/ Politisation et participation

Axe 1 : Classes populaires, dynamiques de participation et de mobilisation

Responsable : Montserrat Emperador (MCF, Lyon-2)

Présentation

Les travaux menés sur la thématique des mutations de la participation conduisent à s’intéresser de façon plus spécifique, à partir de terrains comparés, aux rapports qu’entretiennent les catégories populaires aux formes de participation politique entendues dans un sens large, mais aussi aux dispositifs pensés dans l’objectif de réduire la distance qu’entretiendraient ces groupes sociaux aux formes « classiques » de la participation. Il s’agira ici de faire dialoguer des travaux de recherche en cours qui portent sur les quartiers populaires et le rapport à la politique des populations issues de l’immigration avec des travaux sur d’autres espaces territoriaux et d’autres composantes des classes populaires, mais aussi sur la construction du lien de représentation et sur les formes d’appropriation d’instruments et de dispositifs institutionnels comme le vote, les programmes de participation citoyenne, les structures associatives, partisanes et syndicales.

Le séminaire « Action collective », commun à Triangle et au CMW, qui existe depuis trois ans explore la question du rapport entre mouvements sociaux et dynamiques d’institutionnalisation, viendra nourrir en partie cette réflexion.

Un nouveau séminaire verra le jour dès la rentrée 2014, consacré à « L’ethnicité dans les sciences sociales françaises. Retours sur des trajectoires de recherche et perspectives », en lien avec le programme de recherche ANR Réanalyse, auquel participent trois membres du laboratoire Triangle (C. Hamidi, V. Sala-Pala et T. Rioufreyt). D’autres chercheurs du pôle « Politisation et participation » travaillant sur l’immigration pourront également s’y impliquer.

Un des objectifs, durant ce nouveau contrat, pourrait, enfin, consister à engager de façon collective une enquête localisée – par exemple sur une ville petite ou moyenne du département – afin d’explorer dans ses différentes dimensions le rapport au politique de ses habitants. Cette recherche, conduite en lien avec un enseignement méthodologique mis en place dans le cadre du M2 « Recherche Sociologie politique » depuis maintenant trois ans et qui donne lieu à un « stage de terrain », serait ainsi l’occasion de renforcer les liens entre le master, la formation doctorale et le pôle.

Pour en savoir plus :

UMR
2005 - 2016 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]