/ Archives : colloques et journées d’études 2005 - 2014

Colloque franco-britannique organisé par Keith Dixon : La décentralisation en question : Ecosse, pays de Galles, Catalogne

2 mars 2007, et 3 mars, à l’ENS LSH

Responsable scientifique : Keith Dixon, professeur d’Anglais à l’université Lumière Lyon-2

Présentation du colloque

Depuis les années soixante-dix la question de la décentralisation politique a été au centre du débat politique au Royaume Uni. La perte de l’Empire, la crise économique et sociale qui l’a suivie ainsi que l’effervescence nationaliste sur la périphérie britannique (Irlande du Nord, Ecosse, pays de Galles) ont obligé l’Etat et les grands partis britanniques à affiner ou à réviser leurs positions sur la question nationale ainsi que sur l’articulation entre les institutions centrales de l’Etat britannique et les quatre nations historiques de l’Union. Si, aujourd’hui, la question nord-irlandaise semble être en voie de résolution par la (re) mise en place d’institutions politiques dotées d’un large degré d’autonomie par rapport à Londres, en Ecosse et au pays de Galles (déjà dotés d’un parlement et d’une assemblée autonomes depuis 1999) l’avenir reste encore incertain et l’éventualité d’un glissement progressif vers l’indépendance d’un de ces deux pays et d’un éclatement de l’Etat britannique ne peut pas être écartée. L’ambition de ce colloque pluridisciplinaire - qui réunira politologues, sociologues, historiens de la culture et civilisationnistes du Royaume Uni et de la France - est d’examiner les conditions de réémergence du nationalisme politique dans les Iles britanniques, à partir des années soixante dix, et de mieux cerner les contours du débat sur l’autonomie, soutenu par un fort mouvement populaire. Le rôle des femmes dans la construction d’institutions politiques autonomes, la question du nationalisme culturel et ses rapports avec le mouvement autonomiste, les rapports entre la société civile et les partis politiques dans le processus d’élaboration de la revendication autonomiste, la sociologie des mouvements en faveur de l’autonomie, la prise en compte de l’aspiration autonomiste par les néo-travaillistes britanniques seront analysés dans un souci de comparaison, non seulement entre nations britanniques mais aussi avec des mouvements similaires ailleurs en Europe (Espagne, France).

Programme

Vendredi 2 mars

9h30 : Accueil des participants

img 10h : Peter Lynch (Stirling University) : "Nationalism, Nationalist Parties and Devolution in Scotland and Wales 1966-1999"

10h40 : pause café

- 11h : John Osmond, (Institute of Welsh Affairs) "Accelerating History : the 1979, 1997 and 2011 Referendums in Wales.”

- 11h40 : Sophie Béroud (Université Lyon 2/ TRIANGLE) “Espagne : la dynamique de production des régionalismes autonomiques, 1977-2006 ”

12h30 : déjeuner

- 14h : Moya Jones (Université de Bordeaux III) "Framing Welsh Identity 1966-1999"

- 14h40 : Esther Breitenbach (Edinburgh University) : "Feminist politics and devolution in Scotland"

15h20 : pause café

- 15h40 : Andrew Edwards (Welsh Institute for Social and Cultural Affairs), "A monkey’s tea party ? Change and conflict and the development of Labour’s devolution policy in the 1960s and 1970s"

- 16h20 : Keith Dixon (Université de Lyon 2/ TRIANGLE) "New Labour and the National Question 1994-1999"


Samedi 3 mars

- 9h20 : David McCrone (Edinburgh University) “The sociology of devolution in Scotland”

- 10h : Roderick Watson (Stirling University) : "From Scenes like these" ... Scottish literature and Scottish politics 1966-1999"

10h40 : pause café

- 11h : James Smyth, Douglas Robertson (Stirling University) ""Continuing the Struggle by Other Means" : Radical Scotland and arguing the case for Devolution in Thatcher’s Britain"

- 12h-13h : table ronde/discussion générale sur la décentralisation politique

/ Archives : colloques et journées d’études 2005 - 2014

UMR
2005 - 2019 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]