/ Doctorant.e.s

Girault, Mathilde

 Doctorante en études urbaines à l’université Lumière Lyon 2.

Thèse en cours

Sujet : Renouvellement de l’expertise territoriale et ses professionnalités en contexte d’incertitude socio-écologique. Le rôle décisif des imaginaires environnementaux des acteurs
Directeur : Guillaume Faburel, Pr. Université Lumière Lyon 2

Formations et parcours

2014 – : Université Lumière Lyon 2, Doctorat en 24ème section (Géographie, urbanisme et aménagement)
2012 – 2014 : Université Lumière Lyon 2, Institut d’Urbanisme de Lyon, Master en Urbanisme et Aménagement du Territoire - spécialité Urbanisme et Politiques Urbaines
Mémoire (2013) : Ecoquartiers en requalification urbaine : nouvel outil de mise-en-récit dessymboliques urbaines ? Etudes de cas de Lyon-Confluence et des Jardins de la Buire.
2009 – 2011 : Lycée Édouard Herriot de Lyon, Classes préparatoires littéraires spécialité histoire-géographie – Validation en géographie et philosophie

Domaines de recherches

  • Evolution des schèmes cognitifs et référentiels de l’action en contexte d’incertitude socio-écologique ;
  • Mutation dans les imaginaires des métiers sur la ville (portés par des praticiens, associations professionnelles, réseaux de structure, formations...) au prisme des désirs et représentations socio-écologiques ;
  • Les formations sur les questions urbaines : quelle(s) adaptation(s) des formats pédagogiques, représentations des métiers véhiculées... en lien avec la généralisation des incertitudes ?
  • La prise en compte des professionnalités dans les métiers de l’urbain : quotidienneté et modes de vie, trajectoires professionnelles et engagements personnels, rapports aux lieux et à l’environnement ;
  • Imaginaires de l’environnement, de la nature et de l’écologie chez les praticiens de la ville et de l’urbain ;
  • Recomposition des rapports entre savoirs et pouvoirs dans les métiers sur et dans la ville, notamment leurs politisations par réinscription dans des trajectoires subjectives (convictions, engagements, expériences territoriales vécues...) ;

Recherches et activités en cours

Membre de l’Equipe Projet de la recherche-action Paysages, Territoires, Transitions menée par le Minstère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie.

Pour le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie :
Construction d’une grammaire commune de la démarche « Paysages, Territoires, Transitions » par l’analyse des discours et enquête sur les trajectories professionnelles. De quelques imaginaires de la recherche et partages politiques des savoirs

  • Analyse des discours (réunions de l’équipe projet, journées d’études, plateforme collaborative...) ;
  • Réalisation d’entretiens sur les trajectoires professionnelles d’une dizaine de membres du comité de pilotage (CS, CO et Equipe projet) de la recherche « Paysages, Territoires, Transitions ».

Pour le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires, la Fédération nationale des Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement et la Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme : Vers de nouvelles conceptions de l’enquête de terrain et des territoires de l’action. Etudes des Démarches d’Observation dites expérimentales ou innovantes pour l’Ingénierie Territoriale (DOIT)

  • Inventaire et analyse croisée de démarches et pratiques expérimentales ou exploratoires, innovantes ou créatives, d’observation et d’analyse des territoires ;
  • Séminaire sur les choix de l’expérimentation : « sens » axiologiques (valeurs liées aux imaginaires de la ville et principes d’action liés aux imaginaires du métier), symboliques (ex : représentation de l’organisation professionnelle de la fabrique territoriale) et épistémologiques (conditions de validité des connaissances produites).

Pour le Ministère de l’Egalité des Territoires, du Logement et de la Ruralité, Phase 2 d’une recherche sur les modes de vie dans les écoquartier
Réalisation et analyse d’un séminaire de recherche (praticiens, porteurs et concepteurs de projet, chercheurs), sur les écoquartiers : Ginko, Bonnes, La Courrouze et la Duchère.

