/ Archives : colloques et journées d’études 2005 - 2014

Journée d’étude "Les essais cliniques, quelles preuves pour quels résultats"

8 septembre 2014, 9h-18h, IFé - ENS-Lyon, salle 2

Journée d’étude organisée par Charlotte Brives, Frédéric Le Marcis et Nicolas Lechopier (S2HEP – ENS-Lyon-Ifé)

Contact : frederic.lemarcis[at]ens-lyon.fr

Avec l’avènement des essais cliniques randomisés, le régime de preuves issu des sciences du vivant occupe aujourd’hui une place prépondérante dans le champ de la santé. Que ce soit pour commercialiser un nouveau médicament, évaluer l’efficacité d’une thérapie, promulguer des recommandations concernant la santé au niveau international ou mettre en place des politiques de santé publique, l’essai clinique randomisé, fleuron de la ‘médecine fondée sur les preuves’ (en anglais Evidence-based medicine, ou EBM), est devenu un outil méthodologique incontournable bien que relativement peu questionné au regard de son utilisation exponentielle et de son impact sur nos sociétés contemporaines.

Les essais sont des dispositifs expérimentaux complexes et localisés permettant de générer des données scientifiques fiables sur une question biomédicale précise, qu’il s’agisse d’un traitement thérapeutique ou d’un arsenal de prévention par exemple. Régulièrement l’OMS, s’appuyant sur les preuves produites par ces dispositifs, fait part de nouvelles recommandations quant à la prise en charge de certaines affections, qui peuvent aboutir au développement de nouvelles politiques de santé publique ou à l’ajustement de politiques existantes au niveau national. Au cours de ce processus, deux mouvements distincts dominent : la globalisation des résultats produits localement par les essais dans les textes des organisations internationales comme l’OMS, puis la relocalisation des recommandations au sein de pays donnés dans le cadre de programmes ou de politiques de santé publique. Chacune de ces étapes fait intervenir des acteurs variés, porteurs d’intérêts différents et parfois divergents, et répondant à des logiques spécifiques, scientifiques certes, mais aussi politiques, économiques, sociales, culturelles ou juridiques par exemple, qui font intervenir différents niveaux de preuve. C’est ce double mouvement que nous souhaitons placer au cœur de notre réflexion lors de cette journée d’étude autour de la question de l’applicabilité à grande échelle des résultats produits par les essais thérapeutiques. Un savoir produit de façon localisée peut-il être valable partout ? Une intervention évaluée en un endroit peut-elle provoquer les mêmes résultats dans un autre lieu, à un autre moment ? Comment cette généralisation des résultats se construit-elle ? Quels régimes de preuves fait-elle intervenir ? Quelles logiques sous-tendent la mise en place d’une recommandation internationale ? Comment ces recommandations sont-elles intégrées aux systèmes de soins existants, qui possèdent chacun leurs propres standards de prise en charge et leurs normes de soin ?

Voici quelques unes des questions qui seront abordées par les intervenants issus tant des sciences biomédicales que des sciences sociales. L’un des enjeux de cette journée est en effet de promouvoir le dialogue entre différents domaines du savoir autour de la question de l’applicabilité des résultats des essais afin de croiser les registres dans lesquels il est possible de saisir ces dispositifs. Les essais sont des assemblages complexes, et il semble aujourd’hui impossible de les analyser sans recourir aux différents champs du savoir qui contribuent à les faire exister. Se faisant, et dans une volonté réflexive, nous mettrons également en perspective les différentes façons dont ces domaines disciplinaires conceptualisent la question de l’applicabilité, les freins qu’ils soulèvent, les objets qu’ils saisissent et ceux qu’ils excluent.

Intervenants

  • Xavier Anglaret – ISPED (Inserm U897)
  • Brigitte Bazin – ANRS
  • Moritz Hunsmann – UMR8156 (CNRS - EHESS - U997 Inserm)
  • Joseph Larmarange – CEPED (UMR 196 Paris Descartes - Ined - IRD)
  • Nicolas Lechopier – S2HEP (Lyon 1 – ENS-Lyon)
  • Frédéric Le Marcis – TRIANGLE (UMR5206 – ENS-Lyon)
  • Philippe Msellati – UMI233 (IRD – UM1)
  • Vinh-Kim Nguyen – Collège d’Études Mondiales
  • Paul Perez – ISPED (INSERM U897)

/ Archives : colloques et journées d’études 2005 - 2014

UMR
2005 - 2016 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]