/ Chercheur.e.s et enseignant.e.s-chercheur.e.s

Picard, Emmanuelle

 Maître de conférences en histoire contemporaine à l’ENS de Lyon
Publications dans HAL

Domaines de recherche

Histoire de l’enseignement supérieur, histoire des professions académiques et des systèmes d’évaluation

Activités professionnelles

  • Depuis 2012 : Maîtresse de conférences en histoire contemporaine, Ecole normale supérieure de Lyon. Membre de l’UMR Triangle depuis le 1er janvier 2018.
    Membre du Larhra (2011-2017) et du Laboratoire de l’Education (UMS 3773) depuis janvier 2016.
  • 2004-2012 : chargée de recherche au Service d’histoire de l’éducation-INRP, responsable du programme « Histoire de l’Enseignement supérieur ».
  • 1998-2003 : Professeure agrégée au collège Paul Verlaine, Les Mureaux (78).
    Chargée de conférences à l’Institut d’Études politiques de Paris.
    Chargée de cours à l’université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines (jusqu’à la rentrée 2001).
    Chercheure associée au Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (Versailles Saint Quentin en Yvelines) et au Centre d’études et de recherches sur l’Allemagne (EHESS-CNRS) [1997-2004].
  • 1994-1998 : Attachée temporaire d’enseignement et de recherche à l’université de Metz.
  • 1993-1994 : Professeure agrégée stagiaire au lycée Marie Curie de Nogent sur Oise (60).

Doctorat

Janvier 1999 : Doctorat d’histoire de l’Institut d’études politique de Paris, sous la direction de M. Jean-Pierre Azéma. Mention Très Honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité.

Titre : Des usages de l’Allemagne. La politique culturelle française en Allemagne et le rapprochement franco-allemand, 1945-1963. Politique publique, trajectoires, discours.
Thèse déposée et librement consultable sur TEL

Jury : M. Etienne François (Université de Paris 1 – Technische Universität Berlin, président du jury), M. Rainer Hudemann (Universität des Saarlandes, rapporteur), M. Alfred Wahl (Université de Metz, rapporteur), M. Jean-Pierre Azéma (Institut d’études politiques de Paris, directeur de thèse), M. Jean-François Sirinelli (Institut d’études politiques de Paris).

Responsabilités administratives

  • Membre du comité de pilotage du Laboratoire de l’éducation (UMS 3773, ENS de Lyon-CNRS), depuis 2016.
  • Co-responsable de l’Unité opérationnelle « Socio-histoire de l’enseignement supérieur » de l’IFE, avec Julien Barrier, depuis 2013.
  • Responsable de l’axe « Education et savoirs en société » et membre du conseil de laboratoire du LARHRA, 2012-2017.
  • Responsable de l’axe « Histoire de l’enseignement supérieur », Service d’histoire de l’éducation/INRP, 2004-2012.

Appartenance à des réseaux de recherche nationaux et internationaux

Responsabilités dans le domaine de l’édition scientifique

  • Co-rédactrice en chef de la revue en ligne Lectures
  • Membre du Bureau éditorial des Editions de l’ENS depuis 2014.
  • Membre du comité éditorial d’Histoire de l’éducation depuis 2006. -* Responsable de l’édition électronique de la revue sur le portail Revues.org . Co-rédactrice en chef depuis janvier 2011.
  • Membre du secrétariat de rédaction du Mouvement Social, [2000-2005], puis membre du comité éditorial depuis 2006.
  • Co-directrice de la collection « Passé-Présent » aux éditions Agone (2007-2009).

Encadrement de doctorants / jury de thèse

  • Membre du jury de la thèse de sociologie de Julie Gauthier, L’université française et la fabrique de professionnels : Essai de typologie des formations universitaires, AMU, février 2012, sous la direction de José Rose)
  • Co-direction avec Jean-Noël Luc de la thèse d’histoire contemporaine d’Arnaud Desvignes, Vers l’autonomie des universités en France Les acteurs universitaires, politiques et syndicaux face à la réforme (1968-1984), soutenue en décembre 2016 à l’université Paris Sorbonne.
  • Co-direction avec Jacques Cantier (université de Toulouse 2) de la thèse d’histoire contemporaine d’Etienne Bordes, La Conférence des présidents d’université (1969-2007). Une socio-histoire du gouvernement des université, inscrit en septembre 2016.
  • Membre du comité de thèse d’histoire contemporaine de Jessica Kohn, « Travailler dans les petits Mickeys ». Les dessinateurs-illustrateurs en France et en Belgique, de 1945 à 1968, sous la direction de Laurent Martin (université Paris Cité) et Jean-Paul Gabilliet (université Bordeaux 3), soutenue en mars 2018.
  • Membre du jury de la thèse de sociologie de Gaspard Fontbonne, Les philosophes et le réel. Enquête sur les reconversions intellectuelles des philosophes (1968-1985), EHESS, décembre 2017, sous la direction de Louis Pinto.
  • Co-direction avec Rebecca Rogers (université Paris Descartes) de la thèse d’histoire contemporaine d’Amandine Charvet, Du primaire au secondaire : les enseignant.es des écoles primaires supérieures (années 1880-années 1960), inscrite en septembre 2017.

