/ Actions grand public, conférences

Gwenola Le Naour co-organise une conférence sur « L’Organisation Mondiale de la Santé face aux Médecins Sans Frontières »

20 septembre 2018, 16h-18h, à la MSH Lyon St-Etienne, 14 avenue Berthelot, Lyon 7ème (espace Marc Bloch, rdc)

Présentation

Dans les coulisses de la gestion de la réponse à l’épidémie Ebola en Afrique de l’Ouest (2014-2016)

  • Intervenante : Mathilde Bourrier, Professeure de sociologie à la Faculté des sciences de la société à l’Université de Genève.
    De 2014 à 2016, la lutte contre la maladie à virus Ebola a charrié une série de controverses liées au régime d’intervention auprès des populations en Afrique de l’Ouest, qui a déstabilisé l’ensemble du dispositif de riposte. Dans cette crise, les Médecins Sans Frontières (MSF) ont tout particulièrement occupé le devant de la scène médiatique. Par contraste l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), mobilisée également, s’est faite plus discrète. Les experts de ces deux organisations, poids lourds du système de santé globale, se sont affrontés au sein d’arènes de négociation techniques sur le terrain de l’efficacité de la réponse, sur les moyens d’endiguer l’épidémie, sur l’attitude à adopter face aux populations affectées. Les tensions, qui se sont manifestées, ne sont pas le seul fruit d’un positionnement stratégique d’acteurs aux prises avec la défense d’un territoire sur l’échiquier de la santé globale. Elles révèlent les implicites des modes d’intervention et charrient, dès le début, tout un univers de prescriptions génériques, difficilement remises en cause par les acteurs de la réponse.
    L’objectif dans cette étude était de déployer une analyse capable de présenter une incarnation des débats en actes autour de trois controverses concrètes : i) la lenteur de réaction de l’Organisation Mondiale de la Santé à déclarer une urgence de santé publique de portée internationale ; ii) la mise à jour des protocoles concernant les Personal Protective Equipment (PPE) utilisés sur le terrain par les soignants ; iii) et le non-engagement principalement de l’organisation Médecins Sans Frontières dans des solutions alternatives au centre de traitement centralisé. En conclusion, on présentera comment des savoirs importants pour l’action, venant en particulier des anthropologues semblent avoir été oubliés au moment d’enclencher les interventions d’urgence, avec comme conséquence d’handicaper les modalités de déploiement de la réponse internationale à une épidémie sans précédent.

Cet événement ouvert à tous s’inscrit dans le cycle de conférences Au carrefour de la santé et de l’environnement organisé par la MSH Lyon St-Etienne, dans le cadre de ses axes scientifiques « Santé et société » et « Environnement urbain ».

Gwenola Le Naour, maître de conférences de science politique à Sciences Po Lyon, membre du laboratoire Triangle, co-organise cette conférence avec Marie Préau (GREPS), Stéphane Frioux (LARHRA) et Florian Charvolin (CMW).

En savoir +

/ Actions grand public, conférences

UMR
2005 - 2018 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]