/ Docteur-e-s

Meralli-Ballou, Maël

 Docteur en urbanisme

Publications

Thèse soutenue

le 25/09/2014

Directeur de thèse : Philippe Chaudoir.

Titre :La médiation urbaine, un champ émergent qui participe à la construction sociale des métropoles.

Résumé :Cette recherche interroge l’apparition de nouvelles pratiques visant à donner corps aux territoires. Les évolutions contemporaines et notamment le phénomène de métropolisation entraînent des mutations importantes des systèmes socio-spatiaux locaux. La désynchronisation entre les territoires administratifs et les territoires fonctionnels s’étend. Au-delà de la recherche d’une adéquation impossible entre ces deux types de territoires, nous supposons que le hiatus entre les représentations des territoires, adossées sur les échelles institutionnelles, et l’apparition de nouveaux territoires pose problème. Le manque de repères territoriaux adéquats empêcherait l’émergence de représentations partagées du territoire métropolitain. Au prisme du concept de médiation, nous proposons une nouvelle catégorie d’action : biennales, capitales européenne de la culture, nuits blanches, autant de dispositifs qui ont pour objet de construire des représentations de l’échelle métropolitaine. Nous optons ainsi pour une définition de la médiation comme principe de construction de la société, au travers de la création de références communes durables, dépassant les relations interpersonnelles. Dans cette optique, la médiation urbaine rassemble l’ensemble des nouveaux dispositifs visant à repenser les représentations des territoires. Nous admettons un renouvellement des pratiques au regard des modifications profondes induites par le phénomène de métropolisation. Nous proposons, dans un premier temps, une analyse de 77 actions pour mettre en avant les caractéristiques communes de ces nouveaux dispositifs. En proposant une grille d’analyse des actions nous mettons en avant l’impératif symbolique et rassembleur de ces nouvelles actions et sa constitution en tant que nouveau champ social. Dans un second temps, nous nous focalisons sur le contexte de la région lyonnaise. Nous analysons le processus de structuration locale des actions. La problématique se focalise alors sur la distinction entre entrepreneurs métropolitains et acteurs locaux, le terme de médiation faisant ressortir les tensions entre intérêt collectif et intérêt général, construction des territoires et pouvoir.

Formation

  • 2008 : Master 2 « urbanisme et aménagement » - Institut d’Urbanisme de Lyon - Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat – mention bien
  • 2007 : Diplôme d’état d’ingénieur à l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard
  • 2006 : Semestre d’étude à l´Université de Technologie de Buenos Aires
  • 2004 : Semestre d’étude dans Institut de technologie de Linköping (Suède)

Expériences professionnelles

  • 2011 – 2013 : Recherche sur les pratiques et les représentations territoriales métropolitaines des adolescents dans le cadre du programme de recherche territorialisé Rhône-Alpes.
  • 2009 – 2012 : Doctorant en dispositif CIFRE – chargé de mission en urbanisme au CAUE du Rhône – Conception et réalisation d’un programme de sensibilisation au phénomène de métropolisation.
    • Exposition, blog réflexif (échos de métropole), formation professionnelle, conférence, activité pédagogique.
    • Management d’une équipe de cinq personnes et de prestataires, gestion de partenariat (Agence d’urbanisme de Lyon

Compétences

  • Organisation politique locale : intercommunalité, coopération et concurrence entre les collectivités locales.
  • Dynamiques métropolitaines : spatialisation des évolutions des modes de vie, mobilité, évolution du système économique
  • Politiques métropolitaines : stratégies des gouvernements métropolitains, planification urbaine, projets urbain

Langues

  • Anglais lu, écrit, parlé (TOEIC 815 / 990 pts)
  • Espagnol lu, écrit, parlé