/ Séminaire ED483 Visa pour la thèse : le doctorat côté pratique(s)

Séance 5 : S’inscrire dans une recherche mondialisée

25 novembre 2016, 14h-17h à l’Université Lyon 2, quai Claude Bernard, Salle des colloques

Intervenantes

  • Laurence Roulleau-Berger, directrice de recherche au CNRS, Triangle, UMR 5206
  • Suyá Quintslr, doctorante en Sciences Politiques, Laboratório Estado, Trabalho, Território e Natureza, Universidade Federal do Rio de Janeiro, Brésil

Description de la séance

Le format “thèse” n’est pas unique partout, sa validité, sa reconnaissance n’est pas la même selon les pays voire même les universités. La généralisation du système Licence Master Doctorat n’est pas universelle et elle est le résultat de politiques qu’il convient d’interroger. A travers le témoignage de doctorants étrangers, nous aimerions mettre dans un premier temps en valeur les différences de contexte de recherche et les conséquences que ce contexte peut éventuellement avoir sur les formes, le contenu, la reconnaissance d’une thèse et du travail de recherche en général.
Dans un second temps nous aimerions élargir la discussion et discuter de la recherche comme un processus mondialisé. Les sciences humaines et sociales sont soumises à des concurrences, à des injustices (Rajeev Bhargava) ou des autonomies (Roulleau-Berger) dites "épistémiques", importantes à connaître pour les doctorants car elles vont impacter également leur parcours de chercheur. Laurence Roulleau-Berger, Directrice de recherche au CNRS, Triangle et du Laboratoire International Associé CNES/ENS Lyon-CASS " Sociologies post-occidentales en France et en Chine nous présentera la sociologie post-occidentale qu’elle produit en coopération avec des sociologues chinois.

/ Séminaire ED483 Visa pour la thèse : le doctorat côté pratique(s)

UMR
2005 - 2016 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]