/ Colloques - journées d’étude

Journée d’étude : Le débat Foucault | Veyne. Autour de « Foucault révolutionne l’histoire »

5 juin 2019, à l’ENS de Lyon, bâtiment Buisson, salle D8.006

Présentation

Cette journée d’étude aura comme objet principal l’étude d’un échange qui s’est tenu dans le bureau de Michel Foucault au Collège de France, le 17 mai 1979, autour du texte de Paul Veyne « Foucault révolutionne l’histoire » (Seuil, 1978). L’enregistrement de cette discussion – que nous avons récemment transcrit – constitue, aujourd’hui, ce que nous croyons être la seule trace des séances de travail qu’évoque Daniel Defert, dans sa chronologie des Dits et Ecrits : « Pendant les deux années où il traita de la gouvernementalité et de la raison politique libérale, le groupe de chercheurs qui intervenait à son séminaire se réunit régulièrement dans son bureau », « […] c’est dans ce cadre que furent analysées les thèses nominalistes de Paul Veyne développées dans “Foucault révolutionne l’histoire” » [1].

Cette archive présente un intérêt remarquable à plusieurs titres. Elle donne accès, tout d’abord, à un échange particulièrement riche entre Foucault et Veyne sur des questions d’épistémologie historique, qui aide à mieux comprendre la nature de leur dialogue au cours de cette période. Elle s’inscrit, ensuite, dans le sillage de la réflexion ouverte par Foucault, au début de 1979, dans la première leçon du cours Naissance de la biopolitique : « l’historicisme part de l’universel et le passe en quelque sorte à la râpe de l’histoire. Mon problème est tout inverse. Je pars de la décision, à la fois théorique et méthodologique, qui consiste à dire : supposons que les universaux n’existent pas, (…) » [2]. Elle offre enfin le rare exemple d’une discussion où l’on voit Foucault aux prises avec un problème, concernant sa propre démarche, qu’il s’efforce d’expliquer à ses interlocuteurs et pour lequel il n’a pas de solution. C’est ce « Foucault en questions » que nous voudrions interroger dans le cadre de la journée d’étude, rencontre qui nous donnera l’occasion de présenter au public ce document inédit à partir d’un nécessaire travail de contextualisation – favorisé, notamment, par la consultation des archives du Fonds Michel Foucault, déposées à la BnF et accessibles en partie sur la plateforme expérimentale développée au sein du projet ANR FFL.

Programme

  • 10h
    Michel SENELLART, ENS de Lyon
    Le dialogue Foucault-Veyne : questions d’historiens, questions de philosophes ?
  • 11h
    Florence HULAK, Université Paris 8
    La société, “sujet-objet” de l’histoire ?
  • 14h
    Carolina VERLENGIA, ENS de Lyon
    Comment contourner les universaux ? État et gouvernement
  • 15h
    Luca PALTRINIERI, Université Rennes 1
    La praxéologie est-elle vraiment un anti-universalisme ?
  • 16h15
    Frédéric GROS, Sciences Po Paris
    La pensée Foucault, au risque de l’histoire

Organisation et contact

Carolina Verlengia et Michel Senellart


[1M. FOUCAULT, « Chronologie », Dits et écrits, 1954-1988. I, 1954-1975, D. Defert et F. Ewald (éd.), Paris, Gallimard, 2001, p. 53.

[2M. FOUCAULT, Naissance de la biopolitique. Cours au Collège de France, 1978-1979, F. Ewald, A. Fontana et M. Senellart (éd.), Paris, Gallimard - Le Seuil, 2004

/ Colloques - journées d’étude

UMR
2005 - 2019 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]