/ Séminaire Sciences sociales et circulation des savoirs

Séminaire doctoral de l’Axe Sciences Sociales et circulation des savoirs : « Variations du concept de mobilité en sociologie »

7 juin 2016, de 13h30 à 17h, en salle R143

Programme

Journée organisée par L.Roulleau-Berger, directrice de recherche au CNRS

  • 13h30-14h : Laurence Roulleau-Berger : Présentation du séminaire et introduction du séminaire
  • 14h-14h20 : Su Liang : Autour des concepts de mobilité sociale et de mobilité professionnelle
    Les concepts de mobilité seront clarifiés et définis grâce à une revue de la littérature. Nous présenterons notamment la mobilité sociale/la fluidité, les mobilités de travail/carrière/occupation, la mobilité de la main d’œuvre, les rapports entre mobilité économiques et ses gains. Ensuite, nous essayerons de résumer les différentes influences de ces concepts pour enfin essayer de construire un cadre théorique basé sur les concepts de mobilité et permettant de construire des hypothèses.
  • 14h20-14h40 : Discussion
  • 14h40-15h : Verena Richardier : Pouvoir, mobilité et frontières sécuritaires
    L’accès à une mobilité géographique légale, c’est-à-dire hors des parcours migratoires considérés comme non désirables par les Etats, est une ressource synonyme de pouvoir. Pouvoir voyager, traverser les frontières sans entraves est l’apanage des plus puissants, au point que le nombre de kilomètres parcouru peut rendre compte du statut social. Toutefois certaines frontières renversent ce lien, et les plus puissants deviennent les plus vulnérables, notamment en contexte de crise où les risques sécuritaires sont importants. Le lien entre pouvoir et mobilité s’inverse alors radicalement. professionnelle.
  • 15h-15h20 : Discussion
  • 15h20-15h35 : Pause
  • 15h35- 15h55 : Marie Bellot : 北漂, mobilités spatiales et mobilités professionnelles
    Le terme 北漂 beipiao désigne de façon générique ceux qui vivent et travaillent à Pékin sans en avoir le hukou. Parmi ce groupe pléthorique se trouve particulièrement en vue les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur venant travailler dans la capitale. Les mobilités spatiales autant que professionnelles sont ici au cœur de leur parcours, parcours faits d’une diversité d’expériences professionnelles. L’agencement des premières mobilités et des secondes est fait de continuités pour certains, pouvant notamment mener à la production de capital social et « mobilitaire » pour les mieux dotés, de discontinuités entre spatial et professionnel pour d’autres. L’idée est ici de penser ces agencements ainsi que ce que donnent à voir les bifurcations dans ces mobilités spatiales et professionnelles.
  • 15h55-16h20 : Discussion
  • 16h20-16h30 : Conclusions et mise en place du prochain séminaire

/ Séminaire Sciences sociales et circulation des savoirs

UMR
2005 - 2016 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]