/ Des membres de Triangle participent

Anne Verjus participe au 6ème workshop « Penser l’héritage (6) : Héritage et féminisme au XIXe siècle » organisé par le Centre de Recherches en Histoire des Idées (CRHI)

6 décembre : 09h00 - 12h00, en distanciel

Présentation

Anne Verjus, politiste et socio-historienne, directrice de recherche au CNRS et directrice de Triangle, présentera (à 9h) une communication intitulée :
« Transmission des biens et filiation par les femmes à l’époque des Révolutions : l’œuvre oubliée de James Henry Lawrence (1773-1840) ».

James Henry Lawrence est un auteur anglais qui publie, en trois langues et sur une durée d’un demi siècle, entre 1793 et la fin des années 1830, une quinzaine d’éditions différentes d’une même oeuvre : L’Empire des Nairs. Peu connu aujourd’hui, largement diffusé dans les cercles radicaux de son vivant, il est l’un des rares penseurs de son époque à proposer une abolition du patriarcat par la suppression du mariage et de la paternité. Ce qui le motive n’est pourtant pas la libération des femmes mais l’authenticité de la filiation. Car l’émancipation des femmes vient comme une conséquence et non comme une finalité de son système aristocratique : la transmission des biens et du nom par les mères, seule garante à ses yeux d’une vérité de la filiation, garantit à celles-ci leur autonomie juridique et leur indépendance économique. L’éloge que les Saint Simoniennes feront de son livre témoigne de la proximité de vues entre les premières féministes et cet aristocrate convaincu et iconoclaste. Nous discuterons, dans cette communication, d’une part des conditions de possibilité, de circulation et de réception de cette œuvre atypique ; d’autre part d’un des nombreux paradoxes qui la traversent : comment peut-on être aristocrate, anti-moderne, adepte des Lumières et féministe en même temps ?

Le workshop, organisé par Mélanie Plouviez, se poursuivra ensuite avec une intervention de Stefania Ferrando intitulée « De l’abolition de la place du père à l’abolition de l’héritage : Ma loi d’avenir de Claire Démar (1833) ».

>> En savoir + sur ce workshop

/ Des membres de Triangle participent