/ Archives : colloques et journées d’études 2005 - 2014

Journées d’études organisées par Ludovic Frobert : L’Echo de la Fabrique, naissance de la presse ouvrière à Lyon.

3 septembre 2007, au 5 septembre, en salle F08, à l’ENS LSH de Lyon.

Pour d’autres informations sur ces journées d’études et sur le recueil à paraître, voir également le site de l’Echo de la Fabrique, à la rubrique suivante : La Fabrique d’un Recueil.

Téléchargez ici le programme au format pdf.

img


C’est à Lyon, entre octobre 1831 et mai 1834 que voit le jour le premier journal ouvrier publié en France. Là, les canuts créent leur propre organe, un hebdomadaire, L’Echo de la fabrique. Durant une cinquantaine de mois, les chefs d’ateliers et ouvriers en soie, vont s’entendre, s’informer, débattre, prendre voix dans leur journal, semaines après semaines, pour tenter d’adapter le régime complexe de la fabrique lyonnaise à l’évolution industrielle en cours, de manière à préserver leur autonomie et leur liberté. Pour cela, Antoine Vidal, Joachim Falconnet, Marius Chastaing, Joseph Bouvery, Michel-Marie Derrion, César Bernard, d’autres encore, vont débattre dans les pages de L’Echo de « l’association industrielle » et de « l’enseignement mutuel », tenir la chronique des séances du conseil des prud’hommes, s’informer des nouvelles panacées saint-simoniennes, républicaines ou fouriéristes, développer leurs réflexions sur « l’économie sociale », présenter leurs poèmes, chansons et charades, multiplier les conseils pratiques, dans le domaine de « l’hygiène » aussi bien que dans celui de la « jurisprudence usuelle », proposer des « lectures prolétaires », croiser le fer avec les journaux rivaux, notamment le Courrier de Lyon, organe de la préfecture.

Ces journées d’études qui viennent achever le projet d’édition en ligne du journal des canuts (voir le site http://echo-fabrique.ens-lsh.fr) vont réunir différentes spécialités - littérature, histoire, économie, linguistique, sociologie, philosophie - pour parcourir ce corpus et croiser les points de vues.

Lundi 3 septembre

9h - 12h30 JEREMY POPKIN (UNIVERSITÉ DU KENTUCKY),
  Marius Chastaing, journaliste prolétaire
  DOMINIQUE VARRY (ENSSIB)
  Les imprimeurs des journaux canuts
  MAURICE TOURNIER (CNRS)
  Les labels ouvriers dans le journal des canuts
   
14h30 - 16h ALAIN COTTEREAU (EHESS)
  L’originalité d’un public local : le fonctionnement jurisprudentiel des prud’hommes lyonnais des années 1830-1850
  EMMANUEL RENAULT (ENS LSH)
  Souffrance et mépris dans L’Echo de la fabrique
   
________________

Mardi 4 septembre

9h - 12h30 BETSEY PRICE (YORK UNIVERSITY)

Les canuts et les développements technologiques 1831/1834
  JONATHAN BEECHER (Université de Californie à Sant a Cruz) et PIERRE MERCKLÉ (ENS LSH)
  Le fouriérisme des canuts
  MARIE-FRANCE PIGUET (CNRS)
  Auto-désignation et reconnaissance : le mot canut et le « concours ouvert sur l’adoption d’un terme générique pour désigner la classe des ouvriers en soie »
  SIMON HUPFEL (ENS LSH) ET DAVID VALLAT (UNIVERSITÉ LYON 1)
  Les canuts et l’argent : l’exemple de la caisse de prêts
   
14h30 - 16h JACQUES GUILHAUMOU (CNRS)
  1789-1830, la nouvelle aristocratie et le peuple. La permanence de la construction de soi par contraste
  SARAH MOMBERT (ENS LSH)
  La Muse de la Fabrique : les rubriques littéraires de l’Echo de la fabrique
   
________________

Mercredi 5 septembre

9h - 12h30 GEORGES SHERIDAN (UNIVERSITÉ DE L’OREGON)
  Les échos de l’Echo : commémoration, association et vocation journalistique à la suite de l’Echo de la fabrique, 1834/1870
  ANNE VERJUS (CNRS)
  L’homme et la femme, voilà l’individu social : Couples et classes de sexe dans l’Echo de la fabrique
  PHILIPPE RÉGNIER (CNRS)
  Les saint-simoniens et les canuts de Lyon
  ALAIN CLÉMENT (Université de Tours) et LUDOVIC FROBERT (CNRS)
  Machines et machinations : le débat entre Anselme Pétetin et Joseph Bouvery

/ Archives : colloques et journées d’études 2005 - 2014

UMR
2005 - 2018 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]