Activités d’expertise

  • Membre de l’équipe d’experts de la Fondation européenne pour la science (mai 2009-avril 2010)
  • Expertises dans le cadre du programme franco-allemand de l’ANR (2009), des programmes Corpus (2011) et blanc (2015).
  • Expertises pour le comité scientifique de Revues.org
  • Participation au projet financé par l’ANR, TRAJUNI (dirigé par Christine Musselin, CNRS) au titre d’expert extérieur (2008-2010)
  • Co-organisatrice du groupe URFIST sur « la bibliométrie et autres outils de mesure et/ou de caractérisation de l’activité scientifique », 2010-2011.
  • Membre du Programme « Protée, Conduite des changements institutionnels complexes » [IGAEN-CPU-chercheurs], 2014.
  • Membre du comité de visite HCERES de l’UMR CERHIO (Rennes), mars 2016.

Direction de projets collectifs

  • Mise en place d’un groupe de travail en collaboration avec des archivistes de la Direction des archives de France sur un guide des sources de la Première Guerre mondiale, en mai 2005. Organisation d’une journée d’études avec publication en ligne des communications, Craonne, le 10 novembre 2006.
  • Organisation du Réseau pour les archives des mondes universitaires, scientifiques et étudiants (RAMUSE) avec mise en place d’une liste de diffusion, en mai 2006.
  • Elaboration et direction d’une enquête sous l’égide de la Direction des Archives de France sur les archives de l’enseignement supérieur public en France, à la période contemporaine, 2006-2009.
  • Co-responsable avec Catherine Fillon (université Jean Monnet, Saint-Etienne) du projet Siprojuris (Prosopographie des enseignants des facultés de droit en France, 1802-1950) depuis 2012.
  • Coordinatrice générale du projet d’édition numérique « Bibliothèque Historique de l’éducation », en collaboration avec Persée, les Archives nationales et la bibliothèque Diderot de Lyon, depuis 2014.
  • Co-responsable, avec Christine Detrez (ENS de Lyon) du projet inter-ENS « Compétences, efficacité, stratégies. Les filles dans les concours de mathématiques » financés par le Laboratoire de l’éducation (UMS 3773) et la mission Interdisciplinarité du CNRS (2016-2017).

Participation à des recherches/projets collectifs

  • Projet NHIST : « Representations of the Past : the Writing of National Histories in Europe, 1800-2005 », financé par la Fondation Européenne pour la Science, (2004-2008). Cette participation a donné lieu à la réalisation d’une base de données en ligne sur les historiens français, une présentation du projet pour la revue Histoire de l’éducation et deux contributions aux volumes collectifs publiés depuis 2009 chez Palgrave Macmillan.
  • Membre du projet ANR, « Go-Sciences : Qui gouverne la science ? Scientifiques, pouvoirs publics, acteurs économiques et sociaux dans la fabrique de la politique scientifique en France et en Grande-Bretagne (1961-2010) », porté par Jérôme Aust (CSO-CNRS) sur la période 2011-2013.
  • Participation au projet DIM « Evolution des universités franciliennes », présenté par Florence Bourillon (U. Paris-Est) et Loïc Vadelorge (U. Paris XIII).
  • Participation au projet EducMap (Kris Lund, ICAR et Pablo Jensen, IXXI Lyon), 2015-2016.
  • Co-animatrice de la recherche sur « Les déterminants sociaux des candidats aux concours d’entrée dans les ENS », en lien avec les ENS de Cachan, Rennes et Ulm, depuis 2016.

