/ Ouvrages

Plastic bodies : sex hormones and menstrual suppression in Brazil

Présentation

Publié par les presses universitaires de Duke, dans la série Experimental Futures éditée par Joe Dumit et Mike Fischer, Plastic Bodies offre une analyse ethnographique de l’utilisation et de la circulation des hormones sexuelles au Brésil. Le livre montre comment ces objets sont mobilisés pour créer, modeler ou discipliner les subjectivités et les relations sociales. Il propose une généalogie de la pratique de la suppression de la menstruation, une pratique qui émerge des préoccupations néo-Malthusiennes de la guerre froide avec le problème de la « surpopulation » au Sud. Le livre montre comment les technologies contraceptives développées pour répondre à ces inquiétudes ont ensuite été commercialisées en tant que pratiques de self-enhancement pharmaceutiques qui obéissent à une logique néolibérale du choix. La suppression de la menstruation est analysée aux côtés des nombreuses autres technologies de modification des corps mobilisées au Brésil. La notion de plasticité est mobilisée pour montrer que ces corps ne sont jamais pensés comme donnés une fois pour toute, mais plutôt comme nécessitant un travail de ré-agencement constant. Etant donné cette plasticité corporelle, et son caractère potentiellement explosif, l’ouvrage examine la manière avec laquelle les interventions corporelles biomédicales peuvent être évaluées. Il propose une lecture critique des interventions biomédicales qui n’est pas basée dans un deuil du référent naturel tout en n’investissant pas trop d’espoir dans un horizon future de flexibilité illimitée.

— > Lire l’introduction en ligne

Auteur(s) du labo

Emilia Sanabria