/ Archives 2004-2014

Anne Verjus, Carole Boulai et Samantha Saïdi participent au séminaire transversal Work in progress du GERCI : « La philologie à l’heure des humanités numériques »

21 février 2014, au GERCI, Université Stendhal, à Grenoble

Participation

Président de séance pour la journée : Thomas Lebarbé (Université Stendhal)
Programme complet de la journée sur le site de l’université Stendhal

  • 14h15-17h30 : Anne Verjus, Samantha Saidi et Carole Boulai (ENS de Lyon, Laboratoire Triangle UMR 5206) : « Le Roman des Morand : usages et évolutions d’une archive en ligne »

Résumé :

Anne Verjus, Carole Boulai et Samantha Saïdi présenteront la collaboration chercheure/ingénieures mise en place pour l’édition numérique Le Roman des Morand. Il s’agit de la correspondance conjugale et familiale d’un couple lyonnais ayant vécu sous la Révolution française et sous l’Empire : Antoine et Magdeleine Morand de Jouffrey. Cette correspondance fait partie du fonds Morand (ensemble de manuscrits, de correspondances, de dossiers familiaux, d’estampes, ...) conservé par les Archives Municipales de Lyon. Elle fait l’objet d’une première vague de numérisation et d’une mise en ligne au printemps 2013. Les lettres sont transcrites dans un standard d’encodage informatique interopérable pour l’édition de corpus textuels : XML TEI. Après une série de transformations (xslt, xquery), elles sont ensuite éditées en ligne, grâce au logiciel Omeka. En regard des transcriptions se trouvent les facs-similés photographiés selon un protocole de numérisation prédéfini. L’ensemble du corpus est enrichi de notices biographiques et historiques ainsi que d’une centaine de "tags". Il est interrogeable en plein-texte ou grâce à des index de personnes (expéditeurs, destinataires), localisations géographiques, dates. Presque deux cents patronymes ont été identifiés, dont une vingtaine sont l’objet d’une notice biographique. Une deuxième version de cette édition (augmentée d’une deuxième vague de numérisations et de transcriptions) sera mise en ligne courant 2015. Cette collaboration chercheure/ingénieures sera interrogée à la lumière des recherches scientifiques rendues possibles par la numérisation du corpus : comment développer un langage passerelle entre histoire et informatique ? quel investissement "techno" pour le chercheur ? Pour quel gain ? Quels nouveaux regards cela engage-t-il sur l’objet de recherche, le matériau, les questionnements, etc. ?

Programme complet de la journée sur le site de l’université Stendhal

/ Archives 2004-2014

UMR
2005 - 2016 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]