/ Séminaire ED483 Visa pour la thèse : le doctorat côté pratique(s)

Séance n°4 : Travailler avec les archives & Diffuser son travail : enjeux méthodologiques, épistémiques et politiques depuis une perspective LGBTI

9 mars 2023 : 15h00 - 18h00, en visioconférence

Référents de la séance

  • Clair Monod (Sociologie, Centre Max Weber, École normale supérieure de Lyon)
  • Nur Noukhkhaly (Sociologie, Centre Max Weber, École normale supérieure de Lyon)

Intervenant-es pressenti-es

  • Ruby Faure, Doctorant-e en philosophie et études de genre, Paris 8, LEGS
  • Corto Le Perron, Doctorant en histoire, EHESS, CEMS

Description de la séance

Cette séance a pour ambition d’aborder ce qui touche aux archives, son travail dans la recherche mais aussi sa dimension communautaire et les enjeux de diffusion qui y sont liés.
Un premier axe d’échange a des objectifs méthodologiques et épistémiques : Comment on accède aux archives ? Comment on sélectionne des archives ? De quelles archives parlons-nous ? Comment on pense depuis les archives ? Peut-on "tordre" les archives et dans quel sens ? Comment travaille-t-on avec le renouveau de la RGPD dans son travail de collecte, d’analyse puis de diffusion de ses sources ? On vous propose d’interroger ces différents enjeux depuis la recherche en études de genre, dans un ancrage pluridisciplinaire philosophique et historique. Quelles sont les différentes implications disciplinaires et pour quelle insertion dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche ?
Un deuxième axe d’échange interroge la place de la recherche dans le monde politique et charrie les enjeux de la diffusion et du lien avec des espaces hors université. En effet, les archives LGBTI connaissent aujourd’hui en Hexagone une implication communautaire renouvelée avec notamment des collectifs à Lyon et Marseille, travaillant aussi à la mise à disposition en ligne de ressources. Comment faire de la recherche en dialogue ou non avec ces espaces ? Que faire de nos positionnements personnels et dans quels buts ? Quelles conséquences dans notre manière d’appréhender les archives et plus largement notre travail de recherche ?
La séance débutera par une rapide introduction incluant un partage de ressources sur l’application du RGPD aux sciences sociales. Elle sera suivie de l’intervention de Ruby Faure et Corto Le Perron, qui réalisent des thèses portant sur des archives communautaires LGBTI.

Références

  • Faure, Ruby. 2021. « Tordre les archives (queering archives) : oui, mais dans quel sens ? » GLAD !. Revue sur le langage, le genre, les sexualités, no 11 (décembre). https://doi.org/10.4000/glad.3255.
  • Danjé, Michaëla. “Je chante l’amour collectif”, dans Danjé, Michaëla (dir.) 2021. Afrotrans : perspectives, entretiens, poésie, fiction. Paris : Cases rebelles éditions, pp. 75-114.
/ Séminaire ED483 Visa pour la thèse : le doctorat côté pratique(s)