Recherches et activités antérieures

Février à juillet 2015 : co-encadrement avec Guillaume Faburel d’un travail d’étudiants tutoré (Master 2 de politiques urbaines) sur Le vécu de la densification dans la périphérie lyonnaise avec le Sépal (Jérémie Tourtier) et l’Agence d’Urbanisme de Lyon (Marie Dols)

  • Approche sensible (ressentis, modificaitons des comportements et pratiques, évolution des modes de vie...) et idéelle (représentations sociales du territoire et de la vie locale, imaginaires de la ville...) de la densification ;
  • Méthodologie choisie : immersions de terrain, entretiens habitants qualitatifs ;
  • Restitutions auprès de membres du Sépal et de l’Agence d’urbanisme, ainsi qu’auprès d’élus locaux (Conseil Syndical du Sépal).

Février 2015 à juin 2015 : Co-réalisation avec Guillaume Faburel d’une recherche-action menée pour le Bureau de l’aménagement opérationnel durable (AD4) du Ministère du Logement, de l’Egalité des Territoires et de la Ruralité, en vue de préparer l’évaluation de la Démarche EcoQuartier et de ses 20 engagements  ;

  • Séminaire collaboratif avec des membres du comité scientifique de la démarche EcoQuartier, des chargés d’évaluation et des chercheurs ;
  • Enquête complémentaire auprès des porteurs d’évaluation de la démarche EcoQuartier sur leurs conceptions d’un éco-quartier ;
  • Rapport final sur les notions clefs pour l’évaluation des engagements, annonçant des propositions pour la phase de vie des écoquartiers.

26 mai 2015 : Co-organisation avec Guillaume Faburel et Renaud Payre du colloque Sommes-nous tous égaux face aux Métropole et aux nouvelles Régions ? Débats autour des conceptions de la justice dans l’égalité des territoires
A l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, avec le soutien de l’UMR Triangle, de l’Université Lyon 2, du LabEx Intelligences des Mondes Urbains, et en partenariat avec le Conservatoire National des Arts et Métiers.

04 mai 2015 : Co-organisation avec Guillaume Faburel de la 3ème édition du forum (A)ménager autrement sur Les métiers de l’urbain face à l’incertain.
Débat sous l’angle de l’innovation dans les formations (Luc Gwiazdzinski, Université Joseph Fourier), de l’intentionnalité dans l’action (Olivier Soubeyran, Université Joseph Fourier) ou des modèles qui l’inspire (Thierry Paquot, Institut d’Urbanisme de Paris).

Novembre 2014 à février 2015 : Chargée de mission pour le Laboratoire d’Excellence Intelligences des Mondes Urbains dans le cadre de la création, par la Communauté d’Universités et d’Etablissements de la région Lyon - Saint-Etienne, d’une Mention Ville et environnements urbains, labellisée par le Laboratoire d’Excellence Intelligences des Mondes Urbains et visant la construction d’un pôle de formation Ville à l’échelle de Lyon - Saint-Etienne.

  • Enquêtes auprès de praticiens (institutionnels, associatif, économiques, sociaux…) de la région Lyon - Saint-Etienne et nationaux, portant sur les nouvelles professionnalités de l’urbain  ;
  • Interviews filmées de praticiens sur leurs trajectoires professionnelles (formations, postes et fonctions, thématiques et territoires d’étude et d’action, engagements personnels...) et des points saillants de leurs constructions (choix, rencontres, expériences sociales urbaines, engagements et convictions, etc.).

Janvier à juillet 2014 : Participation active à un séminaire interne à l’agence d’urbanisme de Lyon et à son analyse : Imaginaires de la ville, valeurs de l’action et évolution des compétences/formations professionnelles en urbanisme
Co-organisé par Guillaume Faburel et Pascale Simard (Agence d’urbanisme de Lyon), dans le cadre de l’Atelier 4 Formations et expérimentations pédagogiques du Laboratoire d’Excellence Intelligences des Mondes Urbains, en collaboration avec l’UMR Triangle.

  • protocole expérimental mêlant l’ensemble des responsables de pôles, enseignants-chercheurs et étudiants ;
  • rôle central et créateur des imaginaires des métiers dans les pratiques en urbanisme et aménagement ;
  • poids des imaginaires de la ville dans nos relations au monde (actuel ou futur, réel ou rêvé, souhaité ou rejeté…), qu’elles relèvent d’une volonté de transition ou de maintien en passant par celle de la résilience ou l’adaptation ;
  • difficultés méthodologiques et inerties (professionnelles ou sociales, conscientes ou inconscientes, intentionnelles ou involontaires…) à discuter des imaginaires, liées à des héritages cognitifs (formations, métiers et professions, constructions sociales de l’expertise ou des structures de métier, etc.).

