/ Séminaire du Laboratoire Junior d’épistémologie et d’ontologie sociale (LEOS)

Guilhem Lecouteux : « Faust signa-t-il librement ? Liberté de choix et formation des préférences en présence d’agents avec une rationalité limitée »

14 juin 2019, 16h-18h, à l’ENS de Lyon, bâtiment Buisson, salle D8.007

Présentation

Guilhem Lecouteux est maître de conférence en économie à Nice, Sophia Antipolis.

Résumé de son intervention :
Le paternalisme libertarien considère que les individus ne parviennent pas à satisfaire leurs préférences à cause de divers biais cognitifs, et en appelle aux architectes de choix pour nudger les individus, afin de les aider à prendre de meilleures décisions pour eux-mêmes. En identifiant les biais cognitifs des individus comme la seule source de leurs "erreurs", le paternalisme libertarien néglige les diverses dynamiques sociales qui forment les préférences et influencent les comportements des individus (e.g. le marketing ou la pauvreté menant à l’obésité, plutôt qu’un simple problème de self-control). Cette approche trop restrictive impacte significativement les objectifs et moyens considérés dans la mise en place de politiques publiques comportementales. Celles-ci vont en effet se contenter de corriger ex post les comportements individuels "déviants", plutôt que de s’attaquer aux causes ex ante de tels comportements.

/ Séminaire du Laboratoire Junior d’épistémologie et d’ontologie sociale (LEOS)

UMR
2005 - 2019 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]