/ Directions d’ouvrages

Genre, révolution, transgression : études offertes à Martine Lapied

Présentation

Le présent ouvrage témoigne à sa façon de l’apport des études sur le genre à divers champs de recherche. En effet ces études ont irrigué, par l’entremise de diverses analogies et de multiples mouvements de convergence, les travaux sur les instances de socialisation et de politisation où se manifestent prioritairement des formes historiques de domination. Au nom d’une critique permanente de la pensée essentialiste sur la différence hommes/femmes, le chercheur en sciences humaines et sociales élargit sans cesse le champ de la compréhension des rapports sociaux. A ce titre, le présent volume n’est pas uniquement composé d’interventions sur le genre, mais comprend aussi des travaux analogues dans chacun des trois axes de l’ouvrage : L’esprit des Lumières et de la Révolution ; Créer, inventer, transgresser ; Femmes dans la Cité. L’histoire du genre telle qu’elle est pratiquée ici opère une transition de l’analyse des co-relations entre structures sociales et dynamiques représentationnelles à une approche des co-constructions entre acteur(e)s et environnement social. Elle situe le chercheur sur le terrain de la conscience réflexive des acteur(e)s, donc de leur appréhension dans des actions situées. De ce fait, interrogeant la pertinence de telle ou telle approche disciplinaire lorsqu’ elle s’en tient à un discours normatif, les études proposées dans ce volume circonscrivent de nouvelles catégories d’analyse qui ouvrent des perspectives dans de nombreux domaines de recherche.

Auteur(s) du labo

Jacques Guilhaumou

/ En savoir +