/ Économies politiques

Axe 2 : Économie des institutions et économie sociale

Responsable : Olivier Brette

Présentation

Le projet de l’axe s’inscrit dans la continuité des recherches conduites auparavant, dont il conserve l’ancrage théorique institutionnaliste. La question de la pluralité des formes d’économie et de leur (co)évolution historique en constituera la colonne vertébrale.
Il s’articule autour de trois champs principaux, qui restent traversés par les problématiques d’économie sociale et solidaire.

  • Gouvernance d’entreprise et relations de travail
    L’analyse des liens entre gouvernance d’entreprise et relations de travail a émergé en tant que problématique commune à différents projets amorcés au cours du précédent contrat quinquennal. Elle constituera l’une des principales thématiques de recherche de l’Axe dans les années futures. Le développement de cette voie de recherche s’appuiera sur les données collectées dans le cadre de l’ANR COOP-in-AND-out relative aux sociétés coopératives, et via la participation de certains membres de l’Axe à un projet sur les plateformes de travail ou crowdworking pré-selectionné pour une ANR. Elle sera aussi alimentée par la participation à des travaux quantitatifs sur les liens entre conditions d’emploi et conditions de travail dans le cadre d’un projet financé par la DARES (Ministère du travail) et porté par le laboratoire IRISSO de l’université de Dauphine. Par ailleurs, conformément aux pratiques méthodologiques couramment mobilisées dans le cadre de l’Axe, il s’agira d’ancrer le traitement de cette thématique dans une perspective historique. L’analyse des formes de gouvernance d’entreprise s’appuiera également sur le Séminaire « Entreprises, marchés et régulations », co-organisé avec le LARHRA (UMR 5190).
    Enfin, cette voie de recherche pourra à la fois nourrir une partie des activités et bénéficier des interactions du futur chantier transversal sur « Travail et politique », auquel plusieurs membres de l’axe vont participer.
  • Pluralité monétaire et liens financiers
    Les recherches conduites sur la thématique de la pluralité monétaire ont vocation à être poursuivies et étendues. Elles tireront parti des résultats produits dans le cadre de différents projets récemment amorcés. Parmi ceux-ci, le projet MOLONA, piloté par le GRETha (Université de Bordeaux, UMR 5113) et financé par le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine vise à constituer un collectif de chercheurs et chercheuses issus de plusieurs laboratoires d’économie, de sociologie et de science politique, dont Triangle, pour produire une analyse comparative de différentes monnaies locales complémentaires. Par ailleurs, certains membres de l’Axe participeront au cours du prochain quinquennal à l’ANR BITUNAM (« Bitcoin User Network Analysis and Mining ») piloté par Rémy Cazabet (UCBL, LIRIS, UMR 5205) dont l’objet est d’analyser les transactions en Bitcoins et autres crypto-monnaies, à partir des techniques issues du Machine Learning, du Data Mining et de l’analyse de réseaux. L’objectif principal sera de caractériser les divers types d’usages des principales crypto-monnaies et leur évolution au cours du temps. Enfin, les nouvelles pratiques de finance solidaire feront l’objet de travaux, en lien avec le développement des monnaies locales et des dispositifs locaux tels que les CIGALES.
    Les recherches initiées de longue date dans le cadre de Triangle sur les institutionnalismes monétaires et, plus généralement, sur l’histoire de la pensée monétaire seront poursuivies.
  • Innovations et changements institutionnels
    Une autre voie de recherche sera développée, qui traitera des interactions entre la dynamique de l’innovation et l’évolution des institutions entendues comme des systèmes de règles sociales.
    Elle s’appuiera notamment sur la participation de membres de l’Axe au projet GROWINPRO (« Growth Welfare Innovation Productivity ») financé par la Commission Européenne dans le cadre du Programme H2020-SC6-TRANSFORMATIONS-2018. La contribution de Triangle à ce projet portera sur les relations science-industrie-société et sur les transformations des politiques publiques face aux enjeux numériques et aux grands défis sociétaux. Le projet ASIS (« Alpine Social Innovation Strategy »), sélectionné dans le cadre du Programme INTERREG Alpine Space (2018-2021) et auquel participent des membres de l’Axe, permettra également de nourrir cette voie de recherche. Ce projet, cofinancé par le Fonds Européen de Développement Régional et porté par la Chaire d’entrepreneuriat en Économie Sociale et Solidaire de l’Université Lumière Lyon 2, vise à développer l’innovation sociale dans l’Arc Alpin par la collaboration d’acteurs publics et privés issus de six pays européens.
    L’étude des interactions entre innovations et changements institutionnels pourra également mobiliser les travaux réalisés dans le cadre du Séminaire interdisciplinaire « Histoire et économie » (co-organisé par Triangle, HiSoMA UMR 5189 et CIHAM UMR 5648) autour de l’évolution de la notion de « juste prix », des sociétés antiques jusqu’à l’époque contemporaine. Elle pourra aussi tirer parti des activités menées au sein du chantier transversal de Triangle « Politique des savoirs : productions, circulations, usages ». Ce chantier abrite notamment le projet OUNAP (« Outils numériques et actions publiques : de nouveaux rapports entre gouvernants et gouvernés ? »), financé par la MSH-LSE (2019-2021).

Voir aussi :