/ Autres livres ou n° de revues

Vote familialiste et vote familial. Contribution à l’étude du processus d’individualisation des femmes dans la première partie du XIXème siècle

Présentation

Résumé

En 1848, les quelques revendications en faveur d’un vote familial nous signalent qu’une rupture est en cours dans la manière de penser la situation politique des femmes. Bien qu’apparemment traditionalistes - parce qu’il s’agit avant tout de donner plus de poids électoral au père de famille en lui donnant autant de droits de suffrage qu’il a de personnes à sa charge - ces projets s’inscrivent pourtant pleinement dans la longue histoire de l’accès des femmes au droit de suffrage ; non pas en raison de leur influence (à peu près nulle) à cette époque, mais pour ce qu’ils révèlent de l’évolution générale des esprits : c’est ainsi qu’en nous faisant voir la différence entre l’ancienne conception familialiste du suffrage et la nouvelle conception individualiste, ils nous permettent de mieux comprendre comment, à cette époque, a pu émerger, pour la première fois depuis la Révolution de 1789, une “question des femmes” qui semble appeler des “solutions”.

Abstract

« Patrimonial Vote and Family Vote. A contribution to the study of the individualisation process in the first part of the 19th Century »

In 1848, the few claims in favor of a family vote indicated a shift was underway in attitudes towards about the political situation of women. These projects - although apparently traditionalist, because they were above all aimed at giving further electoral strength to the pater familias by giving him the voting rights of those in his charge - were nevertheless in line with the long-term history of women’s access to suffrage. This is not due to their influence at the time, which was virtually nil, but for what they reveal about the general evolution of mentalities. Thus, by revealing the difference between the former patrimonial conception of suffrage and the new individualist conception, it allows us to understand more fully how, for the first time since the Revolution in 1789, a “woman’s issue” which seemed to demand a “solution” was able to emerge at this moment.

Auteur(s) du labo

/ En savoir +

UMR
2005 - 2017 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]