/ Doctorant·e·s

Giard, Maële

 Doctorante en géographie, aménagement et urbanisme à l'Université Lumière Lyon-2

Thèse en cours

Sujet : Les alternatives pour la transition socio-écologique : la biorégion et ses communs territoriaux

Sous la direction de Guillaume Faburel (co-encadrante Daniela Poli)

Thèse débutée en 2019

Résumé :
Ce projet de thèse a pour objet le foisonnement des initiatives habitantes de la transition socio-écologique. Ce foisonnement interpelle les modèles de l’action territoriale par d’autres formes d’engagement, singulièrement en dehors des grandes métropoles. Par leur force créative, ces initiatives reposent la question de l’habiter et des rapports au vivant, mais aussi des ressources économiques endogènes et des rapports aux institutions publiques. Elles pourraient présenter une alternative aux dynamiques de l’intégration métropolitaine et dès lors une réponse possible dans une période marquée par diverses crises (écologique, sociale, démocratique…).

Les ambitions de cette thèse sont d’établir, par un co-encadrement international, plusieurs collaborations scientifiques et une démarche emboîtée d’enquêtes, 1/ une typologie de ces différentes initiatives, sous l’angle particulier de leurs formes de vie de leurs choix d’autonomie (alimentaire, énergétique, résidentielle… et démocratique), 2/ pour alors proposer une géographie, biorégionale, de territoires généralement qualifiés de périphériques, et ce en approfondissant notamment leur construction polycentrique et leurs liens spécifiques aux systèmes d’acteurs locaux. Ce projet d’expérimentation biorégionaliste se ferra dans le grand territoire grenoblois.

Nous utilisons pour ce faire le concept très actuel de communs territoriaux, ainsi que mobilisons les pensées du territorialisme au travers de leurs premières expériences théoriques et pratiques, en France comme à l’étranger.

Formation

2017 - 2019
Double Master : Affaires Publiques (Sciences Po Lyon) et Politiques et Stratégies Urbaines et Territoriales (Université Lyon Lumière II)

2016 - 2017
Licence 3 Géographie Aménagement, (Université Lumière Lyon 2)

2014 - 2016
Classe préparatoire littéraire option histoire géographie, lycée Mme de Staël, Montluçon

Enseignements

  • Intervenante du cours (2020) « Participation citoyenne, infrapolitique et démocratie urbaine » (responsable G. Faburel), 4ème année l’Institut d’Étude Politique de Lyon, séance de 3h intitulée « Cas d’études des luttes dans les métropoles »
  • Intervenante du cours (2019) « Débat public, conflits et mobilisations dans l’espace urbain » (responsable G. Faburel), Master 2 Institut d’Urbanisme de Lyon, séance à deux voix avec Mathilde Girault de 3h intitulée « Cas d’études luttes urbaines »
  • Intervenante du cours (2019) « Luttes urbaines » (responsable G. Faburel), Master 2 Ville et Environnement Urbain, séance à deux voix avec Thibaud Cavaillès de 3h intitulée « Cas d’études grandes et petites villes

Expériences professionnelles

  • Stagiaire de recherche à l’École urbaine de Lyon (EUL) au sein du programme de recherche Périphéries pirates, Lyon (mars à juillet 2019)
  • Stagiaire de recherche à l’Institut National de la Recherche Scientifique (INRS), Montréal (juin à août 2018)
  • Intervenante au Young Planners Workshop ECTP-CEU, Paris (juin 2017)

Implication dans la vie scientifique

Valorisation scientifique

Articles scientifiques :

  • Giard Maële « Le citoyennisme n’est pas un municipalisme », The conversation, 2020 (soumission)
  • Giard Maële, Breux Sandra, « Travailler au café ? La vocation socio-territoriale de certains cafés contemporains », Cahiers de géographie du Québec (à paraitre)

Chapitre d’ouvrage :

  • Guillaume Faburel et Maële Giard, 2020, « Contre la métropole et son monde : la biorégion », in Biens communs et territoire, Leïla Kébir et Frédéric Wallet (dir.), PUCA et Ecole des ingénieurs de la Ville de Paris, 8 p.

Mémoire de recherche :

  • Giard Maële « Lutter en ville : entre illusion et survie », mémoire de recherche sous la direction de Guillaume Faburel, soutenu en septembre 2019, mention très bien
  • Giard Maële, « Les applications d’aide à la mobilité : une réponse à la mobilité durable urbaine ? », mémoire de recherche sous la direction de Christian Desmaris, soutenu en septembre 2018, mention bien