/ Économies politiques

Axe 1 : Histoire de la pensée économique

Responsable : Michaël Assous

Présentation

Le projet porté par l’axe s’articulera autour de quatre objets :

  • Naissance de l’économie politique socialiste : l’« encyclopédie nouvelle (1833-1847) »
    Ce projet entend poursuivre et impulser de nouvelles réflexions sur l’Encyclopédie nouvelle : Dictionnaire philosophique, scientifique, littéraire et industriel qui, encore aujourd’hui, reste peu étudié. Ce corpus comprend huit tomes de près de mille pages sur deux colonnes. Pour ses deux promoteurs, MM. P. Leroux et J. Reynaud, ainsi que pour la large équipe des rédacteurs qui vont les accompagner, il s’agissait de réaliser pour ce premier 19e siècle qu’on annonçait complémentairement industriel et républicain ce que la grande Encyclopédie de Diderot et d’Alembert avait réalisé au siècle précédent. Il s’agira ainsi de poursuivre jusqu’en 2023 le cycle de cinq évènements intermédiaires entre le séminaire et la journée d’études (trois à la Maison française d’Oxford et deux au Triangle-LabEx COMOD) au cours desquels sont présentés et discutés depuis 2018 trois entrées/articles.
  • Circulation des savoirs économiques et actions publiques aux XVIIIe et XIXe siècles
    La relation entre économie politique et politique publique est un élément essentiel de tout un pan de la recherche en histoire de la pensée économique marquée initialement par les travaux de Lionel Robbins et William Grampp et plus récemment par ceux de Donald Winch et Robert Coats. Au gré de l’évolution de l’analyse économique, la recherche s’est progressivement réduite à des études comparatives liée à l’institutionnalisation de la profession d’économiste et au rôle des économistes dans la société, reléguant au second plan les sites spécifiques au sein desquels se sont tissés les liens entre économie politique et élaboration des politiques. L’objectif de ce projet est d’inverser cette tendance par une étude approfondie des canaux concrets par lesquels l’économie politique et la vie politique publique se sont mutuellement façonnées. Une attention particulière sera portée aux parlements, aux organes de presse, à l’édition des pamphlets ou encore aux activités des administrations publiques sur la période allant du XXIIIe au XIXème siècle. Un tel travail devrait ainsi permettre de jeter un éclairage nouveau sur les interactions entre la production des connaissances économiques et la conception des politiques publiques.
  • Histoire de l’économie au XXème siècle : l’hypothèse des communautés de recherches
    Ce projet porte sur les relations entre théorie économique et décisions politiques depuis l’entre-deux-guerres. Son objectif est d’examiner les communautés de recherche – acteurs réunis en un lieu précis, pour une période relativement courte et mobilisant des outils d’analyse communs – qui ont exercé un impact majeur dans les domaines de l’analyse économique et de la politique économique. A chaque fois, il s’agira d’explorer les relations biunivoques existant entre ces communautés et l’agenda politique à côté duquel elles évoluent : ces communautés de recherche se structurent autour de questions présentes à l’agenda politique qu’elles contribuent à transformer en retour.
    Parce qu’il combine recherche analytique - travail sur les modèles principalement- et contextuel, ce projet s’appuiera à la fois sur l’exploitation des fonds d’archives situés aux États-Unis et en France et, dans la mesure du possible, sur des éléments issus d’interview conduites auprès de certains protagonistes. Neuf communautés, réparties entre les États-Unis et la France seront étudiées en détail
  • Un quatrième projet à cheval entre cet axe et celui de philosophie économique porte sur le concept de rationalité (voir projet de l’axe philosophie économique).

Voir aussi :