti, nazionalismi in Europa (1870-1922), Rome, Carocci, 2015.

2014

  • Lanfranchi Stéphanie, « De l'usage politique des classiques de la littérature italienne dans l'Italie fasciste », in Carlo Arcuri et Andreas Pfersmann (dir.), L'interprétation politique des oeuvres littéraires, Paris, Kimé, 2014, p. 53-66.

2013


  • Gendrat-Claudel Aurélie, Lanfranchi Stéphanie, Musitelli Pierre et Perdichizzi Vincenza (dir.), [coord. n° de revue ] - Risorgimento delle Lettere : l'invention d'un paradigme, Lyon, ENS éd., Laboratoire italien, 2013, nᵒ 13, en ligne p.

  • Gentile Emilio, Pour ou contre César ? Les religions chrétiennes face aux totalitarismes, Stéphanie Lanfranchi (trad.), Paris, Aubier, 2013, 481 p.


  • Lanfranchi Stéphanie, « Le 'Risorgimento delle Lettere' de Francesco De Sanctis relu par Benedetto Croce et Giovanni Gentile », Laboratoire italien, 2013, nᵒ 13.
  • Lanfranchi Stéphanie, « Réécriture de la littérature, réécriture de la nation : le fascisme italien interprète du Risorgimento delle lettere », in Enrique Fernández Domingo et Xavier Tabet (dir.), Nation, identité et littérature en Europe et en Amérique latine, XIXe- XXe siècles, Paris, l'Harmattan, 2013, vol. Histoires, textes, sociétés/, p. 65-80.

2012



  • Lanfranchi Stéphanie, « Dal Leopardi ottimista della critica fascista al Leopardi progressivo della critica marxista », Laboratoire italien, 2012, nᵒ 12, p. 247-262.
  • Lanfranchi Stéphanie, « D'une gallophobie à l'autre : le fascisme italien en quête de précurseurs gallophobes (Alfieri, Foscolo, Leopardi) », in Laura Fournier-Finocchiaro et Tanya-Isaebl Habicht (dir.), Gallomanie et gallophobie : le mythe français en Europe au XIXe siècle; Gallomanie et gallophobie., Rennes, Presses universitaires de Rennes, Histoire, 2012, p. 129-140.

2011

  • Lanfranchi Stéphanie, « Modernità e decadenza nell'opera di De Roberto », Revue des études italiennes, 2011, nᵒ 3-4, p. 213-226.

  • Lanfranchi Stéphanie, « "Verrà un dì l'Italia vera..": poesia e profezia dell'Italia futura nel giudizio fascista », California Italian studies, 2011, vol. 2, nᵒ 1.

  • Lanfranchi Stéphanie, « Fascismo e resistenza della critica letteraria », Textes et contextes, 2011, nᵒ 6.

2010


  • Gentile Emilio, L'apocalypse de la modernité : la Grande Guerre et l'homme nouveau, Stéphanie Lanfranchi (trad.), Paris, Aubier, 2010, 415 p.
  • Lanfranchi Stéphanie, « Entre liberté et dirigisme : une mauvaise expérience de collaboration à l'Enciclopedia Italiana Treccani », Mélanges de l'école française de Rome. Italie et Méditerranée, 2010, nᵒ 122/1, p. 197-205.
  • Lanfranchi Stéphanie, « Les Lettres italiennes sans la Révolution française : réécritures fascistes », in Gilles Bertrand et Enzo Neppi (dir.), Lumi e la Rivoluzione francese nel dibattito italiano del XX secolo = Les lumières et la Révolution française dans le débat italien du XXe siècle, Firenze, L.S. Olschki, 2010, p. 255-271.

Publications avant 2010

Articles

  • Stéphanie Lanfranchi et Laurent Baggioni, « La réforme du système éducatif », dans Refaire l’Italie : l’expérience de la gauche libérale, 1992-2001, Éditions Rue d’Ulm-ENS, 2009
  • « L’Italie fasciste, de l’État éthique à l’État éducateur », dans ouvrage collectif Figures de l’état éducateur, sous la direction de Julien Barroche, Nathalie Le Bouedec et Xavier Pons, Lharmattan, co llection « logiques politiques », Paris, 2008, pp. 103-124.
  • « Apprendre à "prendre la vie au sérieux" sur les bancs de l’école fasciste : Giovanni Gentile et l’éducation d’une "Nouvelle Italie" », dans Laboratoire italien, n. 6, 2005, pp. 115-135.
  • « La réception de Foscolo dans l’Italie fasciste », dans Laboratoire italien, n. 5, 2004, pp. 197-219

En ligne :

Actes de colloque :

  • « De centenaire en centenaire : l’Italie fasciste célèbre ses poètes (Ugo Foscolo, 1927 ; Giacomo Leopardi, 1937) », dans Transalpina, N° 12, 2009, p. 115-126.

Responsabilités administratives, participations à l’organisation de colloque et autres

  • Responsable de la section d’italien et responsable de la formation à l’agrégation à l’ENS de Lyon (année académique 2010/2011 et 2011/2012)
  • Membre de jury pour le concours d’entrée à l’ENS de Lyon, et responsable de l’épreuve écrite de thème italien et de l’épreuve orale d’analyse d’articles de presse, session 2010, 2011 et 2012.
  • 2011/2012 : Collaboration au CNED (préparation à l’agrégation externe d’italien) pour la question 3 portant sur Federico De Roberto (leçon et explication de texte en langue italienne)
  • Coorganisation du colloque international Les intellectuels italiens dans la transition du fascisme à la république, du 30 mars au 1er avril 2011, à l’ENS de Lyon et l’Université Stendhal de Grenoble. (coorganisateurs : Xavier Tabet, Christian Del Vento, Antonio Bechelloni)
  • En cours : co-organisation d’une journée d’études sur le thème Il Risorgimento delle Lettere : l’invention d’un paradigme ? À l’Université Paris VIII le 20 janvier 2012 et du numéro 13 de la revue Laboratoire italien consacré à ce thème. (coorganisateurs : Vincenza Perdichizzi, Pierre Musitelli, Aurélie Gendrat-Claudel)

Pôle(s)

Membre du/des pôle(s) : Pensée Politique et Sciences Sociales