Février 2014 à juillet 2014 : Atelier professionnel avec l’Agence d’Urbanisme de Lyon portant sur l’ habiter métropolitain dans les territoires du Rhône-Amont, de la Côtière de l’Ain, de la Plaine de l’Ain et du Bugey.

  • Création d’un diagnostic territorial selon une méthodologie singulière (entretiens d’acteurs des champs institutionnel, politique, économique, social et culturel, travail bibliographique, ressentis personnels) ;
  • Réalisation d’une analyse des modes de vie (entretiens habitants permettant l’émergence des représentations et pratiques spatiales, ainsi que champs de valeurs).

Enseignements

En 2016, chargée d’enseignement à Science Po Lyon : Conférences de Méthodes sur Les grands enjeux des territoires en 2ème année

  • Culture territoriale élargie (rapports ville/campagne, figure du maire, glocalisation...)
  • Actualité des territoires en contexte changeant et mondialisés

En 2015, 2016 : participation au séminaire de 4ème année de Sciences Po Lyon : Participation citoyenne, infrapolitique et démocratie urbaine (responsable Guillaume Faburel), tout particulièrement sur les sujets suivants :

  • Les fondements théoriques des micropolitiques, la diversité de leurs formes, ainsi que le rôle de l’environnement et de l’écologie dans leurs constructions ;
  • Les infrapolitiques comme nouvelles formes de l’engagement, quotidien, ordinaire, pratique, désaffilié, discret et prudent.

Publications (avec comité de rédaction) et livrables de recherches

Girault M., 2016, « L’urbanisme comme nouveau corporatisme. Analyse des discours des associations professionnelles », Cybergéo : revue européenne de géographie, en ligne.

Faburel G., Girault M., 2015, « L’habiter de certains éco-quartiers. Vers de nouveaux communs par une « infrapolitique » ? », Revue de Socio-anthropologie, n°32, « Habiter autrement ou le nouveau défi du vivre ensemble ? ».

Faburel G., Girault M., 2015, Notions clefs pour l’évaluation des engagements : propositions pour la « phase de vie » des écoquartiers. Analyse du séminaire d’échanges et de l’enquête auprès des porteurs d’évaluation , Ministère du Logement, de l’Egalité des territoires et de la Ruralité, Bureau AD4, 39 p.

Girault M., 2015, L’évolution des professionnalités et métiers de l’urbain vue par des praticiens : quels enseignements pour les formations ? Apports par enquête sur la région urbaine Lyon – Saint-Etienne et à l’échelle nationale , rapport de recherche pour le LabEx Intelligences des mondes urbains, 63 p, en ligne.

Girault M., 2015, Enquête sur les nouvelles professionnalités de l’urbain. Interviews filmées de praticiens sur leurs trajectoires professionnelles , en ligne.

Communications et interventions

Juillet 2016 : « Analyser les logiques corporatistes des métiers de l’urbain. Quels enseignements des études urbaines ? », première journée d’études de l’Axe Etudes urbaines (UMR 5206), Lyon

Juin 2016 : Colloque international « Utopies culturelles contemporaines », 7ème Rendez-vous de Géographie culturelle, Ethnologie et Etudes culturelles en Languedoc-Roussillon, Nîmes
Communication avec Guillaume Faburel : « Expériences ordinaires déçues de la grande ville et imaginaires négatifs de l’urbain généralisé. La décroissance urbaine peut-elle figurer une nouvelle utopie ? ».

Juin 2015 : Rencontres Internationales en urbanisme de l’APERAU, Rennes

  • Communication avec Guillaume Faburel et Pascale Simard (Agence d’urbanisme de Lyon) : « Entre valeurs du commun et nouveau récit de ville : vers une réassurance de métiers de la planification et du projet ? Le cas d’une agence d’urbanisme » ;
  • Communication aux Ateliers doctorants : « Un registre collaboratif (praticiens, chercheurs, étudiants, habitants) de penser et faire la ville : vers une réassurance des métiers ? ».

Mai 2015 : « Nouvelles professionnalités : enquête sur les métiers de l’urbain », 3ème édition du Forum des métiers (A)ménager autrement portant sur Les métiers de l’incertain, Lyon

Pôle(s)

Membre du/des pôle(s) : Action Publique