/ Numéros de revue

Le futurisme italien, entre l’art et la politique

Présentation

Le thème abordé concerne un mouvement d’une exceptionnelle et problématique longévité (1909-1944) : celle d’une avant-garde qui s’engagea aussi bien sur le terrain artistique, en 1909, que sur le terrain politique, en 1918, et dont le projet révolutionnaire, à la fois politique, moral et culturel, né dans un contexte de démocratie libérale et dans un champ artistique autonome par rapport au champ politique, résista dans une certaine mesure à l’épreuve de la guerre et à celle du totalitarisme fasciste. Il s’agit ici de réfléchir, à la lumière des recherches les plus récentes, aux fondements et aux principes de ce projet révolutionnaire et à la façon dont il a été porté ou remanié au sein même du mouvement ou dans les pays où le futurisme a essaimé. Les neuf contributions interrogent le rapport entre esthétique et politique et affrontent la question de l’autonomie et de l’hétéronomie des artistes au sein ou vis-à-vis du futurisme italien.

Auteur(s) du labo

Sylvie Viglino