/ Action publique

Axe 1 : Savoirs, dispositifs et normes de gouvernement

Présentation

Responsables : Gilles Pollet (PR, IEP de Lyon), Cécile Robert (MCF, IEP de Lyon)

L’axe « Savoirs, dispositifs et normes de gouvernement » accueillera un ensemble de travaux explorant les rapports entre savoir(s) et pouvoir(s) dans une perspective de sociologie – notamment historique – de l’action publique, attentive aux acteurs qui la produisent et affirmant une forte dimension empirique, inductive et processuelle. Les enquêtes socio-historiques engagées dans cette perspective par l’ANR Mosare dans le précédent contrat se poursuivront et porteront notamment sur l’étude de l’action administrative et de ses acteurs, aux différentes échelles municipale, nationale, internationale mais également transnationale. Cette dernière direction devrait se développer plus particulièrement dans les années à venir autour des échanges et circulations transatlantiques et en particulier en collaboration avec les collègues américanistes investis dans le pôle. C’est également dans cette même dynamique que s’inscrivent les enquêtes en cours sur les disciplines académiques comme sciences de gouvernement – droit, économie, policy analysis, european studies –, ou les recherches concernant l’évolution des relations entre les espaces académiques et les acteurs politiques et administratifs (projet européen Unike). Deux autres directions seront également explorées dans le cadre du contrat à venir : les enquêtes porteront notamment sur les dispositifs à travers lesquels sont produits les savoirs de gouvernement et/ou dans lesquels ils s’incarnent : travaux sur les procédures d’expertise, les réseaux de villes, concertation dans le cadre de projets d’infrastructures, etc. Du fait de l’arrivée de juristes au sein de l’UMR Triangle, il est proposé de développer un angle de recherche portant sur la mobilisation des nouvelles théories critiques en droit (tant interne qu’international, public que privé). Si ces études sont relativement développées outre-atlantique (courant des critical legal studies), elles sont relativement peu présentes dans la doctrine française (malgré un important mouvement critique en droit dans les années 1970-1990). Il s’agira, de façon générale, de s’interroger sur la réception, par le droit – produit – et par les discours sur le droit – doctrines – des savoirs notamment développés par les études post-coloniales, les subaltern studies, la global history… Les recherches s’inscriront clairement dans une démarche pluridisciplinaire, visant à étudier le droit au travers des prismes normatif, mais également sociologique, anthropologique, historique et économique.

Pour en savoir plus :

UMR
2005 - 2016 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]