/ Séminaire Genre et Politique

Caroline Muller : « "Cette sorte de tendresse dans laquelle le coeur a si peu de part..." Genre, sexualité conjugale et direction de conscience au XIXe siècle »

24 mai 2016, de 14h à 17h, en R 253, à l’ENS de Lyon (site Descartes)

Présentation

Caroline Muller, historienne, professeure agrégée (PRAG), Université de Reims Champagne Ardenne, Lahrha.

Résumé :
La direction de conscience est une relation privilégiée entre deux personnes catholiques : un directeur (prêtre, moine) et une autre personne. L’objectif de cette relation est d’aider la personne dirigée à progresser sur les plans spirituel et moral, de mieux discerner ce qui est souhaitable dans ses choix de vie selon les principes de la religion catholique. Dans ce cadre, directeurs et dirigé.es parlent de l’intime de l’intime : la sexualité. Le correspondance échangée avec le directeur est protégée par le secret : elle construit un espace dans lequel il est possible de raconter l’expérience de la sexualité conjugale. Cette sexualité conjugale fait l’objet de plaintes et de contestations répétées de la part des femmes auprès de leur directeur de conscience.

Dans cette proposition, j’essaierai de démêler plusieurs questions qui m’occupent :

  • De quelle manière les femmes perçoivent la sexualité conjugale et comment est-elle présentée ; les plaintes sont-elles reliables à une prise de conscience de rapports de force, d’une conscience d’être dominée au sein du mariage, jusque dans le lit conjugal ?
  • Dans quelle mesure le directeur de conscience peut être une ressource pour limiter – atténuer les formes de pression et de violences subies ? En d’autres termes, quel est l’objectif de ces femmes lorsqu’elles choisissent de raconter leur sexualité à leur directeur ?
  • Du côté des directeurs, que sait-on des discours tenus au sujet de la sexualité ? Quels sont les arguments avancés pour justifier le comportement des maris lorsque ce comportement ne correspond plus au devoir de procréation ? (retrait, stérilité etc.) Pourquoi les exigences des directeurs à l’égard du comportement sexuel des hommes sont plus modestes qu’à l’égard de celui des femmes ?

/ Séminaire Genre et Politique

UMR
2005 - 2016 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]