/ Doctorant·e·s

André, Maxime

 Doctorant en science politique à Sciences Po Lyon

Thèse en cours

Titre provisoire : « « The Job of the People » : socio-histoire de la mise en œuvre partenariale d’une politique sociale par la National Youth Administration et la YMCA aux États-Unis (1935-1943). »

Directeurs de thèse : Gilles Pollet & Vincent Michelot

Résumé : Cette thèse interroge le rôle des organisations privées non-lucratives dans la mise en œuvre d’une politique fédérale états-unienne initiée par la National Youth Administration (NYA), fondée en 1935 dans un contexte de crise économique sans précédent. Cette politique (1935-1943), qui s’inscrit pleinement dans le New Deal (1933-1948), se compose de deux programmes d’aide à l’emploi et à l’éducation destinés à une jeunesse populaire que la crise expose particulièrement à la désaffiliation. La réalisation de son ambition centrale – la lutte contre le décrochage scolaire et le chômage de masse chez les jeunes – ne peut cependant s’envisager sans la contraction, par la NYA, d’un partenariat renforcé avec un certain nombre d’organisations privées qui, à l’instar de la Young Men’s Christian Association (YMCA), disposent à la fois de précieuses ressources financières et humaines et de plusieurs décennies d’expérience dans le secteur de l’aide à l’emploi. En plaçant les ressources privées des associations non-lucratives au cœur du fonctionnement de ses administrations, l’État fédéral américain augmente par ailleurs significativement sa capacité d’action.
Le processus de constitution et d’entretien d’une coopération entre organisations publiques et privées au niveau local est au cœur de ce travail de thèse. Quelles ont été les conditions de constitution de tels partenariats entre la NYA et certaines organisations privées ? Comment l’intervention de l’État fédéral dans un domaine jusqu’ici réservé à la sphère privée a-t-elle influé sur le paysage local du welfare pendant la Grande Dépression ? Que nous apprend cette configuration administrative originale des modes et stratégies d’expansion de la capacité fédérale américaine dans le contexte du New Deal ? Cette thèse s’attache à traiter l’ensemble de ces questions en se fondant sur un travail d’archives locales (Massachussetts) et fédérales.

Mots clés : Science Politique ; Analyse des politiques publiques ; États-Unis ; Prohibition ; New Deal ; Interventionnisme ; YMCA ; Socio-histoire ; American Political Development ; Administration, NYA.

Financement : Contrat doctoral fléché de l’Institut des Amériques – Mission de Coordination du pôle Nouvelle-Angleterre au Boston College, Massachusetts (2018-2021).

Communications

  • "Citizen participation and the rise of big government. A historical perspective to the intertwined trajectories of local interest groups and the federal state in the implementation of public policies in the United States" Congrès de l’IPPA - P03 Open Government : Participation, Inclusion and Impact - 27 juin 2019, Université de Concordia, Montréal

Enseignement

2018-2019

  • Module d’ouverture : "La fabrique des politiques publiques. Introduction aux processus de décision" (19h). 2A École d’ingénieur (Mines de Saint-Etienne)

Travaux d’études

  • 2017-2018 : Mémoire de recherche « Promouvoir la lettre pour distiller l’esprit La Prohibition dans l’État du Rhode Island, socio-histoire d’un interventionnisme citoyen dans la mise en œuvre de l’action publique (1923-1933) » sous la direction de Gilles Pollet et Vincent Michelot, Sciences Po Lyon.

Formation

  • 2018 : Doctorant contractuel en Science politique à Sciences Po Lyon.
  • 2017-2018 : Master 2 Sciences Humaines et Sociales, Mention Science politique, Parcours Analyse des Politiques Publiques, Sciences Po Lyon.
  • 2016-2017 : Master 1 de Science politique en échange aux États-Unis à la Portland State University.
  • 2013-2016 : Licence de Science politique à l’Université Lyon 2.
  • 2013-2016 : Licence d’Anglais LLCE à l’Université Lyon 2.

Langues

Français langue maternelle
Anglais niveau C2
Espagnol niveau B2