Animation-diffusion de la recherche

Publications

  • Avec R. Hostetter, E. Fuchs et A. Cagnolati (éd.), Connecting the Entangled History of Education via Scientific Journals, à paraître, ISCHE Collection, Palgrave MacMillan, 2018.
  • Avec Willem Frijhoff, Thierry Kouamé et Emmanuelle Picard, « Heloise vers un réseau européen d’histoire des universités, in « Per una storia digitale delle universitá. Alcune esperienze del network Heloise », a cura di Willem Frijhoff, Annali della universitá italiane, n° 21, 1/2017.
  • Avec Sylvie Le Clech, « Sources d’archives publiques conservées aux Archives nationales : quelques jalons de recontextualisation critique de la réforme de l’enseignement en 1968 », in Bruno POUCET et David VALENCE (dir.), La loi Edgar Faure. Réformer l’université après 1968. Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2016.
  • Jérémie Dubois, Thomas Hippler et Emmanuelle Picard (dir.), « L’enseignement des langues et de l’histoire en Allemagne, en Italie et en France, XIXe-XXe siècles : formation des maîtres, pratiques professionnelles et enjeux politiques », Mélanges de l’École française de Rome - Italie et Méditerranée modernes et contemporaines, 127-2, 2015. Et introduction.
  • Avec Jérôme AUST, « Gouverner par la proximité », Genèses, 2014/1, n° 94, p. 7-31.
  • « Disciplines académiques et cadre institutionnel : réflexions autour du cas français », in Balz ENGLER (éd.), Disziplin/discipline. 28 Kolloquium der Schweizerischen Akademie der Geistes- und Sozialwissenschaften, Academic Press Fribourg, 2014, p. 47-56.
  • Avec Rita HOFSTETTER, Alexandre FONTAINE, Solenn HUITRIC, « Mapping the discipline history of education », Paedagogica Historica. International Journal of the History of Education, 50/6, 2014, p. 871-880.
  • « French Academia in Prosopographical Perspective (19th-20th c.) : A Collaborative Joint Project », in Pieter DHONDT (ed.), University Jubilees and University History at the beginning of the 21st century, Oxford, Brill, 2014, p. 217-232.
  • Avec Catherine FILLON, « Une prosopographie académique : enseignants des facultés des sciences, des lettres et de droit, 1800-1950 » in Bernadette CABOURET et François DEMOTZ (éd.), La Prosopographie au service des sciences sociales, Lyon, De Boccard, 2014.
  • « Des années 1960 aux années 2000 : révolutions à l’université », in Jean-Noël LUC (dir.), Les archives universitaires. De nouvelles sources pour l’histoire de l’enseignement et de la recherche, Centre d’histoire du XIXe siècle, 2014.
  • Jean-Noël LUC, Emmanuelle PICARD et Stéphanie MECHINE,(dir.), Les archives universitaires. De nouvelles sources pour l’histoire de l’enseignement et de la recherche, Centre d’histoire du XIXe siècle, 2014.
  • Clémence Cardon-Quint, Renaud Enfert (d’) et Emmanuelle Picard (dir.), « Les associations de spécialistes : militantisme et identités professionnelles (XXe-XXIe siècle) », Histoire de l’éducation, n° 142, 2014.
  • « Universitaires gaullistes ou gaullisme universitaire ? Réflexion sur les liens entre le monde académique et le pouvoir gaulliste entre 1958 et 1981 » in Bernard LACHAISE, François AUDIGIER et Sébastien LAURENT (dir.), Gaullistes, hommes et réseaux, Nouveau Monde Éditions, 2013, p. 295-304.
  • Avec Marte MANGSET, « La communauté des historiens académiques français à l’aube du XXIe siècle », in Christophe GRANGER (dir.), À quoi pensent les historiens. Science et insouciance de l’histoire au XXIe siècle, Autrement, 2013, p. 31-47.
  • « Les enseignants-chercheurs : une évaluation centralisée. Du comité consultatif de l’enseignement supérieur au CNU (1873-1992) », Spirales, n° 49, janvier 2012, pp. 69-82.
  • Avec Claire LEMERCIER, « Quelle approche prosopographique ? », in L. ROLLET et Ph. NABONNAND (dir.), Les uns et les autres… Biographies et prosopographies en histoire des sciences, PU de Lorraine, 2012, p. 605-630.
  • « Heloise : vers un réseau européen des bases de données historiques sur l’université du Moyen-Age à nos jours », Annali di storia delle università italiane, 16/2012, p. 427-428.
  • Avec Gabriele LINGELBACH, « Places of innovation and exchange. The Extra-University Institutions for Historical Research », in Ilaria PORCIANI et Jo TOLLEBEEK (dir.), Setting the Standards. Institutions, Networks and Communities of National Historiography, Palgrave MacMillan, 2012, pp. .
  • « Recovering the History of the French University », Studium. Tijdschrift voor Wetenschaps- en Universiteitsgeschiedenis / Revue d’Histoire des Sciences et des Universités, Vol. 5, n° 3, 2012, p. 156–169.
  • Base de données « Les historiens français : la construction d’une discipline académique, 1800-2005 », juin 2007

Pôle(s)

Membre du/des pôle(s) : Action Publique - Chantier Transversal PoliFormes