/ Ouvrages

La société civile dans les cités : engagement associatif et politisation dans des associations de quartier

Présentation

« Régulièrement appelée à la rescousse pour renouer le lien social et atténuer les effets de la crise de la participation politique, la société civile est aujourd’hui parée de bien des vertus. Dans ce contexte, les associations sont généralement considérées comme des lieux de politisation, sans que les processus qui s’y déroulent fassent véritablement l’objet d’investigations. En s’appuyant sur une observation ethnographique menée pendant plus de deux ans dans trois associations locales de jeunes issus de l’immigration, Camille Hamidi rentre dans cette « boîte noire », pour comprendre à quelles conditions les associations peuvent constituer des passerelles vers la société politique et l’espace public. Deux questions sont au cœur de l’ouvrage : les associations sont-elles réellement des « écoles de démocratie » ? Constituent-elles des lieux de politisation des adhérents ? La société civile dans les cités dessine une théorie des effets limités et cumulatifs de l’engagement associatif en matière de socialisation politique et démocratique. » (Présentation de l’éditeur)

Compte rendu de lecture

Igor Martinache, « Camille Hamidi, La société civile dans les cités. Engagement associatif et politisation dans des associations de quartier », Lectures (en ligne), Les comptes rendus, 2010, mis en ligne le 20 juillet 2010.

Vient également de paraître

Chez Economica, une traduction en français, par Camille Hamidi, de l’ouvrage de Nina Eliasoph : L’évitement du politique : comment les Américains produisent l’apathie dans la vie quotidienne. (/lectures.revues.org)

Auteur(s) du labo

Camille Hamidi