/ Projets ANR

Projet ANR - CALOT : Les conséquences de la loyauté forcée [2020-2023]

Partenariat

Description du projet

Le titre du projet s’inspire du triptyque classique d’Hirschman (1970), qui avance que des consommateurs insatisfaits ont le choix entre trois options : la prise de parole, la défection et la loyauté. En situation d’autoritarisme, l’insatisfaction politique se décline sous les formes de la contestation publique (exposée à la répression), de l’exil (accessible à une minorité seulement) ou d’une apparence d’assentiment sans véritable adhésion à un régime perçu comme hostile. L’objet de la recherche sont les formes et les conséquences de cette loyauté forcée, saisies principalement sous l’angle de leurs contrecoups sur les dispositions et parcours des individus : l’hypothèse centrale est qu’un tournant autoritaire produit une socialisation secondaire contrainte qui affecte et redéfinit l’être social des individus qui lui sont soumis, selon des formes et des modalités que la recherche se donne pour objectif d’identifier. Quatre terrains seront étudiés dans une démarche comparatiste : la France de Vichy (1940-1944), l’Argentine du « processus de réorganisation nationale » (1976-1983) ainsi que la Russie et la Turquie contemporaines marquées par les raidissements autoritaires des gouvernements de Vladimir Poutine et de Recep Tayyip Erdoğan. Notre appréhension de l’autoritarisme se veut délibérément large, qui entend saisir l’exercice coercitif du pouvoir avant tout « par en bas », sous l’angle de ses effets durables sur les individus qu’il se soumet. Il est attendu de la valorisation de la recherche, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du monde académique, qu’elle contribue à la réflexion sur la défense des droits fondamentaux et sur la résistance à l’oppression dans un contexte de tentations autoritaires croissantes dans de nombreux pays, y compris occidentaux.

Coordination de Lilian Mathieu (Centre Max Weber, ENS Lyon) et Maya Collombon (IEP de Lyon, UMR Triangle).
La coordination de l’équipe turque du programme est assurée par Sümbül Kaya (IFEA).

Membres de Triangle participant au projet

  • Maya Collombon, maîtresse de conférences en science politique à Sciences Po Lyon