/ Articles de presse, interviews

Haoues Seniguer : « La normalisation des relations avec Israël, l’exemple du grand écart permanent du PJD au Maroc »

7 janvier 2021, Saphir News

Présentation

S’il est un point commun à tous les mouvements politiques qui participent un jour au pouvoir, en particulier lorsqu’ils sont structurés par une forte idéologie, c’est le spectre du désenchantement. Celui-ci finit bel et bien par arriver, à un moment ou à un autre de leur mandat. C’est inéluctable. En cela, l’islamisme institutionnel en général et le Parti de la justice et du développement marocain en particulier ne sont en rien des exceptions. La référence à l’islam n’y change rien, sinon qu’elle peut aggraver la crise en son sein parce que tout ce qui touche au sacré l’amplifie et l’exacerbe nécessairement.

Article rédigé par :

  • Haoues Seniguer :

    Maître de conférences en science politique à Sciences Po Lyon
    Directeur adjoint de l’Institut d’études de l’islam et des sociétés du monde musulman (IISMM), UMS 2000, EHESS/CNRS, Paris

Accès en ligne

/ Articles de presse, interviews