couverture du livre / Autres livres ou n° de revues

MAUCOURANT, Jérôme (2005). Avez-vous lu Polanyi ? Paris : La Dispute. 214 p.

Présentation


Ce livre vise à mieux faire connaître l’œuvre d’un penseur souvent cité mais rarement lu, Karl Polanyi. Né en 1886, à Vienne, capitale d’un empire cosmopolite qui a produit des penseurs aussi différents que fondamentaux comme Freud ou Popper, Polanyi développe dans les années 1920 un modèle de socialisme décentralisé, aux antipodes de la logique du « communisme de guerre » et de ce qui allait être la planification soviétique. Le livre tente de mettre en avant cette dimension de l’œuvre d’un auteur, qui ne cesse de refuser les mirages de l’économie de commandement, tout en dénonçant le caractère « naturel » ou « spontané » de la société de marché. Dans les années 1930, l’urgence est à combattre le fascisme : Polanyi élabore très vite une critique du fascisme et de son aspect radical qu’est le nazisme. Il montre que le fascisme est une réalité complexe qui, in fine, n’est rien moins qu’un projet anthropologique assez cohérent visant, grâce au totalitarisme et au vitalisme, à sortir l’homme de l’histoire par l’abolition de la politique. La chute du nazisme augure un nouveau moment dans l’œuvre de Polanyi : il s’agit maintenant de comprendre comment la logique même de la constitution de la « société de marché » contenait en germe la déraison totalitaire. Cette thèse de la Grande Transformation (1944) trouve son aboutissement dans un ensemble de recherches comparées en anthropologie économique et en histoire économique (1957), qui montre que toutes les économies ont des fondements sociaux, ce qui rend aussi utopique que dangereuse la volonté de construire une société de marché qui repose sur le fantasme de l’autonomie de l’économie, c’est-à-dire l’illusion que les marchés sont autorégulateurs.

Auteur(s) du labo