/ Directions d’ouvrages

La décentralisation dans les pays francophones d’Afrique de l’Ouest

Présentation

« Ce mode d’organisation politique et administratif, qu’est la décentralisation, occupe aujourd’hui une place fondamentale dans les pays francophones de l’Afrique de l’Ouest, comme le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Niger, et le Sénégal. La décentralisation y est en effet bien souvent présentée comme un chemin, voire le chemin, vers la démocratie et le développement, même si l’histoire mouvementée de bien de ces « jeunes » pays indépendants n’a pas continuellement consacré une approche démocratique.
Dans les pays francophones d’Afrique de l’Ouest, comme en France, la décentralisation ou plutôt sa mise en œuvre s’avère un chantier toujours d’actualité, car lent, long, progressif, évolutif, voire tourmenté, avec de nombreux allers-retours favorables ou défavorables à ce mode d’organisation, surtout dans les pays ayant connu bien des régimes politiques successifs, et en particulier plusieurs coups d’état militaires.
S’il n’est sans doute plus approprié –aujourd’hui– de parler de mimétisme mis en œuvre plus ou moins explicitement par les anciennes colonies, on ne peut cependant que noter l’influence du modèle français, l’existence des mêmes caractéristiques de reconnaissance de la décentralisation ainsi que la similitude des questions essentielles suscitées par la mise en place de celle-ci, comme notamment celle du nombre le plus approprié d’échelons territoriaux ou encore celle de l’ampleur des compétences transférées.
La décentralisation semble néanmoins être désormais un acquis dans les pays francophones de l’Afrique de l’Ouest. En pratique, cependant, diverses difficultés se posent encore, en particulier celles de l’effectivité du transfert des compétences et des moyens –humains, matériels et financiers– affectés au processus décentralisateur, ainsi que la question toujours délicate des contrôles exercés ou à exercer, qui ne consacrent pas nécessairement une véritable décentralisation.
Le présent ouvrage, constitué de contributions écrites par des universitaires, des experts et/ou des hauts-fonctionnaires, démontre parfaitement combien la décentralisation est encore une sorte d’idéaltype à atteindre, et qu’elle est loin d’être une pratique effective, efficiente et efficace dans les pays francophones de l’Afrique de l’Ouest. » (4e de couv.)

Auteur(s) du labo

Jean-Luc Pissaloux